Play Store : un système de démo pour les applications est en préparation

Date de dernière mise à jour : le 18 mai 2016 à 9 h 08 min

Une rumeur fait état d’un projet de Google qui permettrait aux utilisateurs d’essayer les applications sur le Play Store sans avoir à les télécharger complètement. 

Bien que Google ait réduit le fossé entre lui et Apple quand aux profits engendrés par leur Store respectif, le géant est toujours derrière la pomme. On entend souvent, sur le marché des applications, que l’utilisateur Android recherche de l’app gratuite, avec une acceptation éventuelle de l’achat in-app ou plus rarement du passage en premium, dont les prix doivent désormais être affichés.

Ainsi, seulement 10 % des visiteurs du Play Store ont payé pour du contenu l’année dernière. À titre de comparaison, le play store a généré la moitié des revenus de l’App Store d’Apple, tout en observant 50 % de téléchargements en plus

Google est donc à la recherche de solutions pour faire décoller les chiffres sur son Play Store, et l’une des hypothèses est assez tentante. La rumeur, annoncée par le site The Information, cite une source « proche des discussions », déclarant que la fonctionnalité est pensée pour attirer plus d’acheteurs d’applications.

Pour cela, ces derniers seraient en mesure de télécharger des applications dont ils choisiraient les fonctionnalités qu’ils veulent tester, permettant un téléchargement plus rapide. La fonctionnalité s’ajouterait au fait qu’il est désormais possible de se faire rembourser sous deux heures une application ou un jeu, changement qui avait également pour but de faire tomber les barrières mentales à l’achat.

L’idée derrière cela est que les utilisateurs d’Android seront peut-être plus enclins à essayer une application s’ils n’ont pas à attendre qu’elle soit téléchargée et qu’ils n’ont pas à y investir du téléchargement de données, limité par les opérateurs. La possibilité d’explorer les différents choix facilement pourrait mener à plus de téléchargements et donc plus de revenus pour les acteurs du Store, Google en premier lieu.

Par ailleurs, la qualité moyenne des applications sur le Play Store est inférieure à celle de l’Apple Store, car les développeurs priorisent ce dernier, n’ayant pas à gérer le problème de la fragmentation et sachant que les Apple users sont plus enclins à payer leurs applications. Ainsi, ces phénomènes communiquent entre eux et une « réaction en chaine » à lieu.

Le test des applications avant téléchargement pourrait tirer les développeurs vers le haut et les faire réfléchir à deux fois avant de poster une application ou un jeu sur le store. Ainsi, la fonctionnalité aurait pour conséquence à la fois de créer une sélection supérieure des applications, tout en facilitant l’achat pour les utilisateurs.

 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Atl.ass

    Très bonne nouvelle ! Content de voir que Google ce soit penché sur ce problème de poids (littéralement).