Test Samsung Buds2 Pro, les écouteurs premium qui prennent soin de vos oreilles… et de vous

 
  • 119€
    Voir l'offre
  • 149.99€
    Voir l'offre
  • 155€
    Voir l'offre
  • 179.99€
    Voir l'offre
  • 199€
    Voir l'offre
  • 199.99€
    Voir l'offre
  • 229€
    Voir l'offre

Le Galaxy S21 avait les Samsung Buds Pro, la sortie des Flip et Fold 4 s’accompagne des Buds2 Pro. Un mariage de raison pour ces fleurons de la mobilité haut de gamme ; une pression considérable pour le constructeur coréen. La comparaison avec le nouveau modèle premium d’Apple est inévitable. Samsung a-t-il gagné son pari ? La réponse est ici.

Samsung Galaxy Buds 2 Pro au meilleur prix
  • Rakuten
    119€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    149.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    155€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    179.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    199€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    199.99€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    229€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Les écouteurs Samsung Buds Pro avaient déjà ravi notre testeur et ses oreilles. Presque 2 ans plus tard, Samsung dévoile le nouvel étendard haut de gamme de ses écouteurs. Les attentes sont grandes. Non seulement ils constituent l’accessoire indispensable des possesseurs de mobiles Samsung mais ils visent également à être une référence pour le monde Android en général. La rivalité Apple/Samsung étant farouche, le chaebol sud-coréen se doit de faire aussi bien sinon mieux que la firme de Cupertino. Face à des poids lourds historiques du son comme Bose, Devialet ou Sennheiser, la tâche est des plus complexes.

Prix et disponibilité

Samsung Galaxy Buds 2 Pro au meilleur prix
  • Rakuten
    119€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    149.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    155€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    179.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    199€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    199.99€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    229€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Les écouteurs Samsung Buds2 Pro sont mis en vente depuis le mois d’aout 2022 au prix public de 229 euros. Toutefois, on les trouve désormais au prix de 199 euros sur le site du fabriquant et moins cher sur le sites et magasins partenaires. Par rapport au Samsung Buds Pro, lancés en début d’année 2021, ces écouteurs true wireless haut de gamme n’ont pas augmenté en termes de tarifs. Par ailleurs, son segment premium les place en concurrent direct des Apple Airpods Pro 2e génération vendus à 299 euros. Apple n’ayant pas de velléités dans l’écosystème Android, Samsung se constitue ostensiblement comme les « Airpods » pour l’OS mobile Google. Ses téléphones étant clairement optimisés pour fonctionner avec les écouteurs de la même marque.

Fiche technique

 Samsung Galaxy Buds2 Pro
ColorisAnthracite, blanc, lavande
PoidsÉcouteurs : 5,5 grammes (x 2)
Boitier : 43,4 grammes
Taille Écouteurs : 21,6 x 19,9 x 18,7 mm (x 2)
Boitier : 50,2 x 50,1 x 27,7 mm
BatterieÉcouteurs : 61 mAh (x 2)
Boitier : 515 mAh
Codec AudioAAC, SBC, SSC (propriétaire Samsung)
ConnectivitéUSB-C, Bluetooth 5.3 avec profils HFP, A2DP, AVRCP
Charge sans fil rapide
CertificationIPX7

Design du boitier

Apple conserve son look global d’étui pour tous ses Airpods, Samsung en fait de même. Plutôt que l’introduction des écouteurs à la verticale, le constructeur coréen préfère le boitier façon écrin à bijou. Le maintien des écouteurs est légèrement moins assuré malgré la présence de micro-aimants. Il est légèrement plus compact que celui de l’ancienne génération, le Samsung Galaxy Buds Pro. Le constat est le même concernant son poids. C’est 7,4 g de moins que son alter ego Airpods Pro chez Apple.

L’étui est en plastique avec un revêtement velouté mat. Une diode électroluminescente orange indique la charge d’une manière continue et la disponibilité en appairage de manière clignotante. Elle devient verte lors de la fermeture de l’étui pour signaler que sa batterie autorise encore au minimum une charge. Une autre LED à l’intérieur de l’étui témoigne de l’état de la batterie des écouteurs : verte quand ils sont chargés, orange quand ils sont déchargés. Au dos de cet étui, on remarque un disque légèrement creusé dans le corps du boitier. Il délimite en fait la zone de chargement sans-fil (voir autonomie et charge).

Design des écouteurs

Pour continuer la comparaison avec les Airpods, Apple a inventé et persisté le design « avec béquille », Samsung perpétue le look « bourgeon ». Par rapport à la génération précédente, ces Samsung Galaxy Buds2 Pro sont 15% plus compacts et 0,8 g plus léger par écouteur. Ils adoptent toujours des formes organiques, tout en rondeurs, mais arborent un revêtement satiné, comme celui du boitier. Ils sont donc beaucoup plus discrets à porter puisque vos oreilles ne scintillent plus dès qu’il y a une lumière forte. A la différence des Samsung Buds Pro disponible en 4 couleurs, ces Samsung Buds2 Pro ne sont proposés qu’en 3 teintes : blanc, lavande et noir. Le coloris argent a ainsi disparu.

En plus des deux classiques contacts métalliques pour la charge, on identifie un capteur optique détectant l’insertion aurale. Trois microphones sont intégrés dans ce minuscule volume. Le premier est à l’extérieur sous une grille est sert à la fois pour les appels et la réduction active du bruit ambiant. Le second pointe vers le haut, à l’intérieur (l’oreille le recouvre) et ne sert qu’à l’ANC. Le troisième, toujours dédié à l’ANC, est dissimulé dans l’évent diffusant le son et recouvert d’un embout silicone.

Les écouteurs sont certifiés IPX7. La certification IPX7 assure que ces écouteurs sont capables de résister à une immersion dans de l’eau douce pendant 30mn. Il est donc possible de prendre sa douche avec ces Samsung Galaxy Buds2 Pro. Attention toutefois, l’eau de mer ou de piscine est fortement déconseillée. Samsung n’assure pas de garantie constructeur en cas de dommages résultant de la résistance à l’eau. Par ailleurs, le boitier n’est pas certifié IPX7. Signalons, par ailleurs que les embouts sont plus sophistiqués que la majorité des autres marques puisqu’ils sont équipés d’une petite grille, empêchant le cérumen de boucher le haut-parleur des écouteurs.

Ergonomie des écouteurs

Ces écouteurs bourgeon, plus compacts, dépassent beaucoup moins du pavillon de l’oreille. De part leur forme et légèreté, ils tiennent beaucoup mieux dans vos esgourdes. Un lot de 3 tailles d’embout silicone est fourni avec les Samsung Galaxy Buds2 Pro. Pour 95% des utilisateurs, il ne devrait pas y avoir de problème. Remarquons juste qu’Apple propose une taille de plus. D’après nos tests, il semblerait qu’à la longue, ces embouts perdent un peu de leur rigidité. Ce n’est pas gênant pour les taches courantes, mais plus ennuyeux lors d’efforts physiques. Il sera probablement préférable de passer à la taille supérieure pour garantir une meilleure tenue aurale.

Si vous avez le moindre doute d’insertion des Samsung Galaxy Buds2 Pro, l’app suggère un « test d’ajustement des écouteurs » pour vérifier que tout est en ordre. A titre personnel, avec la taille standard (moyenne) ou la taille grande d’embouts, le logiciel a jugé l’ajustement correct.

App et fonctionnalités

Passons à présent sur la partie applicative de ces Samsung Galaxy Buds2 Pro. Le mastodonte sud-coréen boude toujours le géant américain : Il n’existe pas d’app iOS officielle pour piloter vos écouteurs Samsung. C’est un peu la réponse du berger à la bergère, Apple n’ayant rien prévu pour les utilisateurs d’Airpods sur terminaux Android. Nous y reviendrons un peu plus loin. Donc, rebelote (expression de boomers assumés), l’installation de Galaxy Wear s’impose. Par rapport au modèle Buds 2 un an plus tôt, l’app s’est plus ou moins étoffée pour cette version haut de gamme.

App complète sur smartphone Android avec localisation basique des écouteurs

En plus du classique égaliseur interne (avec 5 profils personnalisés), on retrouve la classique triade de contrôles du bruit : Suppression active du bruit, mode désactivé et son environnant. La suppression du bruit aussi appelée ANC (Active Noise control) pour les anglophones n’offre toujours aucune variation, mais s’avère performante comme l’insinue la rubrique suivante. Le mode désactivé suspend toute amplification logicielle ou matérielle du son ambiant ou atténuant au contraire celui-ci. C’est donc le mode d’écoute à privilégier pour augmenter l’autonomie des Samsung Galaxy Buds2 Pro. Le mode son environnant exploite les micros des écouteurs pour amplifier les sons vous entourant. En effet, comme n’importe quel objet dans votre conduit auditif, les écouteurs réduisent passivement le volume sonore.

C’est donc l’exact opposé du mode ANC. Ce mode joue ainsi un peu le rôle d’appareils auditifs. Il ne concurrence en rien ces derniers puisque l’amplification ne prend pas en compte les faiblesses de votre oreille, en augmentant la part des graves ou des aigus par exemple. En revanche, ce mode est pratique pour écouter de la musique ou une vidéo tout en restant vigilant quant à son environnement, pour des raisons de sécurité notamment. Il est possible de personnaliser un peu cette amplification. Un curseur permet d’augmenter ou réduire l’intensité du son environnant sur 5 niveaux. Un curseur pour chaque oreille permet de moduler d’un degré (-/+), le volume sonore ambiant.

Pour des écouteurs haut de gamme, Samsung a challengé les AirPods Pro en matière de fonctionnalités. Déjà, les écouteurs disposent de capteurs optiques (indiqués comme tactiles) qui détectent l’insertion dans l’oreille. Ensuite, la commande des écouteurs s’effectue par des contrôles tactiles. L’attribution des contrôles est impérative. En d’autres termes, la mise en pause est proposée uniquement pour un appui simple sur un écouteur, mais il est plutôt logique, contrairement au Xiaomi Redmi Buds 4 Pro par exemple.

Notons, par ailleurs, que les écouteurs acceptent des contrôles (réponse/mettre fin à un appel, refuser appel) pour les téléphones alors que les Buds 2 ne le proposaient pas. Ces Samsung Galaxy Buds2 Pro proposent d’activer automatiquement le son environnant pendant un appel téléphonique pour améliorer le confort de l’utilisateur (et accessoirement éviter qu’il ne hurle au téléphone dans un lieu public). Pour rester dans la partie téléphone, une option bascule les appels sur les écouteurs même s’ils ne sont pas logés dans vos oreilles.

De plus, plusieurs cases à cocher permettent de personnaliser la « lecture à haute voix des notifications » dans les écouteurs, même si vous manipulez déjà le smartphone. Pour améliorer le confort de ses utilisateurs, le constructeur coréen a implémenté une fonction désactivable de bonne pratique ergonomique. Dès que vous restez prostré en avant sur votre téléphone plus de 10mn, une alerte vous signale de vous étirez. Cela peut paraitre totalement gadget, mais le mal de dos est souvent présenté comme le mal du siècle. Le travail de bureau devant un ordinateur, le télétravail n’ont rien arrangé. Et l’attitude compulsive à courber l’échine devant son smartphone produit des effets terribles.

En pratique, pendant que vous regardez une vidéo ou écoutez une musique, l’écoute se met en pause et le message « il est temps d’étirer votre cou » est susurré. Une notification apparait également sur l’écran du smartphone. L’app vous indique même comment vous décontracter le dos ! Une fonction salvatrice dont le déclenchement n’est pas garanti à 100%. Ainsi, en restant immobile pendant 10mn, penché sur un téléphone Android, l’app n’a pas réagi. Il existe également une fonction qui met en sourdine pendant 5, 10 ou 15s le son diffusé dans vos Buds2 Pro dès que vous parlez. Cela évite de passer par la mise pause via une commande tactile sur smartphone ou écouteur. Et c’est diablement pratique pour de courts échanges, par exemple.

Contrôles tactile ou détection vocale sur smartphone Android

On retrouve également d’autres fonctions exclusives aux modèles haut de gamme, comme sur les précédents Samsung Buds Pro. Ainsi, le son environnant pendant les appels peut être désactivé, même s’il améliore le confort des appels. La localisation des écouteurs est également proposée. Sur smartphone Android, elle consiste en l’émission d’un simple bip croissant. En termes d’accessibilité, Galaxy Wear conserve son curseur pour augmenter la balance entre oreille gauche et droite. Toutefois, il améliore l’écoute sur un seul écouteur. Habituellement, l’ANC et même le mode transparent se désactivent si les deux écouteurs ne sont pas insérés. Avec cette option, l’auditeur pourra profiter de n’importe quel mode d’écoute sur une seule oreille. De plus, l’amplification du son environnant peut être automatiquement activée. Toutes ces petites fonctionnalités mises bout à bout distinguent des écouteurs ordinaires d’écouteurs haut de gamme. Samsung se soucie de tous les particularismes pour offrir une expérience sur-mesure.

Ajustement sur mesure des écouteurs et notification vocale/textuelle pour étirer son cou

C’est là que les différences avec les smartphones Samsung se révèlent. Le constructeur sud-coréen propose plusieurs fonctions exclusives de ses écouteurs en combinaison avec un smartphone de la même marque. Ainsi, la localisation basique de vos écouteurs proposés sur smartphone lambda Android se transforme en géolocalisation, aussi précise qu’avec un smartphone ! L’app Galaxy Wear propose la fonction SmartThings Find. Elle localise géographiquement et individuellement l’écouteur droit/gauche sous forme de carte Google Maps. Elle précise même la rue et le numéro probable ! Tout est beaucoup plus simple avec un smartphone Samsung. En ouvrant, l’étui pour la première fois à proximité d’un smartphone Samsung, le téléphone propose un appairage. Il suggérera ultérieurement une connexion, même si les Buds2 Pro ont été appairés avec un autre appareil.

Par ailleurs, il indiquera par un petit panneau l’état des batteries. Samsung suggère même un widget spécifique, rassemblant l’état des batteries (boitier + écouteurs), les contrôles de bruit et l’activation des contrôles tactiles. Les paramètres du téléphone sont également augmentés. On peut choisir de prendre automatiquement les appels téléphoniques sur les Buds2 Pro, par exemple. La fonctionnalité Auto Switch facilite la connexion entre appareils Samsung, pas seulement smartphone et tablette, mais également TV ou montre connectée Galaxy Watch, pour peu que le Bluetooth soit activé. Ces fonctions exclusives aux smartphones Samsung sont purement techniques, mais l’Audio 360 (son spatial) est un confort incroyable (lire plus bas Une salle de concert dans les oreilles… avec un appareil Samsung). Qui dit mieux ?

Audio 360, géolocalisation et widget sont des fonctions exclusives aux smartphones Samsung

Outre la détection automatique, plusieurs paramètres supplémentaires sont proposés avec les téléphones Samsung

 

Une réduction active du bruit excellente

L’isolation passive des embouts silicone est déjà satisfaisante, comme la plupart des écouteurs true wireless. Samsung ne donne pas de chiffres sur l’amélioration de son système de réduction active du bruit environnant. D’après nos tests, c’est l’un des meilleurs du marché. Les bruits sont diminués de moitié dès que le mode « suppression active du bruit » est enclenché, alors qu’aucune musique n’est lue ! En écoutant une musique à volume moyen, les bruits extérieurs disparaissent miraculeusement. Le système ANC développé par Samsung/AKG (filiale de Samsung) fonctionne parfaitement sur les voix (mediums), mais également sur les aigus (grincements métalliques) ou graves (souffle, vent…). Pas besoin de monter le volume et s’abimer les tympans pour s’isoler de son environnement, se concentrer ou simplement jouir de sa musique.

Une salle de concert dans les oreilles… avec un appareil Samsung

En termes d’acoustique, les Samsung Buds 2, de milieu de gamme, nous avait déjà satisfait, il y a un peu plus d’un an. Les haut de gamme Samsung Buds Pro nous avaient ravis en début d’année 2021. Les Samsung Buds2 Pro réussissent à faire encore mieux. Quel que soit le terminal (Android, iOS, Windows…), le son est excellent. Comme souvent sur les écouteurs True wireless, les voix et plus généralement les médiums sont bien restitués. Mais, la différence avec des écouteurs d’entrée et moyenne de gamme se trouve au niveau des aigus et surtout des graves.

Les aigus sont plus faciles à produire avec de petits dispositifs, mais ces écouteurs Samsung diffusent des aigus de guitares électriques ou de synthétiseurs acérés comme des flèches. Les graves sont surprenantes. Les basses de boite à rythmes house ou de cordes jazzy sonnent merveilleusement bien. Chaque voix ou instrument est clair et bien détaillé. Evidemment, la qualité de vos musiques « source » est essentielle. Les téléphones Android bénéficiant d’une amplification Dolby Atmos ou équivalent seront privilégiés.

Cette qualité sonore s’explique sur le plan matériel, mais aussi logiciel. D’abord, le constructeur coréen a implanté trois types de haut-parleurs pour correspondre aux zones majeures de fréquences de l’oreille humaine. Mais le rendu sonore est très différent selon que l’on écoute depuis un simple smartphone Android, un terminal Samsung ou Apple. L’app et l’appareil source sont déterminants. Sur téléphone Android, l’app amplifie nettement vos MP3, FLAC ou streams (Spotify, Deezer…). En choisissant « ampli. Basse »  ou « dynamiques », les notes claquent comme des coups de fouet. Malheureusement, le codec utilisé pour la transmission Bluetooth sera du AAC avec une qualité de 44,1 KHz échantillonnés en 16 bits et un débit maximal de 250 kbps. On est loin du son HD vanté par les publicités…

Pour exploiter pleinement tout le potentiel de ces Samsung Buds2 Pro, il est donc impératif de disposer d’un smartphone ou tablette Samsung propulsé par One UI 4.0. C’est contraignant, mais dans les oreilles, c’est vraiment le nirvana sonore. Déjà, le codec utilisé devient le SSC (Samsung Seamless Codec HiFi), le Samsung Scalable Codec boosté au kimchi (chou fermenté coréen). Ce codeur/décodeur HD autorise un taux d’échantillonnage de 48 KHz sur 24 bits (supérieur au bon vieux Compact Disc). Avec une source sonore HD, idéalement lossless (sans perte), que ce soit du local (ALAC, FLAC, OGG…) ou du streaming (Deezer Hi-Fi, Spotify Premium, Qobuz…), la musique n’en sera que plus belle.

Les derniers smartphones Samsung proposent la fonction UHQ (Ultra High Quality) qui va lisser votre courbe sonore, un peu à la manière de l’anticrénelage sur les images. Ce paramètre existe sur les modèles haut de gamme (Z Flip, S), mais également sur l’entrée de gamme comme le Samsung Galaxy A23 5G récemment testé. Les aigus et les aigus sont encore mieux restitués sans passer par l’égaliseur manuel de l’app ou l’amplification Dolby Atmos.

Et pourtant, l’équipementier asiatique parvient à supplanter l’amplification du spécialiste américain Dolby avec son option Audio 360. C’est l’équivalent de l’audio spatial d’Apple. En activant cette case (exclusive aux smartphones Samsung), vous n’écoutez plus de la musique, vous êtes totalement immergé dans un torrent de notes. La musique vous enveloppe littéralement en tournant la tête. Toutes vos musiques prennent une dimension jusqu’alors insoupçonnée.

Encore plus qu’avec le son HD, les écouteurs semblent doper aux stéroïdes pour produire des graves abyssales et des aigus cristallins. Le rendu acoustique est impressionnant avec des musiques, mais encore plus surprenant en regardant des vidéos (correctement encodées). Plus besoin d’augmenter le volume pour ressentir la musique, Audio 360 fait le job. Les Samsung Buds2 Pro font aussi bien sinon mieux que les Apple Airpods Pro, pour 100 euros de moins. Si l’amplification Dolby Atmos était cochée, elle sera automatiquement désactivée si Audio 360 est enclenché.

Autant la qualité acoustique de ces Samsung Buds2 Pro est excellente, autant la latence demeure toujours un point noir, malgré Bluetooth 5.3. Le décalage en jeu vidéo ou en lecture vidéo avec un player ordinaire est léger mais sensible. Avec la majorité des apps des plateformes de VOD, la compensation sera automatique et la latence imperceptible.

Autonomie

Avec un facteur de forme allégé et une richesse fonctionnelle augmentée, la question de l’autonomie se pose. D’après nos tests avec un smartphone Samsung (volume toujours à 50%), elle est plus que respectable : 8h sans réduction active du bruit ! Pas mal quand on sait que la capacité des écouteurs est la même sur Buds Pro ou Buds2, c’est-à-dire 61 mAh. En activant l’élimination du bruit, l’indépendance électrique passe à 5h10 d’écoute. En fait, l’écoute avec ANC enclenchée dure 4h30 et dès que l’une des batteries d’écouteur descend en dessous de 5%, le mode ANC est désactivé. Les écouteurs fonctionnent encore 40mn environ (avec mode ANC et transparence désactivés).

Les écouteurs consomment environ 12% de batterie (7,3 mAh) par heure. Avec la réduction du bruit activée, on est plutôt à 21% de batterie par heure. En comparaison avec les rivaux Airpods Pro, c’est moins bon avec l’ANC mais meilleur sans. Rappelons que l’ANC et l’Audio 360 sont très gourmands en fée Electricité. A l’usage avec un iPhone (avec codec AAC), la consommation électrique penchera du côté de la fourchette basse puisque l’ANC n’est pas pris en charge, l’app iOS n’existant pas.

La charge sans-fil du boitier est possible mais lente

L’autonomie globale est encore meilleure grâce au boitier. Sa capacité augmente de 43 mAh par rapport à la génération précédente (Buds Pro et Buds2) pour atteindre 515 mAh. La charge des écouteurs consommant environ 25% de la batterie du boitier, ce dernier est donc capable de procéder à 4 recharges : soit 32h d’écoute sans ANC, 18h avec ANC. Au total, avec les écouteurs déjà chargés, l’autonomie globale grimpe à 40h d’écoute sans ANC et à 22h30 avec ANC. Une excellente autonomie, qui n’a rien à envier aux Apple Airpods Pro 2e gen ou les Huawei Freebuds Pro 2 ou aux Sony Linkbuds S.

Les écouteurs en standby et hors de leur boitier consomment environ 2,5% par heure. Un bip sonne quand la batterie d’un écouteur atteint le palier des 20%, 10% et 5%. La charge via le câble USB-C du boitier est possible. En 40mn il est chargé à 50% mais il faut 1h40 pour le charger à 100%. La charge sans-fil du boitier est également proposée. En 30 mn, seulement 20% seront rechargés alors qu’une recharge complète prendra 2h23.

Samsung Galaxy Buds 2 Pro au meilleur prix
  • Rakuten
    119€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    149.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    155€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    179.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    199€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    199.99€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    229€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Note finale du test : Samsung Buds2 Pro

Les Samsung Buds2 Pro réussissent à faire encore mieux que leurs excellents ancêtres sur Android… mais également sur iOS. La réduction active du bruit est une référence du genre. On découvre des graves percutants comme des gants de boxe, des aigus tranchants comme des scalpels. Si l’acoustique tutoie les sommets, l’app est fondamentale. Les utilisateurs d’iOS ne bénéficieront ni de la réduction active du bruit, ni des fonctions intéressantes de l’app. L’utilisateur Android profitera d’une myriade de fonctions, de réglages et d’une belle musicalité mais pas de son HD 24 bits… En fait, pour jouir à 100% de ces écouteurs, seul le possesseur d’appareils Samsung en sortira véritablement gagnant. L’Audio 360 comme la géolocalisation sont des merveilles réservées aux fidèles de Galaxy. Un choix marketing assumé, plus que technique, pour attiser les ventes de smartphones coréens.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !