Test de la Xiaomi Mi Scooter Pro : la nouvelle référence des trottinettes électriques

test xiaomi mi scooter pro

Maj. le 6 juillet 2020 à 9 h 27 min

Alors que le marché des trottinettes électrique connaît une croissance fulgurante, Xiaomi lance une nouvelle version de sa Mi Scooter. La version Pro se veut plus performante et confortable que sa grande soeur. Cent euros plus chère (499 euros), parvient-elle à marquer une vraie différence pour s’imposer comme la nouvelle référence ? Réponse dans notre test complet.

test xiaomi mi scooter pro

D’après une étude du 9 avril 2019 publiée par la Fédération des professionnels du secteur (FP2M), presque 233 000 trottinettes (gyropodes, hoverboards, skateboards, etc.) se sont vendues en 2018, soit 129% de plus qu’en 2017. Sur ce marché en plein boom, Xiaomi a réussi à trouver son public 2018 avec la Mi Scooter (ou M365).

En 2019, le constructeur doit faire face à une concurrence de plus en plus féroce. Il lance donc la Mi Scooter Pro, une version améliorée de sa célèbre trottinette électrique. Plus chère, elle se veut plus rapide, plus endurante et plus confortable. Nous l’avons testée pendant plusieurs semaines.

Prix et date de sortie

La trottinette Mi Scooter Pro est d’ores et déjà disponible au prix de 499 euros sur le web, les boutiques Xiaomi ainsi que les distributeurs partenaires. La nouvelle trottinette de Xiaomi coûte 100 euros de plus que le modèle classique mais reste compétitive. Par exemple, la Ninebot ES2 est commercialisée au même prix.

Design et finitions : quelques petites retouches

À première vue, difficile de distinguer la Mi Scooter Pro de sa grande sœur. Xiaomi conserve les mêmes codes esthétiques avec une couleur noire dominante et des petites touches de rouge parsemées ici et là (câbles, roues). Imposante et lourde (14,2 kg), la trottinette utilise des matériaux qui laissent une impression de solidité plutôt rassurante. L’assemblage de qualité renforce cette sensation de sécurité. Pour plus de confort, Xiaomi a élargi le repose-pieds ce qui autorise une position latérale ou alignée même pour des pieds d’hommes (ici une pointure 43).

test xiaomi mi scooter pro guidon

Grâce aux poignées en gomme, le guidon se révèle toujours aussi confortable. On regrette en revanche l’absence de réglage de la hauteur. Si du haut de notre 1,85 m la position semble parfaite, les utilisateurs plus petits considèreront sans doute que le guidon est trop haut. Cela pose surtout un problème lors du freinage puisque la commande se situe au niveau de la poignée gauche. Les plus petits devront donc jouer du coude pour actionner le frein.

test xiaomi mi scooter pro ecran

Le constructeur améliore l’écran de contrôle. En plus de l’état de la batterie (cinq niveaux), il affiche désormais la vitesse (en km/h), le mode de conduite choisi, la connectivité bluetooth et même le voyant des phares. Pour actionner les différentes fonctions, l’utilisateur doit se contenter du bouton on/off. Un appui prolongé allume l’écran, une pression simple allume ou éteint les phares, un double clic permet de changer de mode de conduite (économique, standard ou sport). Après un rapide apprentissage, la navigation se révèle simple et intuitive.

Pour le reste, Xiaomi utilise les mêmes ingrédients que sur la Mi Scooter “classique”. Le port de charge se situe sur le flanc du repose-pieds (cache rouge), la béquille semble toujours aussi solide, les garde-boue conservent la même efficacité, les roues sont identiques et le système d’attache en trois temps facilite le transport.

test xiaomi mi scooter pro cables

test xiaomi mi scooter pro sonnette

Xiaomi reprend donc les ingrédients du succès de la Mi Scooter et ajuste quelques éléments qui améliorent le confort d’utilisation. Toutefois, certains points auraient mérité plus d’attention : un guidon réglable et un système d’attache plus rapide auraient été bienvenus.

Vitesse, tenue de route et sécurité

Sur route, la Mi Scooter Pro brille surtout par son accélération. La différence avec le modèle classique est frappante. Si un petit coup de pied reste nécessaire au démarrage, une fois lancée, la trottinette est une petite fusée. Afin de respecter la législation, Xiaomi limite la vitesse de pointe à 25 km/h. Néanmoins, on peut atteindre les 28 km/h en descente, sans forcer. Ce regain de puissance permet à l’engin de maintenir une puissance de 25 km/h dans les petites montées. Avec mes 80 kg sur la balance, j’ai même pu monter quelques pentes plus raides à 20 km/h. Pour rouler dans ces conditions, il convient toutefois d’activer le mode Sport.

test xiaomi mi scooter pro acceleration

Xiaomi compense l’absence d’amortisseurs par l’intégration de pneus gonflables. Cette pirouette se révèle plutôt efficace même si les passages prolongés sur des pavés peuvent être inconfortables. Les pneus gonflables présentent également deux inconvénients : un gonflage régulier et un risque de crevaison. Durant notre test, nous n’avons rencontré aucun problème. Au cours de nos trois semaines d’essai, nous avons pris beaucoup de plaisir à nous déplacer avec la Mi Scooter Pro. Sa robustesse et son excellente tenue de route en font un engin redoutable et rassurant en ville.

test xiaomi mi scooter pro roue

Le système de freinage a renforcé notre sentiment de sécurité. Xiaomi conserve la poignée au guidon mais a agrandi le disque de frein de 10 mm afin de ne pas se faire surprendre en cas de forte accélération. De nuit, le phare avant et la multitude de témoins lumineux (guidon, roues, repose-pieds) ont également contribué à notre confort. Nous aurions aimé trouver un système de LED sous le repose-pieds afin d’être mieux vus. Nous avions particulièrement apprécié cet atout de la Ninebot ES2 lors de notre test. Mais on chipote.

test xiaomi mi scooter pro voyants lumineux

La Mi Scooter Pro se révèle donc à la fois performante et rassurante sur route. Aussi, elle absorbe suffisamment les chocs pour se permettre d’emprunter des chemins moins stables que le bitume de la ville. Attention tout de même aux pneus fragilisés par les risques de crevaisons. Enfin, par temps de pluie, son adhérence reste exemplaire et les garde-boues efficaces.

test xiaomi mi scooter pro disque frein

45 km d’autonomie et 8h de recharge

Une trottinette performante c’est bien, à condition qu’elle soit aussi endurante. Dotée d’une batterie de 12 800 mAh, la Mi Scooter Pro promet une autonomie de 45 km. En réalité tout dépend du poids de l’utilisateur (jusqu’à 120 kg) et du style de conduite. En mode sport par exemple, la consommation d’énergie est bien plus importante. Du haut de mon 1,85 m pour 80 kg, j’ai pu parcourir en moyenne entre 25 et 30 km en alternant entre conduite standard et sport. Le mode économique permet de gratter quatre à cinq kilomètres de plus, mais à une vitesse limitée à 16 km/h. Les poids plume (50-55 kg) peuvent atteindre les 45 km d’autonomie promis par la marque. Plutôt confortable

test xiaomi mi scooter pro recharge

Xiaomi fournit un chargeur de 42 V que l’on connecte sur le flanc du repose-pieds. Allumé, l’écran de la trottinette affiche l’avancée de la recharge. Nous conseillons de prévoir une recharge durant la nuit puisque la Mi Scooter Pro a besoin de 7h30 à 8h pour retrouver son énergie à 100%.

Au quotidien : lourde et déconnectée

Les nombreuses améliorations apportées par Xiaomi présentent un défaut majeur : elles alourdissent l’engin. Avec ses presque 15 kg, la Mi Scooter Pro se révèle difficile à transporter une fois le trajet fini. Si ma taille et mon poids m’ont permis de la porter dans les transports en commun ou de monter deux ou trois étages, les poids plumes éprouveront plus de difficultés dans l’exercice. Nous avons mis la trottinette entre les mains d’une jeune femme plutôt menue (nous tairont ses mensurations) et le poids de l’engin a vraiment posé problème. Si vous ne pesez pas lourd et que vous vivez au huitième étage d’un immeuble sans ascenseur, préparez-vous pour une bonne séance de sport à chaque retour du travail. D’autant que le système de pliage reste le même que celui de la M365 (on replie le guidon sur le garde-boue arrière). Si le serrage en deux temps se révèle plus rassurant, il nécessite une manipulation plus longue que sur d’autres trottinettes.

test xiaomi mi scooter pro attache

À ces défauts non négligeables s’ajoute celui de l’application compagnon Xiaomi Home, tout simplement inutilisable lors de notre test. Installée sur plusieurs smartphones Android et un iPhone XS Max, nous n’avons jamais réussi à la synchroniser avec la trottinette. Pourtant, l’appli reconnaît bien nos ampoules connectées. Dommage, car elle promet de consulter plusieurs données intéressantes comme le nombre de kilomètres parcourus, l’autonomie restante ou encore de verrouiller le démarrage par mot de passe.



Notre avis sur la Xiaomi Mi Scooter Pro

Malgré son format poids lourd et le bug de l’application compagnon, la Xiaomi Mi Scooter Pro parvient à s’imposer comme la nouvelle référence du marché. Les améliorations apportées par le constructeur justifient amplement la hausse de prix par rapport à la version précédente. Puissante, endurante, confortable et rassurante, la Mi Scooter Pro embarque tout ce que l’on attend d’une bonne trottinette électrique. Certes les 499 euros demandés représentent un investissement, mais le rapport qualité-prix reste excellent.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

Test du Roborock S6 MaxV : l’aspirateur-robot qui franchit tous les obstacles

Bien installé sur le marché des aspirateurs-robots, Roborock lance le S6 MaxV, un modèle équipé de deux caméras et boosté à l’intelligence artificielle. L’objectif est de mieux identifier les obstacles pour mieux les contourner et/ou les franchir. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.