Wiko transmet secrètement vos données personnelles vers la Chine !

La marque française Wiko est dans une mauvaise passe : un utilisateur Twitter accuse le constructeur de transmettre des données utilisateurs très sensibles à une société chinoise. Via deux applications préinstallées sur certains smartphones de la marque, Wiko enverrait vos numéros de téléphone et votre localisation sur des serveurs chinois, et ce, sans vous en informer ! 

wiko

Elliot Alderson, l’utilisateur Twitter qui a découvert le pot-aux-roses, n’a pas manqué de transmettre sa découverte à la presse. Après une longue suite de tweets, dans lesquels il explicite ce qu’il a découvert, preuves à l’appui, il a simplement tagué une dizaine de comptes officiels liés à des médias ou à des journaux. Il n’a pas fallu longtemps pour que sa découverte fasse le tour de Twitter et se diffuse un peu partout sur la toile.

Wiko transmettrait votre numéro de téléphone et votre localisation à des serveurs chinois

A grand renfort d’images et de tweets alarmistes, Elliot Alderson a pris le temps d’expliquer ce qu’il a découvert. Selon lui, certains smartphones de la marque Wiko, une marque française qui s’impose en numéro 2 face à Apple et Samsung sont vendus avec deux applications tierces préinstallées : ApeSaleTracker et ApeStsMonths. Lors de l’achat, vous n’êtes pas au courant que ces applis sont cachées dans notre téléphone. Ces deux applications tierces permettraient à votre smartphone de transmettre des informations directement sur des serveurs chinois.

Après investigation, Elliot Alderson a découvert que les données utilisateurs sont envoyées chez la société chinoise Tinno Mobile Technology Corp, dont le siège social est située à Shenzen. Wiko est une filiale de cette entreprise, qui fabrique et commercialise des smartphones Android sous différents noms, comme Blu, à qui l’on doit le smartphone low cost américain truffé de malwares chinois . Au total, cette société vend des smartphones d’entrée de gamme dans des dizaines de pays.

Selon @fs0c131y, alias Elliot Alderson, un nom d’emprunt tiré de la série Mr Robot, Tinno Mobile Technology Corp récupère chaque mois des données sensibles issues des smartphones Wiko. Ces informations permettraient en fait à Tinno de garder sa base de données des téléphones actifs à jour. Malheureusement, les données récupérées sont loin d’être anodines.

Comme vous pouvez le lire dans la suite de tweets ci-dessous, Wiko transmettrait votre numéro de téléphone, la géolocalisation de celui-ci, son numéro unique IMEI, son numéro de série et la version du système d’exploitation installée. Ces informations seraient envoyées chaque mois, sans être cryptées, via HTML ou par SMS, jusqu’aux serveurs de Tinno, à Schenzen. N’importe qui peut donc s’emparer de ces données et vous ne pouvez rien faire pour en empêcher l’envoi jusqu’en Chine ! Vous voulez savoir si vous êtes concerné ? Tapez simplement *#*#2374#*#* sur votre pavé numérique et l’application incriminée, qui se fait passer pour un logiciel d’assistance, va se lancer.

Le pire dans cette histoire c’est que les utilisateurs n’ont pas été prévenu de cet échange de données. Wiko n’a pas encore réagi à ces allégations. Espérons que la firme française ait une explication à fournir à l’accusation formulée par Elliot Alderson. Quoi qu’il en soit, si cette fuite se confirme, la firme va devoir revoir la façon dont elle gère les données de ses usagers et se montrer bien plus transparente. Sur Twitter, les usagers n’ont en tout cas pas tardé à exprimer leur mécontentement. Plusieurs questions se posent. Peut-on faire confiance à Tinno ? Faut-il acheter les smartphones Wiko ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !