Pourquoi France Télévisions renonce à son projet de Netflix français

Maj. le 30 mai 2018 à 22 h 01 min

France Télévisions renonce finalement à son projet de « Netflix français » mais n’abandonne pas pour autant l’idée de participer à la création d’un service de SVOD. Il s’agirait par contre d’un « Hulu à la française », c’est à dire un rassemblement de plusieurs acteurs majeurs derrière une seule et même plateforme avec un seul abonnement. Celle-ci mettrait particulièrement en avant les contenus et productions françaises pour s’éloigner du crédo de Netflix. 

france tv netflix

France Télévisions a abandonné son projet de « Netflix français », mais celui-ci se transforme en « Hulu à la française ». Le groupe a répondu à un article du Figaro, qui assurait que Matignon avait mis son veto et signé la fin des ambitions de Delphine Ernotte, président de France TV. Le quotidien assurait que l’exécutif français estimait que France TV n’avait pas à se lancer sur un service payant étant donné qu’il s’agit d’un groupe public financé par la redevance télé. Une information démentie via un communiqué envoyé à l’AFP.

« France Télévisions est en discussion avec plusieurs partenaires afin d’élargir son offre pour créer un ‘Hulu à la française’, sur un modèle freemium. C’est à dire de créer une plateforme donnant accès aux œuvres françaises partout et tout le temps« , a répondu le groupe média public dans cette déclaration. Le futur service pourrait donc être disponible gratuitement mais un abonnement payant permettrait de bénéficier de certains avantages (suppression des publicités? contenus supplémentaires?).

France Télévisions : son « Netflix français » devient un « Hulu à la française »

Mais l’élément le plus intéressant est peut-être l’utilisation de l’expression « Hulu à la française » en lieu et place de « Netflix à la française ». Hulu est un autre service de SVOD américain mais qui a adopté une autre stratégie que son concurrent : son principe est basé sur celui du regroupement des acteurs. Il est détenu à 30% par The Walt Disney Company, 30% par 21st Century Fox, 30% par NBCUniversal (Comcast) et 10% par Time Warner.

Se comparer à Hulu plutôt qu’à Netflix n’est pas anodin : France TV a abandonné l’idée de partir seul sur ce projet et est à la recherche de partenaires. M6, par l’intermédiaire de son patron Nicolas de Tavernost, s’était montré intéressé. Cela risque par contre d’être plus compliqué pour France TV de convaincre des acteurs majeurs comme Canal et Orange, qui n’ont a priori que peu d’intérêts d’investir dans un service qui viendra directement concurrencer les leur.

« Plusieurs diffuseurs français se sont déclarés intéressés publiquement et des discussions sont en cours avec des partenaires financiers. Le projet et son budget précis ont étés validés par le CA de France Télévisions. Un Comité stratégique du Conseil d’administration se tient ce vendredi 6 avril et fera le point sur l’avancée de ces travaux« , a précisé France TV. Le « Hulu à la française » se concentrerait sur les productions françaises afin de proposer des contenus différents par rapport à ce qu’on trouve sur Netflix.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !