Altice-SFR écope d’une amende de 124,5 millions d’euros

Altice, maison-mère de SFR, écope d’une amende de 124,5 millions d’euros de la part de la Commission européenne. Il est reproché au groupe de Patrick Drahi d’avoir racheté le FAI Portugal Telecom en 2014 sans avoir attendu l’autorisation des autorités européennes. Pour les mêmes raisons, Altice avait dû payer une autre amende de 80 millions d’euros en 2016 suite au rachat de SFR. Contrairement à ce dernier cas, Altice va cette fois faire appel de la décision.

altice sfr

Altice s’est vu infliger une lourde amende de 124,5 millions d’euros par la Commission européenne, qui reproche au groupe d’avoir racheter en 2014 l’opérateur Portugal Telecom sans avoir obtenu au préalable le consentement de l’UE. Altice n’avait reçu le feu vert et donc l’autorisation de prendre le contrôle du FAI portugais qu’en 2015, des mois après que l’opération a été conclue.

Altice : le rachat de Portugal Telecom lui vaut une amende de 124,5 millions d’euros

Une amende qui « traduit la gravité de l’infraction et devrait dissuader les autres entreprises d’enfreindre les règles de l’UE en matière de contrôle des concentrations« , estime dans un communiqué Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence. Il y a quatre ans, Altice avait déboursé 7,4 milliards d’euros pour arracher Portugal Telecom au groupe brésilien Oi.

Comme le rappelle Le Figaro, ce n’est pas la première fois qu’Altice doit faire face à une amende de cette ampleur suite au non respect des règles de l’UE en ce qui concerne les concentrations. En novembre 2016, Altice était condamné à 80 millions d’euros d’amende pour le rachat de SFR et de Virgin Mobile, qui avait également été opéré en 2014. Là encore, le groupe de Patrick Drahi n’avait pas attendu l’autorisation de l’Autorité de la concurrence avant de passer à l’action.

Pour ce dernier fait, Altice n’avait pas contesté et accepté de payer l’amende. Dans ce cas, cela va être différent, le groupe ayant déjà communiqué qu’il allait faire appel de la décision. Il a fait savoir que d’après lui, le rachat de Portugal Telecom n’a rien à voir avec ce qu’il s’était passé pour SFR. Une décision qui tombe alors que les rumeurs concernant le rachat de SFR par Bouygues Telecom sont de nouveau redevenues persistantes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR (Altice) dément vouloir vendre BFM Business

Mise à jour du 5 octobre 2018 : SFR (Altice) a rapidement démenti les rumeurs dans un communiqué de presse. Le groupe précise que la rumeur de la vente de BFM Business a « fait l’objet d’un démenti ».  SFR (Altice) envisage…