Windows 11 : seulement 0,21% des utilisateurs ont fait la mise à jour, ils sont plus nombreux sur Windows XP

 

Windows 11 a visiblement du mal à trouver son public. Selon une étude de Lansweeper, seul 0,21 % des utilisateurs ont déjà opté pour le système d’exploitation. La grande majorité reste pour l’instant sur Windows 10, notamment pour cause de configuration minimale non respectée. Beaucoup sont même sur des versions encore plus anciennes.

windows 11 update
Crédits : Phonandroid

Avez-vous effectué la mise à jour vers Windows 11 ? Selon une récente étude du cabinet Lansweeper, il y a de très fortes chances pour que la réponse soit non. Malgré le fait qu’il soit sorti il y a plus d’un mois et les efforts de Microsoft pour le rendre compatible sur plus d’appareils, le système d’exploitation n’est installé que sur 0,21 % des PC. Ces résultats dénotent avec ceux obtenus lors d’un précédent sondage, qui estimaient à 5 % le nombre d’ordinateurs tournant sur le nouvel OS. Or, Lansweeper a analysé environ 30 millions de machines, soit bien plus que la première étude.

Au premier abord, ce chiffre peut étonner. Windows 11 est pourtant gratuit pour tous les utilisateurs de Windows 10, ce qui devrait suffire à convaincre une grande partie des récalcitrants. D’autant que ces derniers représentent une large majorité des adeptes Windows, avec 81,78 % des PC du marché tournant toujours sur l’ancienne version de l’OS. Le plus étonnant probablement que Windows XP regroupe 3,62 % des utilisateurs, soit bien plus que Windows 11 ! Le constat est d’ailleurs le même du côté de Windows 8, avec ses 0,95 % des utilisateurs.

Sur le même sujet : Windows 11 — comment bloquer l’installation et empêcher la mise à jour depuis Windows 10

Pourquoi personne n’installe Windows 11 ?

Or, ces versions ont depuis longtemps été abandonnées par Microsoft, qui ne déploie plus de mise à jour de sécurité pour ces dernières. Comme le souligne Roel Decneut, responsable marketing chez Lansweeper, ces utilisateurs prennent d’énormes risques en refusant de passer à une build plus récente. « Les milliards d’appareils Windows actifs dans le monde signifient qu’il pourrait encore y avoir des millions de personnes qui utilisent des appareils non sécurisés et ouverts aux attaques », explique-t-il.

« De plus, un grand nombre de ces systèmes obsolètes sont censés fonctionner sur des appareils d’entreprise, ce qui signifie qu’il n’y a pas que les informations personnelles qui sont en jeu. » Rappelons que 100 millions d’utilisateurs sont toujours sur Windows 7. Quant à Windows 11, il y a fort à parier que l’OS pâtit de la décision de Microsoft d’imposer la puce TPM 2.0 dans la configuration minimale requise.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !