Test Technics AZ80 : luxe, calme et volupté acoustique

  • 245.99€
    Voir l'offre
  • 245.99€
    Voir l'offre
  • 245.99€
    Voir l'offre

Pour sa 3e génération d’écouteurs sans-fil et ANC, les Technics AZ80 représentent tout le savoir-faire de la marque japonaise en Hifi. Son haute définition, Bluetooth 5.3 avec multipoint, réduction active du bruit hybride, charge par induction… Le groupe Panasonic vise les mélomanes et les esthètes. Vous saurez tout sur ces écouteurs premium dans ce test complet.

Malgré plus de 55 ans d’expérience en Hifi, Technics est un rookie (débutant) dans les écouteurs sans-fil. La marque est moins connue des plus jeunes qu’un Bose ou Sennheiser en audio alors Technics a toujours été le fer de lance de la Hifi du groupe Matsushita, devenu groupe Panasonic. Toutefois, par rapport aux références allemandes (Sennheiser, AKG…), danoises (Bose…), Technics fait plutôt figure de challenger en matière d’écouteurs intra-auriculaires true wireless.

Plutôt que chercher à vendre des produits couvrant tous les usages et tous les budgets, Technics se consacre aux esthètes de la musique qui ne mégote pas sur le prix. Pour sa 3e génération d’écouteurs, la marque japonaise a encore amélioré l’acoustique tout en introduisant quelques nouvelles technologies.

Prix et disponibilité

Les Technics AZ80 ont été annoncés le 18 mai 2023, mais ils ne seront commercialisés qu’à la fin du mois au prix public de 299 euros. Un tarif élevé qui positionne ces bourgeons dans le cercle restreint des écouteurs haut de gamme. Ils entrent ainsi en concurrence avec les Airpods Pro de 2e génération, les Sennheiser Momentum True Wireless ou encore les Bose Quietcomfort Earbuds II.

Par rapport à la génération précédente, le constructeur japonais semble avoir augmenté ses tarifs. C’est faux. En fait, le modèle haut de gamme de la marque (AZ60) est devenu le modèle d’entrée de gamme avec quelques améliorations supplémentaires (AZ60M2 hérités des AZ80). Cependant, les AZ60 bénéficient de transducteurs plus petits et donc d’une expérience sonore légèrement moins bonne.

Fiche technique des Technics AZ-80

Technics AZ-80
ColorisNoir, Argent
PoidsÉcouteurs : 7 g (x 2)
Boitier : 45 g
DimensionsÉcouteurs : 23 x 26 x 28 mm (x 2)
Boitier : 73 x 35 x 28 mm
BatterieÉcouteurs : 85 (x 2)
Boitier : 650 mAh
Réduction active du bruit oui
Codec AudioSBC, AAC, LDAC
ConnectivitéUSB-C, Bluetooth 5.3
CertificationIPX4 (écouteurs)

Design et ergonomie du boitier

Pour sa 3e génération d’écouteurs sans-fil, Technics n’a pas modifié le design des boitiers. On retrouve ainsi le look d’étui à insertion verticale, comme des Airpods. Malgré l’indication (R pour Right et L pour Links) sur les écouteurs et les microaimants, le placement des écouteurs n’est pas évident. On tâtonne systématiquement plusieurs secondes avant de trouver la position parfaite.

Le boitier est en plastique de qualité légèrement satiné. Le couvercle se ferme sans faille, avec un bruit plus doux que d’ordinaire. Ce capot est revêtu d’une pellicule d’aluminium dans laquelle est gravée Technics avec une finition dorée. Un étui de belle facture. Le port de charge USB-C se situe en dessous de la charnière. Une LED s’allume lors de l’ouverture du boitier et indique le niveau des batteries du boitier. La diode sera verte quand l’étui est à 100%, jaune en dessous de 50% et rouge en dessous de 30%.

Design et ergonomie des écouteurs

À la différence des autres constructeurs haut de gamme qui peaufinent le design de leurs écouteurs après plusieurs itérations, Technics est relativement jeune. Certains constructeurs visent la discrétion, le confort ou la légèreté. Cette marque japonaise n’en a cure. Comme l’exigence sonore a toujours été la priorité numéro 1, le look en a un peu pâti. Au bout de 3 générations, la recette est meilleure, mais pas encore parfaite. En d’autres termes, les écouteurs sont confortables, mais massifs (23 x 26 x 28 mm). C’est presque le double de volume que d’autres écouteurs true wireless.  L’explication se trouve dans la rubrique Acoustique. Logiquement, le poids est aussi imposant : 7 grammes pour un écouteur, c’est presque 40% plus lourd que la majorité des écouteurs.

En pratique, nous n’avons pas ressenti de réels gènes au bout de plusieurs heures. Mais pour certains, ce sera peut-être plus inconfortable. Technics a eu la bonne idée de compenser la taille extraordinaire de ses écouteurs par une large palette d’embouts silicone. Généralement, les constructeurs ne proposent que 3 tailles (S, M et XL). Sur les AZ80, 7 paires d’embouts sont offertes (XS, XS2, S1, S2, M, L et XL). Ainsi, les petites et grandes oreilles, qui subissent généralement les écouteurs standards, bénéficieront d’embouts adaptés à leur morphologie.

App et fonctionnalités

Comme sur la génération précédente, c’est l’application Technics Audio Connect qui gère les AZ80. C’est suffisamment rare pour le mettre en avant, mais l’app existe sur Android et sur iOS. Pour les possesseurs de plusieurs machines, c’est donc idéal. En effet, ces écouteurs bénéficient de Bluetooth en version 5.3. Les utilisateurs exploitent donc d’une véritable connexion multi-point. Non seulement, Technics Audio Connect reconnait les autres appareils mais l’app les identifie sur chaque smartphone connecté.

Une app très similaire sur Android et iOS (version 3.0)

À la différence de la plupart des écouteurs, l’application n’est opérationnelle que lorsque les écouteurs sont extirpés du boitier. Pour régler les options de l’app et des écouteurs, Technics a mis en place des contrôles tactiles sur la surface métallisée de ses bourgeons. Contrairement à bon nombre de ses concurrents, les commandes sont, par défaut, différentes de l’oreille droite et gauche. Pour une fois, les contrôles sont logiques et pratiques pour le commun des mortels.

Plusieurs combinaisons de contrôles tactiles par défaut pour la musique et les appels. Un assistant vocal est activable comme celui du téléphone (Google sur Android ou Siri sur iOS) ou Alexa d'Amazon.

Contrôles tactiles des écouteurs Technics AZ-80

Ecouteur gaucheEcouteur droit
1 tapotement : lecture/pauselecture/pause
2 tapotements : baisse du volumemorceau suivant
3 tapotements : montée du volumemorceau précédent
Tapotement prolongé : assistant vocalson ambiant (mode transparence)
Réception d'un appel :
1 tapotement : accepter un appelaccepter un appel
Tapotement prolongé: refuser un appelrefuser un appel
Pendant un appel :
2 tapotements : baisse du volumemicro coupé
3 tapotements : montée du volumeRéduction active du bruit
Tapotement prolongé : fin de l’appelfin de l’appel

Dans le menu simplement appelé « Son » se trouve un égaliseur. Technics propose 6 profils acoustiques (direct, graves, super graves+, voix, aigus+, dynamiq) ainsi qu’un réglage à personnaliser (entre 10 dB et +10 dB) sur 6 niveaux de fréquences (100 Hz, 315 Hz, 1000 Hz, 3150 Hz et 10000 Hz). L’égalisation est peut-être un poil contrainte en termes de fréquences pour des mélomanes. L’égalisation sur les Samsung Buds 2Pro ou les OnePlus est plus détaillée, mais avec moins d’amplitude (+/- 6 dB sur OnePlus).

Comme d’autres écouteurs haut de gamme, les Technics AZ80 proposent de les retrouver. A quelques mètres de distance, un bip croissant permet de les localiser. Quand les bourgeons sont égarés, la géolocalisation est possible (sur Android et iOS) sur chacun des deux écouteurs. Grand luxe !

La géolocalisation des écouteurs sur Android et iOS
Plusieurs possibilités pour mettre hors tension les écouteurs et désactiver les contrôles tactiles

Technics Audio Connect regorge de petites options, propres aux appareils HiFi. Ainsi, l’application autorise l’extinction automatique de vos écouteurs au bout de 5, 10, 30 ou 60 minutes. Bien souvent, on oublie de les remettre dans leur étui et les écouteurs se déchargent inutilement. Par défaut, les AZ80 demeurent toujours activés. De plus, l’intégration du Bluetooth 5.3 signe l’arrivée du multi-point ; un vrai multipoint. Avec le Google Fast Pair, nous avions plusieurs smartphones reconnus par l’app. Le passage de l’un à l’autre était transparent. D’un smartphone Android à un smartphone iOS, pas le moindre souci. Les écouteurs supportent la connexion jusqu’à 3 appareils simultanés. Cependant, pour privilégier la qualité sonore, nous avons modifié le paramètre multipoint sur 1 (pour LDAC) ou 2 appareils (AAC). Nous revenons plus en détail sur la qualité sonore  multipoint ci-dessous.

Acoustique

Face à des mastodontes de la Hifi comme Bose, Sennheiser ou même Sony, le groupe Panasonic ne pouvait faire fausse note. Spoiler alert : l’héritage n’est pas compromis. Sur ces écouteurs AZ80, Technics a vraiment recherché la meilleure expérience sonore possible. Proposer un son de qualité dans le volume minuscule, partagé avec la batterie s’est révélé être un casse-tête chinois pour les ingénieurs japonais. Nous regrettions plus haut le design massif des écouteurs, car la marque a privilégié l’acoustique.

Ainsi, le transducteur est beaucoup plus grand que la quasi-totalité des écouteurs. Technics a opté pour un seul haut-parleur à bord libre en aluminium de 10 mm quand les Sennheiser Momentum True Wireless 3 se contentent de 7 mm, les Bowers Wilkins Pi7 S2 de 9,2 mm et les Bose QuietComfort Earbuds II de 9,3mm. Seuls les Samsung Buds2 Pro se targuent de 11 mm de diamètre. Le transducteur n’est d’ailleurs pas doublé, contrairement au modèle sud-coréen. Aigus, médiums et graves sont donc diffusés par le même composant. Ainsi, les graves sont délicieusement profondes comme le grand canyon quand elles dominent une musique, mais elles sont moins précises lorsque les basses se mêlent aux voix. Ce n’est pas très gênant. La sensation auditive est très plaisante, quel que soit le style musical, en hautes comme basses fréquences.

Un égaliseur graphique avec plusieurs profils sonores, variant de -10 à +10 dB.

On perçoit une dynamique sonore importante, du plus petit chuchotement aux percussions les plus brutales. Les aigus sont effilés comme des couteaux de bouchers, les médiums se détachent bien, tous les mélomanes vont en prendre plein les esgourdes. Comme à l’accoutumée, nous avons essayé les Technics AZ80 avec différents styles musicaux, de différentes qualités et différentes options.

Par défaut, le son est plutôt froid et on se plaira à essayer les différents profils de l’égaliseur pour obtenir plus de graves ou d’aigus. Avec des musiques anciennes ou mal masterisées, c’est nécessaire. L’amplification est intéressante notamment avec les deux modes de graves. Toutefois, on préfèrera avantageusement l’amplification avec Dolby Atmos : elle donne un coup de boost à l’ensemble du spectre sonore pour plus de vivacité.

L’expérience est déjà excellente avec le codec standard (AAC), mais elle est magnifiée avec le codec LDAC. Signalons pour les possesseurs d’iPhone et iPad qu’il existe certes une app iOS, mais elle n’exploite que le codec AAC. Donc, les musiques HD, en streaming (Deezer, Spotify, Amazon Premium…) ou local, seront diffusées en qualité CD (44,1 kHz maximum). Pour les mélomanes sous Android, le son HD est un vrai bonheur. Écouter Miles Davis jongler sur sa trompette est un luxe. On décèle la finesse de chaque instrument ou vibrato de chaque voix.

Sur smartphones Android : Pour exploiter le son HD (LDAC), le multipoint est sur 2 appareils maximum.

Précisons que pour des raisons techniques, il faudra faire le deuil du multipoint pour écouter une musique diffusée avec le codec LDAC. Bluetooth 5.3 n’est pas capable de diffuser simultanément un son 96 kHz échantillonné en 24 bits. L’utilisateur réservera donc le son LDAC pour jouir de la musique et du AAC pour les permutations ordinateur/écouteurs/téléphones. L’app accepte le multipoint (2 appareils) avec LDAC, mais les risques de micro coupures sont potentiels.

Il est intéressant de remarquer que Technics a fait l’impasse sur l’audiogramme des oreilles que l’on trouve chez les derniers OnePlus ou Samsung. Cet examen, sans valeur médicale, est utile pour déterminer si vous avez une perte de l’ouïe en hautes ou basses fréquences, sur l’oreille gauche et/ou droite.

Prochainement, les Technics AZ80, bénéficieront de la norme Bluetooth LE Audio. Les écouteurs pourront exploiter un nouveau codec, le LC3 (Low Complexity Communication Codec) consommant moins que le médiocre SBC, mais avec une meilleure qualité. En effet, le débit peut atteindre 250 kb/s pour ces fichiers produits en 48 kHz (vidéo) et 200 kb/s pour les flux sonores échantillonnés en 44,1 kHz. On est en dessous de la qualité LDAC, mais l’autonomie devrait être sensiblement améliorée.

Sur smartphones iPhone, l'interface est la même que sur Android alors qu'iOS ne supporte pas le codec LDAC…

Réduction active du bruit

Dans un communiqué de presse, Technics annonce une « suppression du bruit immersif à la pointe de l'industrie ». Il est vrai que l’entreprise japonais ne se contente pas d’un traitement numérique du son ambiant. Elle exploite une annulation du bruit duale et hybride. En effet, en plus de la combinaison d’un microphone qui « écoute » le bruit extérieur ambiant et un logiciel qui l’identifie et génère une sinusoïde inverse, le constructeur a intégré une deuxième solution ANC. Elle n’est pas pas numérique (logicielle), mais analogique (matérielle). Un « microphone de retour associé à un filtre matériel analogique inhibe le bruit provenant de l'intérieur de l'oreillette ». D’après Technics, cette innovation technologique serait redoutable.

En pratique, le résultat n’est pas impressionnant. Certes, les bruits ambiants provenant du brouhaha urbain, des voix sont plutôt bien éliminées, mais on reste en dessous des systèmes des ténors comme Apple ou Bose et même Samsung. Ainsi, les grincements mécaniques du métro ou bus ne sont pas supprimés, mais juste adoucis. Technics avait prévenu : le son avant tout. Malgré tout, l’isolation passive des écouteurs ajoutés au système hybride conviendra à la majorité des utilisateurs. Faute d’avoir une réduction active du bruit absolue, l’app Technics Audio Connect autorise une élimination personnalisée. Ce n’est pas une ANC intelligente (évoluant dynamiquement avec le bruit extérieur) comme sur les nouveaux écouteurs OnePlus par exemple. C’est une ANC équipée d’un variateur numérique de 0 à 100%.

La réduction active du bruit profite de plusieurs paramétrages

Pour être complet, signalons que Technics a caché des paramètres concernant l’ANC dans son menu Réglages. Le premier est l’optimisation de la réduction de bruit. Il demande de régler le curseur « sur une position avec le moins de bruit ». Nous avons le mettre au mini, au moyen (par défaut) ou au maximum, nous n’avons pas perçu de différences avec un bruit blanc constant. Et chaque modification du curseur nécessite une sauvegarde qui met en pause la musique puis nécessite quelques secondes, sans relancer la musique.

L’autre paramètre la réduction active du bruit est « le niveau de réduction du bruit ambiant ». En théorie, il élimine les bruits persistants comme celui d’un ventilateur. Mais les Technics AZ80 ignorent cette contrée lointaine appelée « théorie ». En effet, que l’option soit sur normal (par défaut) ou forte, le résultat est sensiblement le même… Et l’on entend toujours les pales du ventilo… Non seulement, ces deux paramètres ne sont pas sur l’écran « Réduction du bruit », mais en plus leur efficacité laisse sérieusement à désirer.

La gestion du son ambiant se compose d'un mode transparent ou mode Attention.

Un mode transparent double

Si vous n’êtes pas coutumiers des écouteurs sans-fil, le mode transparent est l’inverse de la réduction du bruit. Elle amplifie le son ambiant. C’est pratique pour compenser l’isolement sonore des écouteurs intraauriculaires, suivre une conversation, ou ne pas rater une annonce à l’aéroport. Technics a été royal sur ce dispositif. Non seulement le mode transparence est réglable, comme l’ANC, par le biais d’un cadran numérique (de 0 à 100%), mais il existe en fait deux modes.

Dans le mode « transparent » (par défaut), les bruits ambiants ne sont pas modifiés, mais amplifiés. Dans le mode « attention », « la musique [se met] en pause, cela fait ressortir la voix de la conversation et des annonces ». Enfin ça, c’est en théorie. En essayant avec des voix françaises et anglaises, la musique ne s’est jamais mise en pause…

En conversation vocale

Les écouteurs filaires ou sans-fil sont généralement focalisés sur l’usage musical. Les microphones sont surtout exploités pour la réduction active du bruit. Sur ces AZ80, Technics a pris en compte les légions de travailleurs nomades qui ne travaillent pas toujours dans une tranquillité monacale. Ainsi, les AZ80 (comme les AZ60M2) bénéficient de la technologie JustMyVoice. C’est un peu l’enfant de la réduction active du bruit et du mode attention. En effet, lors d’un appel, les microphones captent l’ensemble de l’environnement sonore et un traitement numérique filtre les médiums qui sont transmis à votre interlocuteur.

Dans le spectre sonore, la voix humaine réside en effet dans la zone des médiums. La technologie JustMyVoice filtre uniquement la voix et l’amplifie. Ainsi, même avec du brouhaha autour de vous, votre voix sera claire. On peut facilement faire un test pour le avant/après processus. Ce n’est pas extraordinaire, mais plutôt efficace. JustMyVoice produit un décalage de quelques secondes entre la prise de son et son traitement.

Autonomie et charge

Passons à présent à l’énergie. Des écouteurs premium se doivent d’emmagasiner beaucoup d’électricité. Or, l’ascétisme est loin d’être la qualité première du son HD. Grâce à l’app Technics Audio Connect (v3), l’estimation des batteries s’affiche en temps réel, pour peu que les écouteurs soient hors du boitier. Avec les écouteurs chargés à 100%, les Technics AZ80 diffusaient 7h45 de musique en écoute standard (codec AAC) et avec réduction active du bruit. Une heure d’écoute AAC + ANC correspond ainsi à -11% d’écoute. Avec le son HD (codec LDAC), l’autonomie chute à 5h avec réduction active du bruit, soit -20% par heure. Ces écouteurs offrent donc plutôt une bonne autonomie, conforme avec les estimations du constructeur. En abaissant à 50% l’ANC, on obtient presque une heure d’écoute supplémentaire en son HD. Sans réduction du bruit active et sans transparence, l’autonomie plafonne à 6h20 en LDAC.

Pour information, le fabricant assure les chiffres suivants :

Autonomie des écouteurs Technics AZ80
ANC
Écouteurs
Écouteurs avec boitier
LDAC
activé
4h30
16h
LDAC
désactivé
5h
17h
AAC
activé
7h
24h
AAC
désactivé
7h30
25h

Après 10 min de charge (AAC), les écouteurs ont recouvert 54% de batterie. La charge complète nécessite 50 min et vide l’accumulateur de l’étui de 40% environ. On peut donc réaliser environ 2,5 charges avec l’étui. En mode transparence (codec AAC), on atteint les 7h50 d'autonomie. Pour la charge des écouteurs et du boitier, il faudra compter 3h30. On apprécie l’arrivée de la charge sans-fil (par induction) du boitier. Sans être un record, les Technics AZ80 offrent ainsi une belle autonomie, quel que soit l'usage.

 

Note finale du test : Technics AZ80

Les Technics AZ80 constituent d’excellents écouteurs sans-fil. Le fabricant a vraiment mis les petits plats dans les grands pour fournir la meilleure expérience possible. L’app -Android et iOS- est riche en fonctionnalités et options tout en gardant une bonne ergonomie. Cependant, c’est sur la partie sonore que les AZ80 se distinguent pour flatter tous les gouts musicaux, en son standard (AAC) et/ou en son HD (LDAC). L’égaliseur, allié au Dolby Atmos, génère d’agréables vibrations. Pour ne rien gâcher, l’autonomie est satisfaisante et la charge rapide, avec induction sur le boitier s’il vous plait. On regrettera toutefois que la réduction active du bruit « hybride » ne soit pas encore à la hauteur avec les références du marché. Ces écouteurs conviendront également aux travailleurs nomades avec le mode « Transparence/Attention » et surtout la technologie JustMyVoice qui amplifie les voix. Malheureusement, le tarif des Technics AZ80 les confine à une clientèle aisée.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers  !