Le Bitcoin fait-il mourir des gens ?

Maj. le 1 mars 2018 à 17 h 21 min

Le Bitcoin fait-il mourir des gens ? C’est la question qu’on peut se poser après une attaque de Bill Gates à l’encontre des cryptomonnaies. D’après le fondateur de Microsoft, celles-ci « causent directement la mort de gens ». Il les associe à des activités illégales et critique son principe de d’anonymat, qui peut mener à des dérives. Une déclaration réalisée sur Reddit lors d’une séance de questions-réponses et qui a suscité beaucoup de réactions. 

bitcoin mort

Bill Gates n’est apparemment pas un grand fan des cryptomonnaies. Lors d’une séance de questions-réponses organisé sur Reddit, le fondateur de Microsoft n’a pas hésité à dire tout le mal qu’il pensait du bitcoin, de l’ether et des autres, les accusant même de causer des morts. Une déclaration étonnante alors qu’il se montrait plutôt excité par leur essor lors d’interviews accordées à différents médias américains en 2014.

Mais il semble depuis avoir changé d’avis. Interrogé sur le réseau social sur sa vision des cryptomonnaies, il a répondu : « La principale fonctionnalité des cryptomonnaies est l’anonymat. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. La capacité des gouvernements à débusquer le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale et le financement terroriste est une bonne chose », a-t-il expliqué.

Puis il a enchaîné sur une phrase qui a fait beaucoup réagir : « Actuellement, les cryptomonnaies sont utilisées pour acheter du fentanyl et d’autres drogues, donc c’est une technologie qui cause des morts assez directement », estime-t-il. Une analyse de la situation étonnante qui a provoqué l’incompréhension de nombreux Redditeurs, qui reprochent à l’ancien patron de Microsoft de tomber dans des raccourcis.

Le Bitcoin est-il vraiment responsable de morts ?

On ne peut nier que le bitcoin et les autres cryptomonnaies sont largement utilisés pour la mise en oeuvre d’activités illégales. Elles permettent de faciliter les transactions en sa cachant derrière la technologie de la blockchain qui garantit l’anonymat autant que la sécurité des échanges. Ces plateformes sont donc idéales pour certains individus aux intentions peu scrupuleuses, qui y voient l’opportunité de limiter les risques en évitant les autorités.

Le problème que soulève Bill Gates est bien sûr intéressant, mais a-t-il raison de s’en prendre aux cryptomonnaies ou se trompe-t-il de cibles ? La question de l’utilisation que l’on fait de la technologie revient souvent sur le tapis et on a souvent du mal à identifier qui doit-on vraiment blâmer : la technologie ou l’humain.

Cela revient un peu à critiquer les voitures, sans lesquelles il n’y aurait pas d’accidents de la circulation. Mais les utilisateurs doivent respecter le code de la route, qui définit un cadre permettant de limiter les risques. Idem pour les campagnes de harcèlement qui se déroulent sur les réseaux sociaux. Difficile de s’en prendre à Facebook, Twitter ou Instagram, qui ne sont que des outils. Les conditions d’utilisation et la modération d’un côté, les lois des différents pays de l’autre, posent là encore un cadre à leur utilisation. Dans le cas des cryptomonnaies, les systèmes sont en auto-gestion totale.

De votre côté, qu’en pensez-vous : peut-on accuser les cryptomonnaies de provoquer des morts comme le dit Bill Gates ? Alors que l’UE menace de limiter l’utilisation du bitcoin, comprendriez-vous sa régulation ? Bill Gates vise-t-il juste ou le considérez-vous à côté de la plaque ? Après avoir envisagé d’interdire le bitcoin et les cryptomonnaies, la Corée du Sud s’est finalement rétractée, mais le fait que la question se soit posée démontre bien la peur qu’inspirent les cryptomonnaies.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !