Amazon : grève en plein Prime Day 2018, les salariés dénoncent l’enfer de leurs conditions de travail

A l’occasion des Amazon Prime Day 2018, un syndicat allemand a lancé un mouvement de grève destiné à protester contre la pénibilité des conditions de travail. Des actions de blocage ont lieu dans plusieurs pays d’Europe. Un mouvement de grève similaire avait déjà eu lieu lors du Black Friday 2017. 

amazon prime day 2018 grève

« Jusqu’à minuit, les prix vont baisser et les profits vont augmenter, les employés d’Amazon quitteront donc leur poste et manifesteront pour obtenir une convention collective afin de protéger leur santé » annonce le syndicat allemand Verdi. Pour rappel, les Amazon Prime Day ont permis aux abonnés Prime de profiter de grosses remises du lundi 16 juillet à minuit au mardi 17 juillet à minuit.

Amazon : en plein Prime Day 2018, les salariés dénoncent des conditions de travail pénibles !

Pour justifier ses revendications, le syndicat parle des « maux physiques » qui touchent les salariés, et évoque « des tâches répétitives », « la position debout prolongée », des horaires difficiles,.. »Quand le géant du commerce sur le net s’enrichit, c’est sur le dos de la santé de ses employés » accuse le syndicat.Pour le moment, on ignore encore le nombre d'employés qui sont mobilisés par la grève. Six centres d’Amazon ont été impacts par des mouvements de grève pendant les Prime Day. Le mouvement ne se cantonne pas à l’Allemagne. Des actions en Pologne seront aussi menées pendant les Prime Day, explique Verdi.

80% des employés d’un centre logistique d’Amazon San Fernando de Henares, localisé près de Madrid, se sont aussi mis en grève ce 16 juillet 2018, rapportent nos confrères de 20 Minutes. Les 1200 salariés poursuivront leurs actions les 17 et 18 juillet 2018, assure le syndicat CCOO. « Les propositions de l’entreprise ne répondent à aucune de nos revendications » explique le syndicat, qui demande une hausse de salaire de 1,1 %.

« La majorité des employés du centre ont travaillé et se sont occupés des commandes de nos clients » a assuré la branche espagnole d’Amazon ce mardi 17 juillet. « La rémunération des travailleurs du centre San Fernando de Henares est plutôt élevée par rapport à la moyenne du secteur logistique » se défend Amazon, qui envisage « une hausse de 2,5 % du salaire brut annuel des nouveaux employés » et une augmentation de « 5,6 % pour les salariés avec une ancienneté de quatre ans ».

Ce n’est pas la première fois qu’un mouvement de grève vient déstabiliser Amazon au plus mauvais moment. En 2017, un appel à la grève chez Amazon survenait en plein Black Friday. Le syndicat Verdi revendiquait déjà « une première convention collective visant à protéger la santé des employés » et tentait de faire reconnaître « les problèmes de santé des salariés ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…

Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…