Voitures électriques : cette industrie en plein essor s’apprête à supprimer 80 000 emplois !

L’industrie des voitures électriques est victime d’une contraction des ventes de voitures particulières partout dans le monde – et les constructeurs commencent à annoncer des plans de licenciements massifs. Daimler, Audi, General Motors, Mercedes… près de 80 000 postes pourraient disparaitre dans les prochaines années, principalement en Europe, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. 

Voiture électrique
Une voiture en cours de conception dans un logiciel 3D / Crédits : Pixabay

Dans son ensemble, l’industrie automobile ne se porte pas très bien. Daimler AG et Audi ont par exemple annoncé la suppression prochaine de 20 000 postes la semaine dernière, et de nombreux constructeurs devraient prochainement leur emboiter le pas, en particulier Mercedes-Benz, Porsche ou encore BMW.

En tout, selon Bloomberg, les constructeurs vont éliminer environ 80 000 emplois au cours des prochaines années. Bien que l’essentiel de ces suppressions aura lieu en Europe (principalement l’Allemagne), au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, les économies à croissance plus rapide comme la Chine ne sont pas plus immunisées contre le phénomène : les constructeurs locaux réduisent eux aussi leur production.

L’industrie automobile produira 88,6 millions de véhicules d’ici fin 2019 selon les dernières estimations (toutes motorisations confondues). Soit une baisse de près de 6% par rapport à l’année dernière. Le déclin devrait se poursuivre l’année prochaine – en Allemagne, le lobby automobile VDA anticipe même des niveaux de production inconnus depuis au moins 2015.

Lire également : YoYo – cette étonnante voiture électrique à moins de 6000 € est imprimée en 3D

Contexte international défavorable

Alors que se passe-t-il ? L’industrie souffre premièrement de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine qui renchérit le prix des pièces détachées et dissuade les investisseurs. On peut espérer une accalmie avec un accord commercial en vue, mais l’existence de ce dernier n’est pas encore confirmée. Il y a également la baisse de la demande, dans un secteur qui a réalisé et continue de réaliser des investissements extrêmement lourds pour ne pas se laisser distancer sur l’électrification, la conduite autonome, ou les services de transports à la demande.

Le rapport de Bloomberg n’évoque néanmoins pas le cas de constructeurs 100% électriques comme Tesla dont les sorties sont par ailleurs très médiatisées. Le constructeur dirigé par Elon Musk vient notamment de présenter un nouveau pickup, le Cybertruck, aux lignes particulièrement futuristes avec déjà un nombre assez impressionnant de réservations.

Source : Bloomberg



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !