Test Steelseries Aerox 5 : une souris ultra légère dédiée à la performance

 
Steelseries Aerox 5
  • 59.99€
    Voir l'offre
  • 59.99€
    Voir l'offre
  • 68.92€
    Voir l'offre
  • 69.81€
    Voir l'offre

Avec l’Aerox 5, Steelseries propose une souris ultra légère et très polyvalente pour le jeu à haut niveau. Misant sur ses neuf boutons programmables et surtout sur son poids plume, le mulot interpelle par son design qui sort de l’ordinaire. Avons-nous la souris ultime pour les pro-gamers ?

Cela fait plus de vingt ans que Steelseries est l’un des leaders du marché des périphériques PC. Misant sur des produits efficaces et économes au niveau du design, la marque danoise a toujours été une valeur sûre pour les gamers. On espère donc beaucoup de sa nouvelle souris : l’Aerox 5.

Steelseries Aerox 5

Ce mulot veut attaquer de front les reines des souris gamer, à savoir la Razer Basilisk V3 Pro ou la G503 de Logitech. Pour séduire, l’Aerox 5 a trois atouts : son poids plume, son design atypique ainsi que ses neuf boutons programmables.

Steelseries a donc toutes les cartes en main pour offrir un produit de qualité, mais reste à voir si l’essai est transformé. Réponse tout de suite !

Prix et disponibilité

L’Aerox 5 est d’ores et déjà disponible sur le site de Steelseries et chez les revendeurs partenaires. Elle est vendue au prix de 89 euros, mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, elle est affichée en promo à 59 euros.

Steelseries Aerox 5

Signalons que nous testons ici la version « classique » de l’Aerox 5, donc filaire. Il existe également un modèle sans fil vendu 149 euros, disposant du même design et des mêmes boutons. Tout ce qui sera dit dans ce test sera donc valable pour celle-ci aussi.

Un design tout en grille

C’est impossible de ne pas le remarquer : le design de l’Aerox 5 se montre vraiment particulier avec cette coque trouée de toutes part. Un châssis déconstruit qui interpelle et qui contribue à lui donner une personnalité visuelle forte. On aime ou on n’aime pas.

Steelseries Aerox 5

Toutefois, Steelseries n’a pas (seulement) opté pour ce design afin de se démarquer de la concurrence. Il a deux objectifs précis : rendre la prise en main plus confortable (la grille permet de limiter la moiteur des paumes) mais aussi rendre le mulot beaucoup plus léger. Sur la balance, l’Aerox 5 ne fait que 67 grammes, fil compris. C’est un poids plume, puisque les souris dépassent en général les 100 grammes. Seule déception : il n’est pas possible de lester le produit pour le rendre un peu plus lourd. Certaines personnes (c’est notre cas), les préfèrent ainsi.

Steelseries Aerox 5

Hormis cette particularité, la souris se montre très classique et mise sur une forme ergonomique loin d’être inédite, mais efficace. Cependant, le châssis en plastique granuleux fait un peu cheap et est un peu rude sous les doigts. Pas de parties en caoutchouc ou autre afin de lui donner un côté chic. Steelseries va à l’essentiel : l’objectif est la légèreté au détriment d’un certain confort.

Steelseries Aerox 5

Reste à trancher, ce design est-il beau ou non ? Certes, il sort des sentiers battus et l’Aerox 5 est reconnaissable au premier coup d’œil, mais nous devons avouer que nous ne sommes pas vraiment fans. Les composants visibles ne sont pas très esthétiques et le choix d’un plastique grossier ne nous convainc pas vraiment. Mais il ne s’agit là que de notre avis.

Steelseries Aerox 5

Sous la souris, on retrouve trois larges patins PTFE qui garantissent une glisse optimale. Elles font leur preuve en jeu, chaque mouvement sur votre tapis étant fluide et efficace.

Steelseries Aerox 5

Sur le côté gauche de la souris, quatre boutons programmables, dont un disposant de deux fonctions. Nous y reviendrons plus bas.

A lire aussi – Test Razer Deathstalker V2 Pro : un superbe clavier qui manque de peu la perfection

A l’avant, nous repérons le port USB Type-C pour la connexion. Le modèle que nous testons est exclusivement filaire et de ce fait, un fil tressé de deux mètres (USB Type-C vers USB Type-A) est fourni dans la boîte. Le fait qu’il ne soit pas accroché directement au corps du produit est une qualité à saluer : l’utilisateur peut en changer s’il le souhaite.

Steelseries Aerox 5

Que serait une souris gamer sans Leds ? L’Aerox 5 dispose de trois zones éclairées RGB distinctes à personnaliser entièrement avec le logiciel dédié. Du grand classique. Ces Leds ont tout de même la fâcheuse tendance à souligner le fouillis à l’intérieur du châssis, à dévoiler les vis en plastique et le circuit imprimé qui s’y trouve. Cela ne plaira pas forcément à tout le monde, mais c’est un choix visuel assumé.

Steelseries Aerox 5

Enfin, il faut signaler que malgré son design tout en trous, cette Aerox 5 est certifiée IP 54, donc résistante à la sueur et aux éclaboussures. Une très bonne chose.

Steelseries Aerox 5

Steelseries mise sur l’ultra légèreté, au détriment du reste. Si on peut reprocher à l’Aerox 5 son châssis en plastique un peu cheap ou son visuel pas forcément esthétique, on ne peut pas lui enlever que son design sort des sentiers battus et contribue à la rendre ultra-légère. Mais vous le savez, la beauté, c’est accessoire pour une souris. Ce qui est important, c’est la prise en main…

Une ergonomie bien pensée, mais avec des défauts

En choisissant une forme classique, Steelseries joue la sécurité et assure une prise en main optimale. Parfaitement adaptée, l’Aerox 5 se love dans le creux de votre paume. La texture en grille a aussi le mérite de limiter drastiquement la sueur sur la peau après de longues heures de jeu, en plus d’apporter constamment une sensation de frais. Une qualité dont toutes les souris ne peuvent pas se vanter.

Steelseries Aerox 5

La glisse est impeccable et nous n’avons constaté aucun accroc, et ce grâce aux larges patins. Il faut tout de même signaler que cette Aerox 5 ne propose pas de version pour gauchers. Il faudra donc obligatoirement l’utiliser de la main droite.

L’Aerox 5 dispose de neuf boutons programmables. Nous retrouvons les habituels clics, la molette et trois boutons sur la gauche, auxquels s’ajoutent un bouton supplémentaire près du pouce ainsi qu’un autre au-dessus de la molette pour régler le DPI.

Steelseries Aerox 5

Nous avons quelques réserves sur les boutons de l’Aerox 5. Premièrement, nous trouvons les clics principaux un peu « rudes » sous les doigts, ce qui ne les rend pas forcément agréables. Toutefois, ils montrent efficaces et réactifs, nous n'avons constaté aucun rebond qui pourrait handicaper en jeu.

Steelseries Aerox 5

Deuxièmement, nous ne sommes pas entièrement convaincus par les boutons 6 et 7. Ces derniers se matérialisent sous la forme d’une touche longue s’activant en la poussant vers le bas ou vers le haut avec le pouce. Elle permet d’apporter deux fonctions supplémentaires en jeu, ce qui est appréciable, mais son placement trop proche des deux boutons classiques, ne la rend pas pratique. Souvent, on la cherche du doigt, on la confond avec les autres. Bref, on s’y perd. Cette touche aurait gagné à être placée un poil plus haut, ou carrément en bas. Nous chipotons, mais c’est un détail qui compte en pleine partie.

Steelseries Aerox 5

Steelseries offre donc une ergonomie correcte, mais perfectible pour sa souris. Il faudra s’habituer aux clics un peu bruts de décoffrage ou à des boutons supplémentaires qui auraient gagné à être plus travaillés, mais dans l’ensemble, c’est un produit confortable et agréable, surtout en jeu. Le design en grille fait ses preuves, au bout du compte.

Une souris idéale pour le jeu compétitif

L’Aerox 5 n’a qu’un seul objectif : être l’une des souris phares en termes de performances gaming. Pari réussi pour Steelseries, le mulot montrant sa valeur en pleine partie. Notre modèle est filaire, mais l’Aerox 5 est aussi déclinée en wireless pour ceux qui le souhaitent avec une connexion soit bluetooth soit 2,4 Ghz, comme chez la concurrence. Un mode de connexion qui a fait ses preuves et qui dispose de performances équivalentes au filaire.

Steelseries Aerox 5

Le capteur de la souris peut aller de 100 à 18 000 DPI et dispose d’une accélération de 40G. Le temps de réponse est de 1 ms, elle se montre donc très réactive une fois au cœur de l’action. Cela la rend idéale pour des titres très nerveux comme les MOBA (League of Legends) ou les jeux de tirs comme Warzone 2.0, Darktide ou encore Fortnite. Il est juste un peu dommage qu’il n’y ait pas de bouton de visée pour jongler d’un DPI à un autre.

Steelseries Aerox 5

L’Aerox 5 se montre très surprenante dans les MMO ou les jeux de gestion. La multiplication des boutons sur le côté gauche et le rythme de jeu plus posé permet de les utiliser sereinement. Dans un World of Warcraft ou un FF14, on apprécie assigner des compétences utiles à la longue touche. Bien pratique en raid et loin de l’orgie de boutons parfois confuse des souris spécialisées dans les MMO (la Razer Naga, par exemple).

Steelseries Aerox 5

Les performances de l’Aerox 5 sont évidemment appuyées par sa légèreté extrême du produit, ce qui la rend efficace dans les parties intenses. Bref, Steelseries souhaitait se concentrer sur la performance pure avec cette souris, et c’est réussi.

Un logiciel simple, efficace, mais un peu limité

Pour accompagner sa souris, Logitech propose son logiciel Engine. Celui-ci permet de régler plusieurs choses intéressantes. Tout d’abord, il donne la possibilité de modifier les Leds à l’envie. Nous sommes dans du grand classique avec une personnalisation appréciable et des effets préétablis. C’est moins fouillé que sur un produit Razer ou Logitech, mais ce n’est pas vraiment l’objectif. Chacun pourra tout même trouver le réglage qui lui correspond. Pour notre part, nous aimons par exemple les Leds fixes qui changent de couleur à chaque clic

Steelseries Aerox 5

C’est sur la partie performance que Steelseries fait fort. Engine donne la possibilité de modifier profondément le DPI, même créer des paliers pour changer à la volée. Plus encore nous pouvons modifier le taux d’accélération et même l’accrochage d’angle, ce qui est pratique en mode Sniper dans un FPS. Bien entendu, les neuf boutons du produit peuvent aussi être réassignés. Là encore, c’est bien pratique dans les MMO.

Steelseries Aerox 5

Le logiciel de la marque est à l’image de sa souris : un peu rude au premier contact mais convaincant. Son design est relativement simple pour que tous les joueurs s’y retrouvent en un coup d’œil. Plus encore, des petits points d’interrogations viennent expliquer chaque réglage afin que même les profanes savent à quoi s’en tenir.

Au final, il s'agit d'une des meilleures applications du marché. La simplicité, ça a du bon.


Note finale du test : Steelseries Aerox 5

Steelseries remplit avec succès sa mission avec cette Aerox 5, c’est-à-dire proposer un produit aussi performant que ceux de la concurrence, mais à un prix réduit. Cela passe par de nombreux sacrifices, notamment au niveau du design, de la finition et du confort, mais dans l’ensemble, c’est un produit correct qui tient sa promesse. A réserver à ceux qui veulent jouer en compétitif sans forcément casser leur tirelire.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !