5G : le réseau du futur risque de faire surchauffer votre smartphone

L’arrivée de la 5G risque de faire surchauffer les smartphones, estiment les constructeurs. Pour palier au problème qui s’annonce, Samsung,  Huawei, Xiaomi, Oppo, Vivo et LG travaillent actuellement sur des technologies de refroidissement. 

5G surchauffe

« Pour répondre aux exigences de dissipation thermique du réseau 5G, les constructeurs travaillent sur de nouvelles solutions de refroidissement » assurent des sources proches de l’industrie à nos confrères de Digitimes. Selon le média, de nombreux constructeurs Android se sont approchés de Auras Technology, Chaun-Choung Technology (CCI) et Taisol Electronics, 3 entreprises taïwanaises, pour développer une solution à temps pour l’arrivée de la 5G.

Á cause de la 5G, les smartphones du futur risquent de surchauffer

D’après Digitimes, Huawei va ajouter à ses futurs smartphones des dissipateurs de chaleur métalliques, qui vont évacuer la chaleur générée par les composants grâce à un procédé purement mécanique. On retrouve un système similaire dans les ordinateurs. Pour rappel, les premiers smartphones 5G de Huawei seront commercialisés aux alentours de juin 2019. Le premier terminal compatible serait équipé d’un SoC Kirin 980 gravé en 7nm et d’un modem 5G Baloong 5000, a récemment teasé Huawei.

De leurs côtés, Samsung, Xiaomi, Vivo et Oppo s’intéressent plutôt aux systèmes de refroidissement à eau. Le Galaxy Note 9 est d’ailleurs équipé d’un système de refroidissement en cuivre, qui transporte d’infimes quantités d’eau à proximité du SoC afin de réguler sa température. Pour refroidir les composants nécessaires à la 5G, Samsung et consorts travaillent sur un dispositif du même acabit. Taisol Electronics explique que 5 millions de systèmes de refroidissement à eau seront produits au cours du premier trimestre 2019. Pour la firme taïwanaise, ce dispositif est plus rentable qu’un dissipateur en métal, qui coûte près du double du prix d’un système à eau.

Pour palier au problème de surchauffe, d’autres solutions ont déjà été présentées publiquement. Mediatek a d’ailleurs dévoilé un prototype de smartphone 5G refroidi avec un ventilateur. Selon la firme, les smartphones qui seront commercialisés sur le marché n’auront pas besoin de ventilateur.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…