AliExpress s’ouvre aux vendeurs européens pour concurrencer Amazon et eBay

AliExpress s’ouvre à d’autres vendeurs que ceux basés en Chine, en particulier les vendeurs Européens – continent en direction duquel la plate-forme du groupe Alibaba affute sa stratégie depuis plusieurs mois, avec par exemple l’ouverture d’entrepôts plus près des clients finaux. En soit, c’est une bonne nouvelle pour les commerces des pays concernés, qui pourront vendre leur produits dans 150 pays dans le monde. Cette stratégie permet aussi à AliExpress de gagner du terrain sur les leaders locaux de la vente en ligne que sont Amazon et eBay. 

Le logo d'AliExpress

AliExpress s’ouvre désormais aux vendeurs issus de pays européens. Dans un premier temps, cela concerne les vendeurs Espagnols, Italiens, Turcs et Russes. Ces derniers auront ainsi accès, comme les vendeurs chinois de la plateforme, à un marché présent dans 150 pays dans le monde. A l’origine, en effet, la plateforme – pendant grand public de la plateforme Alibaba réservée aux transactions B2B – servait essentiellement à faciliter le commerce de PME chinoises. AliExpress souhaite se constituer une première expérience, avant une ouverture du service dans un nombre plus important de pays du continent. Les commerces français pourraient rejoindre la plateforme d’ici la fin de l’année.

AliExpress : l’opération séduction en Europe se poursuit

A en croire Trudy Dai, le vice-président d’Alibaba cité par eCommerceNews, l’ambition de départ des fondateurs de l’entreprise a toujours été de s’ouvrir au monde entier. Or, depuis quelques mois, la plateforme a revu son modèle économique pour mieux attaquer Amazon, et dans une moindre mesure eBay, dans une partie du monde où ces plateformes sont très puissantes. Outre l’arrivée de vendeurs européens, la plateforme a introduit le « achetez maintenant payez plus tard » grâce à un partenariat avec la firme suédoise Klarna.

Lire également : Alibaba investit 590 millions de dollars dans Meizu pour concurrencer Google et Apple

L’idée qui semble se cacher derrière cette stratégie, est d’inspirer davantage confiance aux consommateurs européens, avec d’un côté des entreprises et entrepôts plus locaux, autorisant des délais de livraison plus courts, et des facilités de paiement qui ne sont pas forcément proposées ailleurs. Comme le rappelle Clubic, AliExpress connait depuis plusieurs années une progression intimidante. En 2018, par exemple, la firme avait connu une hausse de 94% de ses ventes dans le monde.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Spotify : le salaire des employés est de 117 000 euros par an en moyenne

Un employé chez Spotify gagne un salaire moyen de 117 000 euros par an. D’après une étude, les salaires ont explosé depuis la création du service de streaming. Sans surprise, les employés du groupe suédois ont nettement profité de la croissance fulgurante de la firme depuis 2009.  D’après une…

Huawei surpasse à nouveau Apple au premier trimestre 2019

Huawei vient une nouvelle fois de dépasser Apple. Pour le 3ème trimestre non consécutif,  le constructeur chinois s’impose comme le numéro 2 mondial du marché, juste derrière Samsung. La firme profite du net recul des ventes d’iPhone pour s’installer confortablement à la seconde…

Samsung va lancer sa propre cryptomonnaie, le Samsung Coin

Samsung travaillerait actuellement sur sa propre cryptomonnaie, le Samsung Coin. D’après un cadre de la firme, le constructeur sud-coréen ambitionnerait même de lancer sa propre Blockchain basée sur Ethereum. Nos confrères de CoinDesk Korea ont eu l’occasion de s’entretenir avec un…

Samsung annonce une baisse de 60% de ses bénéfices

Samsung publie ses résultats attendus pour le premier trimestre 2019, et il n’y a pas de quoi se réjouir. Le groupe sud-coréen estime que ses revenus ont baissé de 14% et ses bénéfices de 60% par rapport à la même…