Amazon réduit la qualité du streaming de Prime Video en Europe, comme Netflix et YouTube

 

Afin de réduire la bande passante consommée par les Européens durant leur confinement, Amazon suit la décision de Netflix et YouTube de réduire la qualité des contenus vidéo consommés par ses abonnés. Le but est de réduire la charge sur les réseaux afin de prévenir tout pic de trafic à venir.

Amazon lance Prime Video Channels
Crédits : Phonandroid

Et de trois. Après Netflix et YouTube, c’est au tour d’Amazon de prendre une décision quant aux réglages des vidéos de son service de streaming. En effet, la firme américaine suit les deux autres plates-formes et annonce une baisse de qualité des flux pour tous ses clients européens.

Lire également : Télétravail – les conseils de l’ARCEP pour optimiser votre connexion internet pendant le confinement

Cependant, contrairement à YouTube, qui a décidé de brider la définition des vidéos (les usagers européens ne peuvent plus activer les réglages au-delà du 480p), Amazon prend le même chemin que Netflix en réduisant le « bitrate », aussi appelé débit binaire. Comme nous vous l’expliquions précédemment, le débit binaire est une unité qui mesure la quantité de données reçues par seconde. En baissant le débit binaire, l’image est moins fine, mais conserve la même définition. Netflix et Amazon jouent donc sur le taux de compression.

Mieux vaut prévenir que guérir

Dans son communiqué, relayé par le site Neowin, Amazon explique que cette décision a été prise après des échanges avec les autorités locales en Europe, ainsi que les fournisseurs d’accès à Internet. Le but est de réduire la charge sur les réseaux durant la période de confinement imposée dans certains pays européens, comme la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne ou le Portugal. En réduisant la consommation de bande passante, Amazon, Netflix, YouTube et les fournisseurs d'accès espèrent que les réseaux absorberont mieux les pics de trafic à venir. Notamment si le confinement se renforce et se prolonge.

Les décisions prises par les trois plates-formes de streaming suivent les recommandations et les appels du pied de plusieurs ministres et députés européens. Tout d’abord Thierry Breton, commissaire européen, qui avait demandé explicitement à Netflix et Amazon de couper le flux 4K en journée, afin d’améliorer la disponibilité des outils de télétravail. Et ensuite Cédric O, secrétaire d’État français en charge du numérique, qui s’était exprimé sur le sujet sur les réseaux sociaux.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !