Twitter : Bill Gates affirme que le rachat par Elon Musk “pourrait être pire”

 

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, Bill Gates ne semble pas avoir d’avis tranché à propos du rachat de Twitter par Elon Musk. Interrogé sur le sujet, il a en effet répondu que cela pourrait pu être pire comme cela pourrait être mieux. Il a également indiqué ne pas en vouloir à son homologue pour l’avoir taclé sur la plateforme.

Bill Gates
Bill Gates en 2013/Crédits : Domain Public (Energy.gov)

C’est certainement la plus grosse info de ces derniers jours : Elon Musk a racheté Twitter. Nécessairement, la réputation controversée du milliardaire a entraîné des réactions pour le moins passionnées : d’un côté ses fidèles adeptes défendent sa vision, de l’autre ses détracteurs craignent la banalisation des discours haineux.

Et Bill Gates dans tout ça ? Le milliardaire, qui s’est peu à peu retiré du monde la tech ces dernières années, continue pour tant d’avoir avis bien tranchés sur le sujet. On se souvient notamment de sa prise de position choc contre le Bitcoin en 2021, lorsqu’il avait affirmé haut et fort que la monnaie numérique est une catastrophe pour le climat.

Bill Gates se prononce à demi-mot sur le rachat de Twitter

Pour autant, on ne retrouve pas une telle véhémence dans ses propos concernant le rachat de Twitter. À vrai dire, on dirait presque qu’il n’a que très peu d’avis sur la question. Interrogé sur le sujet, Bill Gates s’est contenté de répondre : « Je pense qu’il est possible que Twitter soit pire, mais il pourrait aussi être meilleur ». Et c’est à peu près tout.

Sur le même sujet : Pour Bill Gates, nous ferons nos réunions dans le métavers dans deux ou trois ans

Lorsqu’on lui rappelle qu’Elon Musk l’a attaqué frontalement sur le réseau social il y a peine quelque jours, il répond qu’il n’a pas spécialement besoin « d’être agréable » envers lui. Voilà qui est réglé. De fait, Bill Gates est une cible privilégiée des antivaccins, qui s’expriment de manière très virulente à son égard depuis ses investissements considérables dans la recherche contre le Covid-19.

« D’une certaine manière, il faut presque rire parce que c’est tellement fou », commente-t-il. Enfin, le milliardaire se permet un léger tacle discret envers ses homologues, en soulignant que la course vers l’espace ne fait pas partie de ces objectifs. À la place, il préfère « éradiquer la polio, puis se replonger dans la lutte contre la malaria », précise-t-il.

Source : Metro



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !