Xiaomi pourrait valoir autant que Facebook en 2012 lors de son introduction en bourse !

 

Xiaomi a déposé jeudi 3 mai une demande d’introduction en bourse à la bourse de Hong-Kong : une introduction qui pourrait porter la capitalisation de la firme Chinoise à 100 milliards de dollars, soit pratiquement autant que Facebook lors de son introduction en bourse en 2012. Xiaomi deviendra ainsi la 4e entreprise chinoise à atteindre une telle valorisation, si bien que l’on commence à parler des BATX, l’équivalent des GAFA américains. 

xiaomi lei jun

Dans une interview Lei Jun, le fondateur de Xiaomi, affirmait que son entreprise ne serait pas introduite en bourse avant 2025. Mais la forte croissance du groupe a poussé l’entreprise à avancer son agenda de quelques années. Xiaomi a ainsi déposé officiellement une demande d’introduction à la bourse de Hong Kong. L’IPO vise à générer quelques 10 milliards de dollars, ce qui porterait la capitalisation de Xiaomi à 100 milliards. Une somme du niveau de la capitalisation de Facebook lors de son introduction en bourse en 2012 (Facebook était alors valorisé à 104 milliards de dollars).

Xiaomi : une capitalisation pratiquement identique à celle de Facebook en 2012 suite à son introduction en bourse

Xiaomi a tendance à évoquer les smartphones, et c’est légitime, puisque l’on parle de ce qui est devenu en peu de temps le 4e mondial du secteur, derrière Samsung, Apple et Huawei. Un podium au sein duquel la firme a réussi à dégager une part de marché de 6,9%. En 2017, Xiaomi a vendu pas moins de 92 millions de smartphones. Mais Xiaomi vend aussi une large gamme de produits qui n’ont pas forcément de rapports les uns avec les autres : des appareils de cuisson du riz, aux trottinettes, en passant par le streaming et les services financiers. Le groupe réduit ses marges au maximum pour pousser sa croissance.

Et fait l’essentiel de ses bénéfices sur les services, comme Amazon. Les dirigeants de la firme font de moins de 5% de marges après impôts une véritable ligne rouge. Le groupe est en pleine phase d’expansion mondiale, avec une arrivée en France à la fin du mois. Dans d’autres marchés comme l’Inde, Xiaomi est rapidement devenu numéro 1 devant Samsung et Apple. L’introduction en bourse devrait permettre à Xiaomi de conquérir d’autres marchés comme celui des enceintes connectées ou de l’intelligence artificielle. Mais aussi pour développer de nouveaux smartphones et des téléviseurs.

Néanmoins ces succès cachent également un modèle économique en flux tendu, parfois fragile. Xiaomi a ainsi réalisé une perte nette équivalente à 5,7 milliards d’euros sur l’année 2017 après un léger profit de 65 millions d’euros en 2016. En outre, Xiaomi forme désormais avec Baidu, Alibaba et Tencent un véritable pendant chinois aux GAFA ou GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) américains. Ces entreprises puissantes devenues des marques mondiales extrêmement influentes. Un BATX avec lequel il faudra compter dans les prochaines années.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
xiaomi redmi 9
Xiaomi devance Apple et devient le numéro 3 du marché du smartphone

Xiaomi a vendu plus de smartphones dans le monde qu’Apple au cours du troisième trimestre de l’année 2020. Malgré un climat économique difficile, le groupe chinois a écoulé plus de 44,4 millions de téléphones mobiles pendant la période, reléguant le…

facebook libra janvier 2021
Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise…

Smartphone
Bientôt une taxe copie privée sur les smartphones d’occasion ?

La taxe copie privée doit-elle être appliquée aux smartphones vendus sur le marché de l’occasion ? C’est en tout cas le souhait de la commission Copie Privée. Afin de compenser la baisse de la rémunération annuelle perçue par les ayant…

teletravail taxe etude
Des économistes veulent instaurer une taxe sur le télétravail

Des économistes de la Deustch Bank estiment que les télétravailleurs devraient payer une taxe supplémentaire, pour compléter les revenus des travailleurs modestes contraints de se rendre sur leur lieu de travail. Après la taxe sur les casques audio ou encore…

casque audio taxe
Taxer les casques audio ? Une loi est en discussion à l’Assemblée

Des députés LREM souhaitent taxer « les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores » pour aider au financement de l’industrie musicale et du spectacle. Après la redevance TV sur les smartphones et ordinateurs, des députés LREM souhaitent instaurer une taxe inédite…