5G : Free a été privé des équipements Huawei, contrairement à Bouygues et SFR

Free va devoir se passer des équipements Huawei dans le cadre du déploiement de la 5G en France. L'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) n'a pas donné son autorisation à l'opérateur français, contrairement à Bouygues et SFR. Free dénonce des différences de traitement entre les opérateurs. 

5g free
Crédits : Pixabay

C'est la douche froide pour Free. Lors de la présentation des résultats du premier semestre 2020, le directeur général du groupe Illiad (maison mère de Free) Thomas Reynaud a annoncé une terrible nouvelle pour l'opérateur : “Nous n'avons pas été autorisés à déployer des équipements Huawei, à la différence de Bouygues et SFR. Nous regrettons cette différence de traitement”, dénonce le patron.

L'Anssi, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, n'a pas donné son autorisation à Free pour utiliser du matériel Huawei pour bâtir son réseau 5G. Une incompréhension totale pour Thomas Reynaud, qui ne comprend pas pourquoi son entreprise est privée de cette autorisation, à l'inverse de Bouygues et SFR :

Soit certains équipements sont considérés comme dangereux et personne ne peut les utiliser, soit ils ne sont pas considérés comme dangereux et ils peuvent être utilisés par les quatre opérateurs. Cette rupture d'égalité pose problème”, a-t-il expliqué devant la presse. Comme le rappelle le responsable, il est vrai que les deux concurrents ont pu déployer des milliers d'antennes estampillées Huawei.

À lire également : Free – 3% du territoire français est toujours privé du réseau 4G de l’opérateur

Huawei bannie de la 5G, au grand dam de tous les opérateurs

Seulement et en raison des risques d'espionnage, le gouvernement a depuis peu gratifié l'Anssi de nouvelles prérogatives qui lui permettent de réduire drastiquement la présence de Huawei sur le réseau français. Voilà pourquoi Bouygues, SFR et tous les autres opérateurs concernés ont été contraints de démanteler toutes leurs antennes signées Huawei d'ici 2028.

D'ailleurs, Bouygues a décidé de saisir le Conseil d'État dans une ultime tentative d'inclure à nouveau Huawei dans la course à la 5G. Pour l'heure, Free n'a pas d'autres choix que de se tourner vers Nokia et Ericsson, les deux seuls équipementiers européens encore en lice. En l'occurrence, l'opérateur français a fait savoir qu'il ferait confiance à Nokia pour construire son réseau 5G. 

Pour rappel, les enchères pour les attributions des fréquences 5G sont toujours prévues au 29 septembre 2020. Malgré les doléances répétées de Bouygues Telecom, le gouvernement veut déployer le réseau 5G le plus vite possible. Les autorités françaises accusent un certain retard face à d'autres puissances européennes comme l'Allemagne ou l'Italie. Un défaut qu'Emmanuel Macron veut régler au plus vite.

Source : Le Figaro



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free
Free Mobile promet les premiers forfaits 5G à la fin de l’année

Free Mobile promet de lancer les premiers forfaits 5G à la fin de cette année. L’opérateur de Xavier Niel assure que les abonnés verront une différence avec les performances de la 4G. Dans la foulée, le télécom rappelle que la 5G va limiter l’impact…

freebox pop 50000 commandes succès box
Freebox Pop : déjà 50 000 abonnements, la box bon marché de Free cartonne

La Freebox Pop a déjà séduit 50 000 abonnés depuis son lancement, annonce fièrement Free. D’après le trublion des télécoms, sa nouvelle box abordable répond à merveille aux demandes des Français grâce à son excellent rapport qualité prix et son forfait mobile illimité…

freebox one free admet échec
Freebox One : Free admet que la box abordable est un échec

La Freebox One n’a pas rencontré le succès escompté, admet Free. Moins de deux ans après son lancement, le FAI a donc décidé de d’abandonner la box abordable et de la remplacer par la Freebox Pop. En décembre 2018, Free…