Test Razer Blade 18 : un formidable PC de jeu, mais pas sans défauts

Razer Blade 18
  • 3299.9€
    Voir l'offre
  • 3499.99€
    Voir l'offre
  • 3558.99€
    Voir l'offre
  • 3577.99€
    Voir l'offre
  • 3659.98€
    Voir l'offre
  • 3699.99€
    Voir l'offre

Le Blade 18 est le nouveau PC portable ultra haut de gamme de Razer. Avec ce produit, la marque californienne veut frapper fort, ne se donner aucune limite. Pour séduire, ce monstre mise sur son écran de 18 pouces, sur son design emblématique mais aussi sur sa puissance impressionnante. L’ordinateur ultime ?

Razer Blade 18

Razer Blade 18 (RTX 4080 et Core i913950HX )
  • Rakuten
    3299.9€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    3499.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    3558.99€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    3577.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    3659.98€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    3699.99€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Cela fait maintenant plusieurs années que Razer propose ses Blade, ses ordinateurs portables destinés aux gamers. La formule est toujours la même : des PC aux châssis sobres, relativement fins et surtout puissants. Cette année, un nouveau modèle fait son apparition : le Blade 18.

Avec ce produit, l’objectif affiché est clair : ne faire aucune concession pour séduire les joueurs les plus exigeants. Pour cela, la marque mise sur un grand écran de 18 pouces (QHD+, 240 Hz), mais aussi sur sa puissance. 18 pouces, c’est grand. Grand et inédit chez le constructeur. Avec un tel format, Razer veut offrir un produit qui fait office de PC portable (ce qu’il est), mais aussi qui cherche aussi à remplacer une tour. Un ordinateur multifonctions, fait aussi bien pour jouer que travailler.

Reste à savoir si ce monstre évite les écueils habituels de la marque, c’est-à-dire une gestion du bruit et de la chauffe par forcément au point, ou encore un calibrage d’écran encore peu soigné. Pour le savoir, nous avons passé ce bébé sur le grill. PC ultime ou poudre aux yeux ?

Prix et disponibilité

Le Razer Blade 18 est un PC ultra-haut de gamme, le prix l’est donc aussi. Notre modèle de test, qui dispose d’une RTX 4080, est affichée à 4799 euros. Un tarif qui le réserve à une niche de gamers fortunés et qui en fait plus un produit « vitrine » qu’autre chose.

Razer Blade 18

Il faut savoir que ce n’est pas le PC le plus cher de la gamme, puisqu’une version avec une RTX 4090 est affichée à 5 700 euros. Des modèles avec une RTX 4070 ou RTX 4060, moins chers (en dessous des 4000 euros), sont aussi disponibles. Notons qu'à configuration équivalente, la concurrence propose des produits dans la même gamme de prix.

Razer Blade 18 (RTX 4080 et Core i913950HX )
  • Rakuten
    3299.9€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    3499.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    3558.99€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    3577.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    3659.98€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    3699.99€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Une fiche technique monstrueuse

Le Razer Blade 18 veut apporter le meilleur à l’utilisateur, et cela passe par une fiche technique de haut vol. Côté écran, on trouve une dall de 18 pouces avec une définition de 2560 x 1600 pixels et un taux de rafraîchissement de 240 Hz. Impressionnant.

Razer Blade 18
Ecran18 " IPS
2560 x 1600 pixels
240 Hz
ProcesseurIntel Core i9-13950HX
GPUNvidia GeForce RTX 4080
RAM32 Go
Mémoire interneSSD 1 To NVMe
ClavierRétroéclairé chiclet
Connectique- 1x Prise jack audio
- 2x Thunderbolt 4
- 3x USB 3.0 Type A
- 1x HDMI 2.0
- 1x port secteur
- 1x port Ethernet
- 1x Jack 3.5 mm
- 1x lecteur cartes SD
OSWindows 11
Poids3 kg

Pour notre test, Razer nous a livré une configuration haut de gamme. Elle dispose d’un processeur Intel Core-9-13950HX, de 32 Go de RAM mais surtout d’un GPU Nvidia GeForce RTX 4080. Une belle bête.

Razer reste sur son design iconique

Depuis son tout premier ordinateur, Razer garde le même design : un châssis noir en aluminium anodisé d’une sobriété absolue. Ce Blade 18 ne fait pas exception à la règle. Nous avons toujours ce capot d’un noir intense, avec seul le logo Razer rétroéclairé qui trône au centre. Visuellement, c’est toujours très abouti, discret, mais paradoxalement reconnaissable au premier coup d’œil.

Razer Blade 18

Le châssis en aluminium noir se montre très chic et renforce l’aspect haut de gamme du PC. Toutefois, ce matériau a le défaut d’attirer très facilement les traces de doigts. Une simple ouverture laisse des empreintes et les plus maniaques passeront leur temps à les essuyer.

Razer Blade 18

Plus encore, l’ordinateur se raye rapidement. Le métal est extrêmement sensible aux aléas du quotidien et nous avons constaté l’apparition de vilaines micro-rayures sur le capot, même en faisant attention lors des transports dans un sac. On aurait aimé que Razer fournisse une housse de protection (à ce prix, ça aurait eu du sens), mais ce n’est pas le cas. Dommage !

Razer Blade 18

Parlons du format de 18 pouces. Celui-ci a pour vocation de remplacer l’éternel 17 pouces, alors roi du format « PC plus transportable que portable ». Evidemment, il ne mise pas sur l’ultra mobilité, mais le constructeur a souhaité garder une finesse relative (20 mm). En revanche, le Blade 18 pèse son poids, accusant 3 kilos sur la balance. Avec ce gabarit, il n’est pas amené à être déplacé tous les jours.

Razer Blade 18

Sur la partie inférieure du PC, pas grand-chose à signaler. Nous retrouvons les habituelles aérations ainsi que trois patins en caoutchouc aussi solides qu’imposants. Ils garantissent une stabilité parfaite lorsque le Blade est posé sur une table. Même lors des parties nerveuses de League of Legends ou de Warzone, il ne bouge pas.

Razer Blade 18

A l’aide d’un tournevis de précision, il est possible de retirer la plaque inférieure. On peut ensuite rajouter un SSD au format M2 et changer la RAM (les deux barrettes sont accessibles). Une excellente chose pour ceux qui voudront faire évoluer leur machine.

Razer Blade 18

Les tranches se montrent assez larges pour permettre à Razer d’y placer une connectique complète. Nous avons deux ports Thuberbolt 4, trois ports USB 3.0 Type-A, un port HDMI, Ethernet, Jack 3.5 mm ainsi qu’un lecteur de cartes SD. Ajoutons à cela un port d’alimentation propriétaire. Tout ce qu’il faut là où il faut pour transformer le Blade en tour.

Razer Blade 18 Razer Blade 18

En ouvrant le PC, on remarque les haut-parleurs qui entourent le clavier, à la manière de ce que fait Apple sur ses MacBook. Un placement judicieux qui fait ses preuves, nous allons le voir plus bas. Quant au clavier, il est très réussi. Nous avons eu un peu de mal à nous habituer à sa finesse (sa course est extrêmement courte), mais elle est finalement contrebalancée par une résistance adéquate. Ecrire avec le Blade 18 (ce que nous faisons pour ce test) est un vrai plaisir après un petit temps d’adaptation.

Razer Blade 18

Razer oblige, nous avons un clavier RGB rétroéclairé sur 100 niveaux qui peut se personnaliser à l’extrême via le logiciel Synapse intégré. Chacun trouvera sa couleur ou son effet préféré. Petit plus, certains jeux (comme Ovewatch 2 ou Cyberpunk 2077) adaptent la luminosité selon ce qui est affiché à l’écran. Le seul gros point noir de ce clavier, c’est l’absence de pavé numérique. Il y avait pourtant la place, mais Razer a préféré la laisser pour les haut-parleurs, un choix pertinent, mais un peu embêtant quand on écrit. De son côté, le trackpad se montre aussi maîtrisé, agréable, grand et réagissant bien aux sollicitations de l’utilisateur sans forcément être extraordinaire. PC gamer oblige, on aura tôt fait de brancher une souris (comme la Basilisk V3 Pro de Razer) afin de profiter un maximum de son Blade 18.

v

Enfin, on note l’absence de capteurs d’empreintes sur le clavier. la marque a fait le choix du capteur IR (reconnaissance faciale) pour le déverrouillage. Le tout fonctionne à la perfection, même si un cache physique pour la webcam n’aurait pas été de trop.

Razer Blade 18

Razer montre tout son savoir-faire dans ce Blade 18. Visuellement abouti, agréable à l’utilisation, pratique et doté d’un format très intéressant, il jouit en plus de cela de finitions impeccables. Tout n’est pas parfait, mais les choix effectués sont pertinents. Un beau design, c’est bien, mais il faut que la partie technique suive derrière. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Razer Blade 18

Une dalle de haute volée

Le Razer Blade 18 est équipé d’une dalle IPS de 18 pouces (16 :10) d’une définition de 2560 x 1600 pixels. Le taux de rafraîchissement s’élève à 240 Hz, idéal pour ceux qui veulent une fluidité d’image absolue, on pense aux adeptes de jeux compétitifs.

A lire aussi – Test Razer Deathstalker V2 Pro : un superbe clavier qui manque de peu la perfection

Nous avons évidemment analysé la dalle à l’aide de notre sonde et si les résultats sont corrects, nous nous attendions à quelque chose d’un poil meilleur. Le contraste s’élève ainsi à 1300 :1, ce qui est bon pour un PC portable, mais pas incroyable. La luminosité est élevée, à 600 cd/m² au maximum. Là encore, c’est bien.

Razer Blade 18

La température des couleurs à 6400K est maîtrisée (proche des 6500K de la norme vidéo) et l’affichage ne tire ni vers le bleu, ni vers le rouge. En revanche, nous sommes un peu dubitatifs concernant le respect des couleurs. Razer a calibré son écran de manière que les couleurs primaires ressortent, ce qui donne une image éclatante, surtout en jeu (Delta E moyen de 5, ce qui est élevé). Un choix pertinent. En revanche, on regrette qu’un seul profil de couleur soit disponible. On aurait aimé qu’un mode plus naturel soit présent, utile pour ceux qui traitent des photos. Certes, l’ajout de profil ICC est facilité par le logiciel Synapse, mais il faut le faire soi-même.

Razer Blade 18

On apprécie une dalle qui montre toutes ses qualités dans des jeux sombres, comme Dead Space Remake. Le HDR 10 fait aussi des merveilles sur les jeux qui l’utilisent à la perfection, on pense ici à Sea of Thieves. Les données brutes ne rendent pas honneur au ressenti que l’on peut avoir sur ce genre de titres. Il est vrai que tout n’est pas parfait, mais le résultat est là.

Razer Blade 18

Evoquons rapidement la question des haut-parleurs. Il y en a six au total. Situés de part et d’autre du clavier, ils dégagent un son puissant, bien équilibré et ne souffrent d’aucune distorsion, même à haut volume. De l’excellent travail qui permet une immersion en jeu… à condition de faire abstraction du bruit des ventilateurs.

Razer Blade 18

Un PC surpuissant, l’aspirateur est offert

Le Razer Blade 18 veut se hisser au panthéon des produits gaming et il s’en donne les moyens. Notre modèle de test est équipé d’un processeur Intel Core i9-13950HX, le plus puissant du marché actuellement, de 32 Go de RAM DDR5  et surtout d’une carte graphique Nvidia GeForce RTX 4080, fraîchement annoncée en version laptop. C’est la première fois que nous pouvons mettre la main sur cette version et les résultats devraient se montrer très intéressants. Dernier point, notre PC est doté d’un SSD NVME de 1 To (stockage qui peut être amélioré). Ce qui est intéressant à noter c’est que notre modèle n’est même pas le plus puissant proposé par la marque ! Il en existe un avec une RTX 4090. D’autres plus sages, avec une RTX 4070 ou 4060, sont aussi disponibles.

Razer Blade 18

Côté puissance, pas de surprise. Le Razer Blade 18 est tout simplement le PC le plus performant que nous avons pu tester dans nos colonnes, et de loin ! Non seulement il se hisse dans les étoiles côté benchmark mais il jouit en plus d’une grande maîtrise, affichant une cadence stable dans toutes les situations.

Razer Blade 18

Il est maintenant temps de s’intéresser à ce pour quoi le PC a été conçu : le jeu vidéo ! Nous avons lancé tout une batterie de titres plus ou moins gourmands pour voir ce qu’il en est. Précisons que tous ces jeux ont été testés en définition 2K (celle de l’écran) avec les graphismes réglés au maximum. Le ray-tracing et le DLSS ont été activés lorsqu’ils étaient disponibles.

Razer Blade 18

Voici les résultats que nous avons obtenus :

Razer Blade 18

Comme nous pouvons le voir, la RTX 4080 fait des merveilles. Sur Cyberpunk 2077, on note tout même une perte de performances de 8% dans les mêmes conditions par rapport à la version Founders Edition de la carte, ce qui est logique compte tenu du format.

A lire aussi – Test Nvidia GeForce RTX 4080 : une carte graphique puissante et tout en maîtrise

Tout n’est cependant pas rose dans le monde merveilleux du Razer Blade 18. Il faut maintenant aborder un sujet qui fâche : la gestion de la chauffe et du bruit. Un défaut que traîne le constructeur depuis ses tous premiers PC. Malheureusement, ce n’est pas ce modèle qui viendra le régler. Lorsque l'ordinateur est mis à rude épreuve, on a constaté que la chaleur était relativement bien dégagée. L’air entre par le dessous du châssis pour être expulsé par la grille d’aération située entre l’écran et le clavier (ce qui ne gêne nullement le joueur). Le CPU monte à 60 degrés tandis que le GPU atteint les 76 degrés. C’est beaucoup, mais acceptable. Le châssis se montre très chaud en surface au-dessus du clavier (endroit où est située la chambre à vapeur) avec une température qui monte à 45 degrés. Elle est bien contenue, l’utilisateur n’étant pas gêné en jeu : aucun point chaud à l’endroit où le joueur pose sa paume gauche en pleine partie.

Razer Blade 18

Toute cette chaleur, il faut l’expulser et c’est sur ce point que l’on trouve le plus gros défaut du Blade 18 : la nuisance sonore. En plein jeu, les ventilateurs tournent à fond les ballons. Nous avons mesuré un bruit de fond de 55 décibels, c’est énorme ! Tellement énorme qu’on a presque l’impression d’allumer un aspirateur. Un vrai point noir qui rend l’usage du casque quasi-obligatoire.

Razer Blade 18

Reste encore une question majeure à se poser : une RTX 4080 (voire 4090 pour le modèle le plus puissant) est-elle réellement pertinente sur un tel produit ? Une RTX 4070, voire une RTX 4060, ne suffirait-elle pas largement, surtout avec un écran 2K et un dégagement de chaleur si bruyant ? Nous le pensons. En tout cas, Razer tient sa promesse : offrir une performance absolue. Le Blade 18 Core i9/RTX 4080 est un vrai monstre. Pour en profiter, il faut simplement accepter quelques nuisances.

Razer Blade 18

Enfin, parlons rapidement de l’autonomie. PC gamer oblige, le Blade 18 ne fait pas de merveilles en la matière. En lecture de vidéo, il tombe en rade de batterie au bout d’un peu plus de 5 heures d’utilisation. Le chargeur, quant à lui, se veut compact pour du 330 Watts. Il pèse tout de même son poids : 830 grammes. Une donnée non négligeable, puisqu’il faudra le transporter avec soi constamment.

Razer Blade 18

Razer Synapse 3, un logiciel indispensable, mais une vraie usine à gaz

Tout constructeur de PC se doit d’avoir son logiciel gamer intégré, son HUB qui permet de gérer tous les aspects de son ordinateur. Chez Razer, c’est Synapse 3 qui remplit ce rôle. Ceux qui ont déjà eu un produit Razer (souris, clavier, casque) le connaissent bien, et ils savent à quel point il peut être agaçant.

Razer Blade 18

Synapse 3 est, sur le papier, un logiciel très pratique et complet. Il permet de gérer le mode de consommation (performance, équilibré…), certaines options de l’écran (taux de rafraîchissement, profils ICC) ou encore les leds. Dans l’ensemble, il remplit son contrat, même si nous aurions aimé avoir un peu plus la mainmise sur quelques aspects, comme le réglage ultra précis des ventilos ou de la cadence du processeur (ce que propose la concurrence).

Razer Blade 18

C’est en utilisant ce Synapse qu’on comprend très vite le souci : c’est une véritable usine à gaz. Le logiciel n’en fait qu’à sa tête, ne démarre pas forcément quand on lui demande, ne prend pas en compte certains de nos réglages. A tel point que lorsqu’on a appliqué nos préférences, on tente d’y retoucher le moins possible. Même la navigation se montre compliquée, avec plusieurs modules indépendants qui auraient très bien pu être intégrés dans le logiciel de base. On pense à Chroma pour le réglage des RGB ou encore Cortex qui sert à gérer la RAM en jeu.

Razer Blade 18

Il faudra faire avec, donc, et montrer un zen absolu en l’ouvrant. Il ne faudrait pas fracasser un tel PC contre un mur à cause de son satané logiciel embarqué…

Le format 18 pouces est-il pertinent dans la vie de tous les jours ?

Le format 18 pouces du Razer Blade 18 est inédit chez le constructeur et encore rare sur le marché. Cette taille gigantesque, qui vise à remplacer le 17 pouces, a pour objectif de combler les adeptes de PC fixes qui aiment transporter leur config au besoin.

Razer Blade 18

Après une semaine de test, il faut reconnaître que la formule fonctionne. Nous n’avons pas eu besoin d’allumer notre tour pendant ce laps de temps. Le transport, de son côté, est aisé, notamment avec le sac adéquat (mais il faudra accepter les micro-rayures). Nous n’y croyions pas réellement au début, mais l’affichage de 18 pouces est étonnamment pertinent.

Razer Blade 18

A la maison, il remplace une tour, aussi bien grâce à son écran de 18 pouces, que par sa puissance ou sa connectique. Une petite LAN est organisée chez des amis ? Prenez votre Blade dans un sac et le tour et joué. Un PC tout en un très appréciable. Reste à savoir s’il correspond à vos usages.

Note finale du test : Razer Blade 18

Le Blade 18 de Razer est un excellent PC de jeu. Finitions impeccables, design marquant, caractéristiques gonflées et belle dalle, il s’agit indéniablement de l’un des meilleurs ordinateurs gamers du marché. Toutefois, il traîne toujours les défauts éternels de la marque : un châsssis fragile, un calibrage d’écran qui aurait mérité plus de soin et surtout une gestion de la chauffe et du bruit encore limite. Des concessions difficiles à accepter à ce tarif, mais on ne peut passer outre compte tenu du format.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers  !