Amazon estime que ses employés ne seront pas remplacés par des robots avant « au moins 10 ans »

Amazon est connu pour être en pointe sur l’automatisation de ses entrepôts. Mais jusqu’à quand trouverons-nous encore des employés humains dans les établissements de la firme ? Selon Scott Anderson, directeur de la branche robotique d’Amazon, explique que la technologie n’est pas prête, et que le basculement n’aura pas lieu avant « au moins 10 ans ». Ce qui ne paraît finalement pas si lointain. Car en coulisses, la firme développe activement les technologies nécessaires pour automatiser à terme toute la chaine logistique.

Le responsable robotique d’Amazon, Scott Anderson, proposait une visite guidée de son entrepôt de Baltimore à une poignée de journalistes américains – visite au cours de laquelle il était surtout question de battre en touche l’idée reçue selon laquelle Amazon serait « sur le point » de remplacer tous les employés de ses entrepôts par des machines. Ainsi, Scott Anderson a confirmé que la firme explore diverses technologies pour automatiser la gestion des colis, du vendeur jusqu’au client. Mais la technologie n’est pas encore prête : « dans la forme actuelle, la technologie est très limitée. La technologie est loin d’une station de travail automatisée dont nous aurions besoin », a ainsi expliqué le responsable à Reuters.

Lire également : Amazon – comment la firme décide de licencier un employé

Amazon n’a pas encore la technologie nécessaire pour remplacer ses employés par des robots

Et d’ajouter : « imaginez des bananes. Je veux des bananes fermes, mais d’autres les préfèrent mures. Comment faites-vous en sorte qu’un robot fasse le bon choix ? ».  Scott Anderson raconte que les entrepôts de produits frais, en particulier, sont encore rétifs à toute sorte de robotisation. Amazon commence à utiliser des robots dans ses entrepôts – ceux qui stockent des objets plus classiques comme des lampes, enceintes bluetooth, etc… – mais a encore massivement recours à de la main d’oeuvre : Amazon gère 110 entrepôts aux Etats-Unis, 45 centres de tri et environ 50 points de livraison. Au total, cela représente 125.000 emplois à plein temps.

Ces derniers ne sont pas immédiatement menacés par les ambitions robotiques de la firme – qui vient de rendre la livraison gratuite le jour même pour les abonnés Prime aux Etats-Unis et qui vise un délai de 4 heures entre la commande et le moment où l’article quitte l’entrepôt. A en croire Scott Anderson, cela passera par une optimisation du transport et de la livraison, plus que par des ajustements de la productivité dans les entrepôts. Même si la main d’oeuvre qui travaille chez Amazon n’est pas directement menacée par la robotisation, la situation pourrait changer d’ici quelques années. Scott Anderson a notamment lancé que la technologie met Amazon « à au moins 10 ans » d’une robotisation complète.

Lire également : des employés Amazon dénoncent des conditions de travail infernales

Un horizon « moyen terme », plus que « long terme » qui semble indiquer que même si Amazon n’en a pas encore les moyens technologiques, elle sera assurément l’une des toutes premières entreprises à remplacer ses employés par des machines. Qu’en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB4 : tout comprendre à la nouvelle norme USB

L’USB4 a sa certification, les premiers produits utilisant cette nouvelle norme peuvent commencer à être produits. Mais quand va-t-on vraiment voir débarquer sur le marché des appareils avec ce standard ? Quelles sont ses caractéristiques ? Va-t-on avoir droit à…

Amazon crée une plateforme où les profs peuvent vendre leurs cours

Amazon annonce le lancement de Ignite ce mercredi 13 novembre. Ignite est une plateforme dédiée aux professeurs sur laquelle ils pourront vendre leurs cours. Amazon considère Ignite comme un bon moyen pour les enseignants d’arrondir leurs fins de mois.  …