Test Razer Basilisk V3 Pro : l’une des meilleures souris gaming du marché

 
Razer Basilisk V3 Pro
  • 179.99€
    Voir l'offre
  • 179.99€
    Voir l'offre
  • 183.86€
    Voir l'offre
  • 193.87€
    Voir l'offre
  • 193.87€
    Voir l'offre

Razer veut proposer le meilleur aux gamers avec sa nouvelle souris, la Basilisk V3 Pro. Il s’agit d’une souris sans fil qui mise sur la performance et l’autonomie, mais qui prend aussi soin d’apporter un confort optimal à l’utilisateur. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire l’un des meilleurs mulots du marché, mais la formule fonctionne-t-elle ?

Razer Basilisk V3 Pro

Razer est l’un des leaders dans le domaine des périphériques PC et il revient avec la Basilisk V3 Pro, une souris dédiée aux gamers qui met en avant la performance. Il s’agit de la déclinaison sans fil de la Basilisk V3  et elle souhaite attaquer de front la G503 de Logitech. Elle vise avant tout les joueurs, surtout ceux qui veulent briller dans les parties en ligne.

Pour séduire, la marque aux serpents mise sur des valeurs sûres, c’est à dire sur un design déjà connu et apprécié ainsi que sur des performances optimales. Elle peut aussi compter sur la recharge sans fil avec le Mouse Dock Pro, qui peut être acheté en pack. Bref, nous avons un produit qui fait vraiment envie sur le papier.

Ne reste maintenant qu’à déterminer si Razer tient toutes ses promesses et si cette Basilisk V3 Pro est agréable à utiliser aussi bien en jeu qu’en bureautique. La firme californienne livre-t-elle la meilleure souris gaming du marché ?

Prix et disponibilité

La Razer Basilisk V3 Pro est disponible sur le site de Razer et chez les revendeurs partenaires au prix de 179,99 euros. Un tarif élevé pour une souris, mais il faut garder à l’esprit qu’elle souhaite proposer le meilleur à ses propriétaires.

Razer Basilisk V3 Pro

La Basilisk peut être complétée avec un Mouse Dock Pro pour la recharger sans fil. Ce dock est vendu à part au prix de 99,99 euros. Un pack comprenant le dock et la souris est aussi proposé au prix de 279,99 euros. Précisons qu’il n’est pas obligatoire au bon fonctionnement de la Basilisk.

Un design réussi et un confort optimal

Pour sa nouvelle souris, Razer reprend le design des précédentes Basilisk, au moindre détail. Il faut dire que la gamme est un exemple de confort et d’ergonomie. Nous avons donc un châssis en plastique noir granuleux de 13 cm de long et de presque 5 cm de haut. Le tout pèse 116 grammes, c’est un peu lourd, mais on reste dans le domaine du raisonnable. On aurait tout de même apprécié de pouvoir réguler l’embonpoint du produit avec un système de poids, mais soit. On aime aussi ses lignes à la fois agressives et passe-partout qui évitent de lui donner un côté trop « gamer » qui pourrait en repousser certain. À noter que la souris existe aussi dans un coloris blanc.

Razer Basilisk V3 Pro

Razer oblige, nous avons des leds réparties sur tout le châssis. On compte treize zones indépendantes au total, dans le logo, dans la molette ainsi que sur le pourtour de la base. Que serait un produit Razer sans petites loupiotes multicolores ? On peut cependant éviter l’effet sapin de Noël en personnalisant entièrement cet aspect dans le logiciel Synapse. Par exemple, une Basilisk avec des lumières blanches est synonyme de sobriété absolue. Ces Leds sont aussi un bon indicateur de batterie, puisqu’elles clignotent en rouge quand l’autonomie vient à manquer.

Razer Basilisk V3 Pro

En ce qui concerne le confort, nous n’avons rien à reprocher à cette Basilisk tant Razer a fait du bon travail. La surface granuleuse se montre très agréable sous les doigts et on apprécie grandement la forme quasi-parfaite du produit, qui vient se lover au creux de la paume. On remarque également un repose-pouce sur la gauche, qui lui aussi est bien pensé et permet d’atteindre sans effort les boutons latéraux et le bouton de visée. Comme l’autre côté du châssis, il propose un revêtement en caoutchouc vraiment confortable et qui reste sec même après plusieurs heures de jeu. On pourrait tout de même regretter que Razer ne propose pas une version pour gauchers. Dommage.

Razer Basilisk V3 Pro

La glisse est parfaite, notamment grâce aux cinq patins en plastique situés sur le dessous du produit. Sur la face inférieure, justement, on remarque un bouton de connexion qui peut se régler en trois positions : Off, Bluetooth et 2,4 GHz, à l’image de ce que propose déjà le clavier Deathstalker V2 Pro. La connexion 2,4 GHz se montre efficace, nous allons y revenir dans le chapitre suivant. Un bouton pour changer de profil est aussi présent de l’autre côté du capteur.

Razer Basilisk V3 Pro

On note aussi la présence d’une batterie en forme de palet qui peut se retirer. En dessous, le dongle à brancher sur le PC. Le fait de le placer directement dans le corps de la souris est plutôt malin : cela évite de le perdre lors des transports ou lorsqu’il n’est pas utilisé (ce qui est le cas avec le dock). Une bonne idée.

Razer Basilisk V3 Pro

Pour recharger la souris, il faut passer par le filaire. Le port USB Type-C est situé à l’avant, enfoncé bien discrètement dans le châssis. Un câble tressé de 180 centimètres est fourni dans la boîte. Il est possible de totalement s’en passer avec le dock, nous allons le voir plus bas.

Razer Basilisk V3 Pro

Dans l’ensemble, Razer nous offre donc un produit agréable à l’œil et en main. Nous avons ici une souris extrêmement confortable à l’utilisation, l’une des meilleures du marché sur ce segment. Mais le confort est une chose, la performance en est une autre. Il est maintenant temps de voir ce que la Basilisk a dans le ventre.

Razer Basilisk V3 Pro

Une souris dédiée à la performance

N’y allons pas par quatre chemins : la Razer Basilisk V3 Pro est l’une des meilleures souris du marché en termes de performance. Elle dispose d’un capteur capable d’aller jusqu’à 30 000 DPI que l’on peut paramétrer à son goût via le logiciel Synapse. Au-dessus de la molette se trouve un bouton qui permet de changer de fréquence à la volée. Le capteur est précis, efficace, et nous n’avons constaté aucun accroc pendant notre mois de test.

Razer Basilisk V3 Pro

La Basilisk dispose de 11 boutons eux aussi programmables et tous bien placés. Les deux clics sont dotés d’un Switch optique conçu par la marque qui offre un taux d’actionnement de 0,2 ms. Dans les faits, la souris offre une résistance parfaite sans rebonds et une course idéale. Cela signifie que dans un FPS, chaque tir sera voulu et activé à la milliseconde près.

Razer Basilisk V3 Pro

Le bouton le plus intéressant de la Basilisk est incontestablement la molette. En caoutchouc cranté et agréable sous l’index, elle dispose de clics latéraux bien pratiques en jeu. Offrant une certaine résistance en défilement, il est possible de la décranter via un bouton situé à côté. Plus encore, le logiciel Synapse permet de régler la molette de telle façon à ce qu’elle se mette en mode libre à une certaine vitesse de défilement. Efficace, bien pensé et réellement utile.

Razer Basilisk V3 Pro

La souris se connecte de trois façons à votre PC : en filaire, en Bluetooth ou en 2,4 GHz (mode Hyperspeed). Pour le jeu, c’est évidemment ce dernier qu’il faut privilégier. À l’instar du clavier Deathstalker V2 Pro que nous avons testé il y a quelques mois, ce mode est très maîtrisé, offrant un temps de réponse quasi-invisible. A tel point qu’on ne peut faire la différence avec le filaire.

Razer Basilisk V3 Pro

En ce qui concerne l’autonomie, la marque nous promet 90 heures en Hyperspeed. Une promesse tenue, puisqu’en l’utilisant huit heures par jour (pour aussi bien travailler que jouer), la souris ne commence qu’à clignoter en rouge qu’au cours du dixième jour. Endurante, donc.

Razer Basilisk V3 Pro

En termes de performances, la Basilisk V3 Pro est une réussite. Couplée à un confort optimal, elle se montre redoutable en jeu, notamment dans les titres réclamant beaucoup de précision et de boutons comme les FPS ou les MOBA. Elle se hisse au panthéon des meilleures souris du marché aux côtés de la G502 de Logitech.

À lire aussi – Test Logitech G915 : on a trouvé le clavier gamer ultime 

Un Mouse Dock Pro dispensable, mais bien pratique

Vendu à part, le Mouse Dock Pro se veut plus qu’un simple gadget. Il remplit deux objectifs : faciliter la connexion de la souris à votre PC et vous permettre de la recharger sans fil.

Razer Basilisk V3 Pro

Une fois le dock branché à votre ordinateur, celui-ci fait office de dongle (celui de base n’est donc plus utile et peut se ranger dans le corps de la Basilisk). Cela ne change absolument rien à l’expérience, mais apporte un peu au niveau du design, puisque les leds du périphérique s’adaptent à celles de la souris (via Synapse) ou de votre clavier Razer.

Razer Basilisk V3 Pro

C’est dans la charge sans fil que le dock trouve tout son intérêt. Avec un palet adapté (fourni dans la boîte) la souris peut récupérer de la batterie en étant simplement posée sur le support aimanté. Si le temps de recharge est long (plus de trois heures), le dock se montre bien pratique. Lorsqu’on quitte son PC, on prend vite le réflexe de la poser sur son dock et on ne tombe plus jamais en rade de batterie ! De plus, les leds s’adaptent pour nous indiquer le niveau de charge (rouge, jaune, vert).

Razer Basilisk V3 Pro

Le Dock est donc un simple gadget, mais montre son utilité dans la vie de tous les jours. L’utilisation même de la Basilisk semble avoir été pensée autour de cet objet. Il aurait alors été peut-être plus judicieux de l’inclure directement dans la souris (sans surcoût) plutôt que de le commercialiser à part. 99 euros pour cette petite extension, cela reste tout de même un peu cher.

Synapse, toujours une tannée à utiliser

Avant de conclure ce test rapide, un petit mot sur Synapse. Il s’agit du logiciel de Razer, qui permet de paramétrer tous les aspects de la souris, les leds, les boutons ou le DPI. Il s’installe automatiquement dès que vous branchez votre Basilisk et est compatible aussi bien avec votre souris que votre clavier (si c’est un Razer).

Razer Basilisk V3 Pro

Dans les faits, Synapse permet bien de gérer totalement votre souris ainsi que le Dock Pro. Toutefois, l’application se montre bien pénible au quotidien. Son interface est peu claire, peu intuitive, et il faut parfois jongler entre plusieurs logiciels greffés (Synapse, Chroma) pour paramétrer certains détails. Plus encore, Synapse est capricieux, ne se lançant pas toujours au démarrage du PC ou ne prenant pas en compte les changements établis. Agaçant.

Razer Basilisk V3 Pro

Bref, cette application n’est pas vraiment une sinécure, mais il faudra forcément l’utiliser pour profiter de votre Basilisk. Au bout de quelques semaines, on s’y fait.


Note finale du test : Razer Basilisk V3 Pro

Razer tient toutes ses promesses avec la Basilisk V3 Pro. La souris sans fil est à la fois confortable, endurante et performante. C’est un vrai plaisir dans la vie de tous les jours, que ce soit en travail ou en jeu. Nous avons ici l’un des meilleurs mulots du marché, tout simplement. Cependant, ce beau tableau est entaché par un prix un peu élevé auquel s’ajoute un Mouse Dock Pro certes pas indispensable, mais qui aurait largement pu être fourni sans surcoût tant il est pratique.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !