5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

 

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L'opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans le moindre fondement. 

Orange Stéphane Richard

Fin de l'année 2020, Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Télécom ont activé leur réseau 5G en France. Pour l'heure, une centaine de villes françaises sont couvertes par la 5G. Au total, plus de 7.500 sites 5G ont été ouverts par les opérateurs dans l'Hexagone.

Certaines villes, dont Paris, Lille ou Grenoble, ont décidé de tempérer le lancement de la 5G sur leur territoire. Quelques villes, dont Lille, attendront même la publication prévue au printemps 2021 d'un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour autoriser la 5G. Certains édiles de gauche et écologistes craignent en effet que les ondes générées par la 5G ne soient dangereuses pour la santé. Pourtant, une étude commandée par le gouvernement conclut déjà à la non-dangerosité des ondes de la 5G.

Orange ignore si la France pourra rattraper son retard

Dans ces conditions, Stéphane Richard, PDG d'Orange France, ne s'étonne pas que la France ait accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G par rapport à d'autres pays. “La France part avec près d'un an et demi de retard dans le déploiement de la 5G. Il est difficile de savoir aujourd'hui si elle le rattrapera” explique Stéphane Richard dans une interview accordée au Journal du Dimanche.

“Nous ne sommes en effet pas vraiment en avance dans le déploiement de cette technologie. Outre des problèmes de fond, la chronologie des derniers mois apporte une explication aux crispations récentes. La 5G est en effet devenue, au printemps de 2019, un thème de campagne pour les élections municipales, ce qui n'a pas facilité les choses, au contraire. Alors que les autorisations avaient été enfin accordées aux opérateurs” tacle le dirigeant.

Ce n'est pas la première fois que Stéphane Richard dénonce la positon des élus ouvertement opposés à la 5G. En septembre dernier, le PDG d'Orange estimait déjà qu’il n’y a qu’en France que les écologistes ont peur du déploiement du réseau mobile. “Quand on dit ‘les écolos n’aiment pas la 5G', c’est pas vrai : les écolos californiens ou scandinaves aiment la 5G, ce sont certains écolos français qui ont un problème avec la 5G” déclarait le dirigeant d'Orange, visiblement remonté. Que pensez-vous des propos de Stéphane Richard ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Le Journal Du Dimanche



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !