Voiture électrique : la batterie qui n’a plus besoin d’être rechargée sera bientôt une réalité

 

Plusieurs grandes équipes de chercheurs internationaux travaillent sur une batterie révolutionnaire pour les voitures électriques. Celle-ci pourrait délivrer plus d’un million de kilomètres d’autonomie et marquer la fin du système de recharge que l’on connaît actuellement. Bien sûr, tout cela reste pour l’instant de la théorie. Mais les chercheurs annoncent avoir fait des progrès significatifs sur le sujet.

voiture electrique batterie quantique sans recharge

Le principal inconvénient des voitures électriques reste de nos jours le système de recharge de la batterie, qui peut se montrer contraignant dans certains cas. La France, par exemple, compte seulement 16% des stations de recharge européennes. Et il peut vite être compliqué de trouver une station de recharge lorsque l’on voyage en voiture électrique dans tout l’Hexagone.

Heureusement, tout cela n’est que temporaire. Et les stations de recharge se développent de plus en plus dans le monde. À l’image de Tesla, qui vient d’étendre son réseau Superchargeur un peu partout en Europe. Pour autant, peut-être que dans quelques années ces stations de recharge pour voitures électriques seront complètement obsolètes.

Plusieurs grands chercheurs internationaux travaillent en effet en ce moment même sur une batterie révolutionnaire et futuriste, qui pourrait atteindre le million de kilomètres d’autonomie. Tout cela reste bien entendu de la pure théorie, mais les chercheurs pourraient bien mettre au point cette technologie d’ici quelques années.

Les voitures électriques du futur n’auront peut-être plus besoin de recharge

Les batteries quantiques pourraient en effet changer la donne en ce qui concerne l’avenir de nos voitures électriques. C’est précisément le concept tout nouveau de la « super-absorption » qui pourrait délivrer cette autonomie folle aux futures batteries de nos véhicules électriques. Des chercheurs de l’Université d’Adelaide et plusieurs autres équipes de chercheurs internationaux ont démontré ce tout nouveau principe de stockage d’énergie.

Ils sont même allés jusqu’à expliquer ce concept dans la revue scientifique Science Advances. Les chercheurs ont ainsi gravé des microcavités sur un wafer de silicium de plusieurs tailles, qui contient un nombre différent de molécules organiques. Puis ils ont chargé ces cavités avec un laser. Et le résultat est plutôt surprenant.

« La couche active de la microcavité contient des matériaux semiconducteurs organiques qui stockent l’énergie. L’idée de super-absorption des batteries quantiques est que les molécules agissent collectivement au travers d'une propriété connue comme la superposition quantique. À mesure que la taille des microcavités et le nombre de molécules augmentent, le temps de charge diminue » ont ainsi résumé les chercheurs.

Pour faire plus clair, plus la capacité d’une batterie créée serait importante, moins le temps de charge serait long. Il serait alors possible de créer des batteries tellement denses énergétiquement parlant pour que les voitures électriques roulent sans relâche et sans recharge nécessaire.

Pour l’heure, ce principe en reste néanmoins à la théorie. Mais les chercheurs continuent de travailler sur le sujet. Et peut-être que d’ici quelques années il sera effectivement possible de rouler avec sa voiture électrique, sans forcément passer par la case recharge au cours de sa vie. Une vraie révolution.

Source : The Next Web



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !