TikTok : les États-Unis lancent une enquête sur les risques pour la santé mentale des enfants

 

TikTok va faire l’objet d’une enquête de la part de plusieurs États américains, soucieux de déterminer si, oui ou non, le réseau social est dangereux pour la santé mentale des plus jeunes. Cette investigation fait suite aux révélations de Frances Haugen, la lanceuse d’alerte ayant révélé les pratiques des applications Meta à destination des adolescents.

tiktok ios 14 presse papier

En octobre 2020, Frances Haugen dévoile plusieurs documents confidentiels provenant de chez Facebook, qui deviendra plus tard Meta. Dedans, des rapports consternants sur les pratiques utilisées par le groupe, notamment concernant les adolescents. La lanceuse d’alerte est formelle : l’entreprise a parfaitement conscience des effets néfastes de ses plateformes sur la jeunesse, mais n’a pas l’intention d’agir pour inverser la tendance.

Face au tollé médiatique, Instagram mettra finalement en place « Take a break », une fonctionnalité qui incite les utilisateurs les plus jeunes à s’éloigner de leur écran. Mais le mal est fait. Depuis, la méfiance envers les réseaux sociaux, qui s’intensifie déjà d’année en année, a aujourd’hui atteint son paroxysme. Aujourd’hui, plusieurs États américains ont annoncé lancer une enquête à l’encontre de TikTok, visant à évaluer les risques réels pour la santé mentale des plus jeunes.

Sur le même sujet : TikTok est le pire réseau social pour s’endormir, vous perdez une heure de sommeil

TikTok est-il dangereux pour la santé mentale des enfants ?

Il faut dire que l’application chinoise a été maintes fois épinglée pour ses incitations à participer à des challenges dangereux, ainsi que pour héberger du contenu discriminatoire envers les minorités. « Nous savons que cela a des effets dévastateurs sur la santé mentale et le bien-être des enfants. Mais nous ne savons pas ce que les entreprises elles-mêmes savaient et depuis quand », explique Rob Bonta, le procureur général de la Californie.

« Alors que les enfants et les adolescents sont déjà aux prises avec des problèmes d’anxiété, de pression sociale et de dépression, nous ne pouvons pas permettre que les médias sociaux nuisent davantage à leur santé physique et à leur bien-être mental », ajoute Maura Healey, procureur général du Massachusetts. Plusieurs études pointent déjà du doigt l’implication de TikTok dans l’apparition de tics nerveux, voire du syndrome de Gilles de la Tourette chez certaines adolescentes.

Source : New York Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !