AMD minimise le DLSS de Nvidia et le trouve presque inutile

AMD s’est prononcé sur la technologie DLSS de Nvidia par l’entremise de son responsable marketing. L’équipe rouge s’attaque logiquement à son concurrent dans une tentative de minimiser les avantages apportés par la nouvelle solution d’antialisasing. Pour AMD, il vaut mieux continuer à se concentrer sur les technologies TAA et SMAA qui sont performantes, open source et supportées par la plupart des jeux contrairement à un DLSS fermé.

Nvidia Geforce RTX DLSS

Le DLSS est la solution propriétaire de Nvidia qui repose sur du supersampling dopé à intelligence artificielle pour upscaler des jeux en 4K, le tout avec de bonnes performances (FPS) tout en maintenant la qualité d’image. AMD se réserve de flatter son concurrent et se met plutôt dans une posture critique. La firme ne croit pas au succès de cette technologie qui selon elle n’apporte pas grand chose par rapport à l’existant, en plus d’être fermé. Elle en veut pour preuve sa faible adoption par les développeurs.

DLSS de Nvidia : AMD n’y croit pas

C’est à se dire que cette technologie est tout à fait inutile quand on se fie aux déclarations de Sasa Marinkovic, le directeur marketing de la de AMD. Dans une interview accordée au site PCGameSN, il défend les technologies d’antialisasing TAA et SMAA qui sont ouvertes, soutenues par un plus grand nombre de développeurs et fonctionnent par ailleurs très bien, notamment sur son nouveau Radeon VII sans « les artefacts d’image causés par l’upscaling du DLSS ».

« Ces deux technologies [SMAA et TAA] sont aujourd’hui largement implémentées dans les jeux. De plus, elles fonctionnent exceptionnellement bien avec une Radeon VII (…) Notre priorité est donc de regarder du côté du SMAA et TAA et non des technologies propriétaires ».

Lire égalementAMD Radeon VII : revue de tests, c’est une petite déception

Des tests effectués en conditions réelles montrent toutefois que le DLSS permet d’obtenir de bien meilleurs FPS grâce au machine learning et au travail des Tensor Cores que l’on retrouve au cœur des nouvelles cartes graphiques Nvidia RTX 2080, 2080 Ti et 2070. Quant à la qualité d’image, un légère perte est constatée dans certains cas de figure.

Bien que AMD tire à boulets rouges sur son concurrent, la firme n’exclue pas l’idée de développer une solution comparable en se basant sur les APIs WindowsML et DirectML de Microsoft destinées à l’intelligence artificielle, histoire de créer un équivalent non-propriétaire et ouvert du DLSS.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Intel admet s’être montré trop ambitieux sur le 10 nm

Les premiers processeurs d’Intel gravés en 10 nm arriveront finalement cette année, à moins d’un énième report du fondeur qui sent plus que jamais la pression d’AMD avec ses derniers CPU Ryzen 3000. Bob Swan, le nouveau PDG du groupe…

Mi True Wireless : Xiaomi lance ses propres AirPods à 80 euros

Xiaomi a lancé ses écouteurs Bluetooh sans fil Mi True Wireless en France. Commercialisés au prix de 80 euros, ils se posent comme une alternative plus abordable aux AirPods d’Apple. La marque chinoise a également sorti son Mi 9T et…

Samsung et AMD vont mettre des GPU Radeon dans les smartphones

Samsung et AMD ont signé un partenariat pour mettre des GPU Radeon dans des smartphones avec la promesse de meilleures performances graphiques et d’une bonne efficacité énergétique. Ces GPU seront intégrés dans les puces Exynos en lieu et place des…

Samsung lance deux contrôleurs USB-C compatibles avec la charge rapide 100W

Samsung vient de lever le voile sur deux contrôleurs USB-C capables de supporter jusqu’à 100 W de puissance. A la traîne dans le domaine de la recharge rapide, avec notamment des Galaxy S10 cantonnés à 15W, le constructeur sud-coréen se prépare apparement à rattraper…

Samsung refuse de fournir ses modems 5G à Apple

Samsung aurait été approché par Apple, intéressé par ses modems 5G Exynos 5100 pour une prochaine génération d’iPhone. Le constructeur et fondeur sud-coréen a indiqué à son concurrent que cela n’allait pas être possible. La firme de Cupertino se retrouve…