Adobe Flash : la mort du format vidéo programmée pour 2018

C’est désormais quasiment une certitude, le Flash mourra de sa belle mort en 2018, comme en témoigne le dernier rapport d’Encoding. En l’espace d’un an, la part de marché du format vidéo qui a fait le succès de YouTube, dans ses premières années, a quasiment été divisée par quatre.

Si on se doutait déjà que ça sentait la fin pour le Flash lorsqu’Adobe a décidé de renommer son logiciel Flash Professional CC en Animate CC, on sait aujourd’hui que ses jours sont réllement comptés. Celui qui détenait encore une part de marché de 21% en 2014 a vu celle-ci chuter à 6% en 2015. Pour Encoding il ne fait aucun doute que le format aura totalement tiré sa révérence d’ici deux ans.

Aujourd’hui, le codec H.264 est désormais le leader incontesté de la vidéo en ligne avec une part de marché de 72%. Seulement, il ne faut pas oublier qu’il a déjà 13 ans et sera de plus en plus concurrencé par les petits nouveaux comme le WebM qui est libre de droit et détient actuellement 12% du marché.

En outre, le H.265 appelé plus communément HEVC, successeur du H.264, affiche désormais une part de marché de 6%. Il reste en retrait face au WebM du fait de sa non gratuité mais commence à s’étendre. Par ailleurs, le fait qu’Apple l’utilise pour Facetime sur les appareils iOS les plus récents devrait aider à étendre son développement, sans oublier Netflix qui l’utilise pour ses vidéos en 4K.

Pour l’institut d’analyses, il ne fait aucun doute que le HEVC deviendra rapidement un format grand public et viendra bientôt affronter le WebM. Il faut dire qu’avec la montée en puissance des services de vidéos en ligne, le flash est devenu trop lourd, sans oublier ses innombrables problèmes de sécurité.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Yuka

    Ah, flash, les petits jeux vidéo de mon enfance… #nostalgie