TikTok et Microsoft : Trump accepte un rachat éclair avant le 15 septembre mais reste menaçant

 

Donald Trump a donné lundi 3 août 2020 son feu vert au rachat des activités de TikTok aux Etats-Unis, Canada, Australie et Nouvelle Zélande. Le président américain assortit néanmoins son accord de conditions, notamment que les négociations aboutissent avant le 15 septembre, sous peine d'ordonner le blocage de l'application. L'affaire commence à susciter de vives réactions en Chine.

TikTok
Crédits : Unsplash

Donald Trump a donné lundi 3 août 2020 son feu vert au rachat d'une partie des activités de TikTok par Microsoft. Il a néanmoins assorti son accord de deux conditions. La première, c'est que le deal doit être scellé avant le 15 septembre 2020. Un délai assez court pour finaliser les détails de la transaction. La seconde, c'est que le Trésor américain doit recevoir un “paiement” proportionnel à la transaction. Les détails de cette requête restent encore à définir.

Donald Trump accepte le rachat de Tik Tok par Microsoft, sous conditions

Ces derniers jours, la Maison Blanche donnait l'impression de souffler le chaud et le froid sur la question. Le président américain avait même dit au cours du weekend que l'application allait être bloquée dans le pays. Il faut dire que de son point de vue, les griefs envers l'application sont nombreux. Il y a évidemment le problème du siège social de sa maison-mère, ByteDance, basé à Hong Kong en Chine.

Les données de ses utilisateurs, partout dans le monde, pourraient ainsi transiter par des serveurs situés en Chine. De quoi “transmettre directement ces données au Parti Communiste Chinois” selon les propos du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

“Cela pourrait être des données de reconnaissance faciale. Des informations sur leur lieu de résidence, leur numéros de téléphone, leurs amis, à qui ils sont connectés. Il s'agit de problèmes dont le Président Trump a promis de se charger”, expliquait le secrétaire d'Etat sur la chaîne d'informations Fox News.

TikTok n'a pas laissé que des bons souvenirs à l'équipe de campagne de Trump

Au passage, TikTok soutient depuis plusieurs mois ne jamais transmettre des données personnelles d'utilisateurs américains hors des Etats-Unis. Mais évidemment, la guerre commerciale n'arrange pas les choses. TikTok est un réseau social de plus en plus puissant, et comme avec d'autres symboles de la réussite chinoise, notamment Huawei, la Maison Blanche parait vouloir en faire une sorte de monnaie d'échange.

Au-delà, TikTok n'a récemment pas laissé que de bons souvenirs au président américain candidat à sa réélection. Des jeunes fans de K-Pop et autres utilisateurs du réseau social sont en effet parvenus à vider l'un de ses meetings politiques en réservant l'essentiel des places prévues. Dans le cas où Microsoft ne parviendrait pas à racheter les activités de TikTok aux Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Canada et Australie, l'administration américaine pourrait tenter d'obtenir le blocage de l'application.

L'élection présidentielle américaine, quant à elle, devrait avoir lieu le 3 novembre 2020. Que l'issue soit un blocage ou un rachat, les questions restent nombreuses. On ne sait pas en effet en cas de rachat si les utilisateur du TikTok ByteDance (notamment en Europe) pourront communiquer avec ceux des Etats-Unis. En cas de blocage, on ne sait pas comment l'administration américaine pourra concrètement s'y prendre – il pourrait rester possible (et relativement simple) d'utiliser tout de même le réseau social dans sa forme actuelle.

L'affaire commence à provoquer de vives réactions en Chine

En Chine, l'affaire commence à susciter de vives réactions. La presse d'Etat parle d'un “choix entre la soumission et un combat à mort dans le domaine technologique”. Le journal d'Etat China Daily estime que la Chine n'acceptera pas le “vol” de l'une de ses entreprises technologiques. Et d'ajouter disposer de “nombreuses manières de répondre si l'administration continue son opération de vol par effraction“.

Dans un autre quotidien d'Etat, Century Business Herald, un éditorial parle de “dangereux précédent” : “pour cette transaction, le gouvernement Chinois pourrait également vérifier si le transfert de technologies [que le rachat de TikTok implique] viole les Lois chinoises et porte atteinte aux intérêts nationaux de la Chine“.

Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a également déclaré : “les USA généralisent le concept de sécurité nationale, et, sans la moindre preuve, présument de la culpabilité et profère des menaces contre des entreprises qui comptent. Cela viole les principes de l'économie de marché et expose l'hypocrisie et l'action caractéristique à deux vitesses des Etats-Unis lorsqu'il s'agit d'équitabilité et de libertés”.

Lire également : YouTube veut concurrencer TikTok avec une fonctionnalité baptisée « Shorts »

Le porte-parole ajoute : “Cela viole également les principes de l'Organisation Mondiale du Commerce sur l'ouverture, la transparence et la non discrimination”. Sur les réseaux sociaux, les avis se montrent encore plus incisifs et menaçants. Un internaute chinois cité par The Guardian accuse ByteDance d'accepter de devenir “anti-chinois”“ByteDance devrait faire des choix prudents sur la vente [de TikTok] aux Etats-Unis sous peine de devenir un ennemi à la maison”.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

twitter fake news trump
Twitter : 73% de fake news en moins depuis l’exclusion de Donald Trump

Twitter s’est finalement résolu à bannir Donald Trump. Cette décision a eu un impact significatif sur la quantité de fausses informations qui polluent la plateforme. Depuis l’éviction du président sortant, le nombre de fake news partagées sur le réseau social a en effet baissé…

snapchat bannit trump
Snapchat bannit définitivement Donald Trump pour incitation à la violence

Snapchat a à son tour pris des mesures à l’encontre de Donald Trump. Le président américain a été définitivement interdit d’accès à son compte ce mercredi. La décision fait suite aux réactions similaires d’autres réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter…

twitch suspend compte donald trump
Twitter suspend indéfiniment le compte de Donald Trump

Twitter vient de suspendre “de façon permanente” le compte de Donald Trump. Craignant de nouvelles incitations à la violence, le réseau social a décidé de mettre ses menaces à exécution. Le président sortant s’est rapidement tourné vers le profil officiel…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…