Test des OnePlus Buds : des écouteurs true wireless qui réservent quelques bonnes surprises

OnePlus Buds

Après trois essais dans le monde des écouteurs wireless, OnePlus Buds se lance désormais dans celui des écouteurs « true wireless ». Les OnePlus Buds sont deux petites oreillettes qui ressemblent étrangement à des Airpods, mais qui s’affichent à un prix bien inférieur. Peuvent-ils néanmoins rivaliser avec leur principal concurrent pommé ? Réponse dans notre test complet des tout nouveaux OnePlus Buds.

OnePlus Buds

En 2018, OnePlus dévoilait ses premiers écouteurs sans fil, les Bullets Wireless. L’année suivante, le constructeur chinois récidivait avec une deuxième itération de ces derniers. Puis une troisième version, les Bullets Wireless Z, a été récemment annoncée. OnePlus revient cette fois avec des écouteurs true wireless : les OnePlus Buds sont deux petits écouteurs lancés en parallèle du OnePlus Nord, le nouveau smartphone milieu de gamme de la marque chinoise. Avec ce nouveau modèle d’oreillettes, OnePlus s’éloigne donc temporairement des écouteurs « sans fil » (mais qui disposent quand même d’un cordon reliant chaque écouteur) pour se focaliser sur le « réellement sans fil ».

En revanche, si OnePlus fait désormais partie des marques sur lesquels il faut compter en matière de téléphonie, ce n’est pas encore le cas pour tout ce qui touche à l’audio. Malgré plusieurs modèles aux qualités certaines, OnePlus n’a pas encore réussi à s’imposer sur le marché des écouteurs comme l’ont fait Apple ou Samsung avant lui. Cette 4e tentative sera-t-elle la bonne ? Les qualités des OnePlus Bud, et surtout leur petit prix, parviendront-ils à séduire les fans comme les moins fans de la marque ? Nous avons testé sous toutes les coutures les nouveaux écouteurs true wireless de OnePlus durant plusieurs jours et vous livrons ici même toutes nos conclusions.

Fiche technique des OnePlus Buds

 OnePlus Buds
DimensionsÉcouteurs : 18,81 × 16,13 × 37.89 mm
Boîtier : 52, 21 × 59,62 × 37,89mm
PoidsÉcouteurs : 4,7 grammes (x 2)
Boîtier : 37 grammes
ColorisBlanc
Gris Foncé
Bleu Nord
Transducteur13,40 mm, dynamique, sensibilité de 97dB ± 3dB @ 1KHz
ConnectivitéUSB Type-C (câble fourni), BT 5.0 d’une portée de 10 mètres
BatterieÉcouteurs : 35 mAh (x 2)
Boîtier : 430 mAh
CertificationIPX4

Design : comme un air de déjà-vu

Si vous êtes familiarisé avec d’autres écouteurs true wireless, et notamment ceux d’Apple, vous ne devriez pas être franchement dépaysé. Avec leur coloris et leurs deux petites tiges qui se prolongent vers le bas, les Buds de OnePlus ne sont pas sans rappeler les Airpods de la fameuse marque de Cupertino. Lorsque l’on sort les Buds de leur étui, impossible de ne pas penser à leurs prédécesseurs ou leurs innombrables copies comme les Freebuds de Huawei. En les voyant, eux et leur boitier de recharge, on pense également aux Vivo TWS Neo, ce qui n’est pas une surprise puisque les deux marques (OnePlus et Vivo) sont liées par la même maison mère.

Que dire de plus à propos de leur design si ce n’est qu’ils ne sont ni disgracieux ni d’un esthétisme exemplaire ? Les deux oreillettes ne brillent pas par leur originalité, leur design étant finalement très classique. Ces écouteurs sont finalement assez discrets pour qui a déjà eu affaire à des Airpods ou autres et ils sont plutôt légers, puisqu’ils ne pèsent que 4,7 g chacun

OnePlus Nord OnePlus Buds

On pourra déplorer cependant l’absence d'embouts offrant un meilleur ajustement dans le canal auditif. A ce titre, les Buds entrent davantage en concurrence avec les Airpods d’Apple que les Airpods Pro. Mais en termes de gamme tarifaire, ils ne jouent pas non plus dans la même cour, ceci expliquant celà. En revanche, si on les compare à des modèles comme les Melomania 1 de Cambridge qui valent 10 euros de plus, il y a de quoi être légèrement déçu, puisque les modèles de Cambridge disposent bel et bien de petits embouts (et offrent accessoirement une autonomie encore meilleure).

Ne boudons pas notre plaisir, car lors de nos différentes phases de test, les écouteurs de OnePlus se sont révélés très confortables, tant et si bien que nous en sommes rapidement venu à oublier leur présence. Au cours de l’une de nos cessions de test, nous les avons utilisés durant 5 heures d’affilée sans jamais les quitter, et force est de reconnaître que nous n’avons jamais ressenti la moindre gêne, la moindre douleur. Bon point, donc. Prenez cependant en considération que les écouteurs peuvent se révéler inadaptés aux « petites oreilles » (celles des enfants ou des jeunes adolescents), leur forme faisant qu’ils ne s’insèrent alors pas totalement dans le canal auditif.

Les OnePlus Buds sont accompagnés d’un petit étui qui fait office de chargeur. Blanc comme les écouteurs qui nous ont été fournis par OnePlus, le boîtier permet donc de recharger les Buds, mais également de les appairer à un smartphone via un petit bouton situé à l’arrière. Le boîtier fait lui 37 g et, grâce à sa forme tout en rondeur, peut se glisser aisément dans la poche du pantalon. Dans la boîte en carton des Buds, on trouve également un petit câble USB-A > USB-C dédié à l’étui de recharge. En revanche, aucun chargeur n’est fourni.

OnePlus Buds

Une autonomie au top

OnePlus annonce un temps de charge de 10 minutes pour 1 heure d’écoute. OnePlus assure également que ses écouteurs offrent, une fois totalement rechargés, une autonomie de 7 heures d’écoute musicale. Le boîtier, qui dispose d’une batterie de 430 mAh, permet quant à lui de profiter de 30 heures d’autonomie au total.

OnePlus Buds

Ces données constructeur sont-elles exactes ? La réponse est positive. Nous avons testé les petits accessoires sur la longueur et avons effectivement constaté qu’ils étaient effectivement capables de tenir 7 heures, voire un peu plus dans notre cas (7h08 dans notre cas, le volume étant réglé à 50% durant notre phase de test). Des résultats qui permettent aux Buds de figurer parmi les écouteurs qui offrent l’une des meilleures autonomies constatées à ce jour, surtout si l’on prend en considération les 30 heures d’autonomie totale évoquées plus haut.

Là encore, nous avons voulu tester les propos de OnePlus et n’avons été déçus. Au terme de 4 recharges à différents moments de la journée et de la nuit, les petits écouteurs sont effectivement capables de tenir aussi longtemps qu’annoncé par son fabricant. Vérification faite, une fois encore, les petits accessoires durent même un peu : 30h17 dans notre cas, toujours en réglant le volume à 50% sur notre smartphone. Au final, les écouteurs bénéficient d’une belle autonomie, même si des modèles comme les Melomania 1 de Cambridge (encore eux !) permettent de tenir 6 heures supplémentaires.

Des fonctionnalités bienvenues et d’autres oubliées

Première constatation : les Buds sont dépourvues de la moindre application Android ou iOS permettant de les gérer. Comprenez par là que les OnePlus Buds s’appairent au smartphone ou à un ordinateur, et que ce sont les fonctionnalités de gestion de ces appareils qui permettent de contrôler les écouteurs. Dommage, on aurait quand même aimé une petite application Android permettant par exemple de contrôler l’égaliseur ou d’affecter une commande spécifique à la surface tactile. En fait si, cette dernière possibilité existe bel et bien, mais il convient de passer par un smartphone OnePlus pour y avoir accès. Et il ne s’agit pas d’une application à part entière, mais d’une simple fonctionnalité de la surcouche OxygenOS.

OnePlus Nord OnePlus Buds

Côté utilisation, l’appairage entre le smartphone et les écouteurs s’effectue en mode « fast pair », ce qui permet de connecter les écouteurs à un smartphone en 2 secondes. Une double pression sur la petite surface tactile des écouteurs permet d’écouter le morceau suivant de la liste de lecture. Impossible de mettre en pause l’écoute musicale par ce biais, mais il suffit de retirer l’un des deux écouteurs de l’oreille pour stopper la lecture.

Le fait de stopper la lecture uniquement en enlevant une oreillette constitue un point plutôt positif que l’on ne retrouve pas systématiquement chez les écouteurs concurrents. La lecture du morceau en cours peut être instantanément relancée si vous remettez les Buds dans les 3 minutes qui s’écoulent. Néanmoins, nous avons constaté à quelques reprises un petit bug : l’un des deux écouteurs ne se met pas toujours sur pause et la lecture se prolonge donc dans chacune des deux oreillettes. Si ce problème n’est survenu qu’à de rares occasions tout au long de notre période de test, il nous fallait le mentionner.

Lors d’un appel, le fait de taper deux fois sur l’un des deux écouteurs permet de décrocher. Et pour raccrocher une fois la conversation terminée, il convient de nouveau de taper à deux reprises sur l’un des Buds. Comme évoqué précédemment, à condition de posséder un OnePlus 6 ou un modèle supérieur, il est envisageable de personnaliser cette double tape sur la surface des écouteurs et faire en sorte, par exemple, de mettre un morceau en pause, de revenir à la musique précédente ou de faire appel à l’Assistant vocal. C’est d’ailleurs par ce biais qu’il sera également possible de mettre à jour le firmware de l’appareil : sans téléphone OnePlus, point de salut pour updater la partie logicielle des petits écouteurs.

OnePlus Buds

Une qualité audio plutôt bonne

Si OnePlus est surtout un expert de la téléphonie, ses tentatives de s’immiscer sur le marché de l’audio laissent une impression plutôt mi-figue, mi-raisin. Les Buletts Wireless premiers du nom nous avaient séduits, tandis que la seconde version nous avait laissés de marbre. Alors que dire de ces Buds true wireless ? L’impression générale que délivrent la qualité audio de ces écouteurs est plutôt bonne. À noter cependant que les deux petits accessoires de OnePlus prennent en charge les formats AAC et SBX, mais pas l’aptX.

Certains pourront peut-être leur reprocher de booster un peu trop les basses, mais les fréquences aigus (le chant notamment) reste pleinement audible. En revanche, celles et ceux qui auraient préféré davantage de basses ou d’aigus en seront pour leurs frais, puisqu’il n’y aucune application permettant d’ajuster les réglages audio, comme évoqué précédemment.

Si les écouteurs n’offrent pas de réduction de bruit active, ils disposent néanmoins d’une petite isolation passive. Vous entendrez donc les petits claquements de porte, les voitures qui passent dans la rue, mais serez suffisamment isolé pour ne pas subir les conversations dans le métro (par exemple). Notez que cette fonctionnalité est activée quoiqu’il arrive, et qu’il est impossible de la désactiver.

OnePlus Nord OnePlus Buds

En mode conversation téléphonique, la restitution vocale est de très bonne facture, que ce soit pour l’appelant comme la personne appelée. Lors de nos différents appels, nous n’avons constaté qu’une seule fois : un problème de voix métallique, alors que le smartphone émetteur était situé à moins d’une dizaine de mètres d’à côté de celui qui recevait l’appel (portes closes, aucun écho). Mettons cela sur le compte de la réception téléphonique peut-être mauvaise ce jour-là, car pour le reste, le son lors d’un appel est parfaitement audible pour les deux parties.

OnePlus assure un rayon d’écoute de 10 mètres entre le point d’accès (le smartphone, un PC, une TV…) et ses écouteurs. En réalité, et c’est un point plutôt très positif, cette distance peut atteindre les 20 mètres. De quoi continuer à écouter sa musique en allant chercher son courrier sans avoir à emporter son smartphone, par exemple (sauf si votre appartement est situé à l’étage, bien entendu).

OnePlus Buds

En conclusion, on craque ou pas ?

S’affichant au prix de 89 €, les Buds sont disponibles dans 3 coloris : blanc, gris ou bleu. Tout comme le OnePlus Nord commercialisés en même temps qu’eux, les Buds sont vendus à un prix hyper compétitif face à la concurrence. À titre de comparaison, les Airpods d’Apple valent officiellement 179 € (on les trouve néanmoins aux alentours des 140 €).

Font-ils mieux ou aussi bien que leurs concurrents, qu’il s’agisse d’Apple, de Huawei, de Samsung ou des autres ? Sur certains points, pas vraiment : on regrettera l’absence d’application dédiée, qui ne permet pas de régler avec précision les médiums, les basses et les aigus. En outre, il n’est pas possible de spécifier certains réglages lors d’une double pression sur la surface tactile des deux oreillettes. Et quand bien bien même on passe par un smartphone OnePlus, qui offre davantage de liberté, il est impossible de désactiver la réduction de bruit ambiante. Ce qui oblige à retirer systématiquement l’un des deux écouteurs ou à mettre en pause la lecture via le téléphone à chaque fois que quelqu’un vous parle.

OnePlus Buds

En revanche, ils s’en sortent plutôt très bien sur d’autres points : leur qualité sonore est franchement très correcte, ils disposent d’une fonction d’arrêt dès que l’un des écouteurs quitte l’oreille, ils profitent d’une confortable autonomie, que ce soit de manière individuelle (7 heures) ou en utilisant leur boîtier de recharge (30 heures au total)…

Voici deux petits écouteurs qui nous ont finalement agréablement surpris. Certes, ils ne sont pas exempts de défaut, mais à moins de 90 €, difficile de trouver mieux. Un premier jet dans le monde des true wireless signé OnePlus plutôt réussi, malgré tout !

 



Notre verdict

Les OnePlus Buds ne constituent peut-être pas le summum des écouteurs true wireless, mais ils sont commercialisés à un prix vraiment très attractif, tout en profitant de quelques atouts de taille. Certes, ils souffrent encore de défauts de jeunesse, notamment en ce qui concerne la partie tactile ou la nécessité de posséder un smartphone OnePlus pour réellement profiter de leurs possibilités de réglage. Mais la qualité audio est au rendez-vous (nous avons beaucoup apprécié le réglage des basses), les conversations téléphoniques sont excellentes et leur autonomie est vraiment très correcte. Si OnePlus nous a réservé une belle petite surprise avec les Buds, nous attendons maintenant une éventuelle seconde itération pour les hisser sur le podium des meilleurs écouteurs true wireless.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

Test du Roborock S6 MaxV : l’aspirateur-robot qui franchit tous les obstacles

Bien installé sur le marché des aspirateurs-robots, Roborock lance le S6 MaxV, un modèle équipé de deux caméras et boosté à l’intelligence artificielle. L’objectif est de mieux identifier les obstacles pour mieux les contourner et/ou les franchir. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test TV Sony A8 : L’OLED a désormais son mètre-étalon

La série A8 des téléviseurs Sony est la plus haut de gamme du constructeur. Dalle OLED, Android TV, finesse impressionnante et bords inexistants, voici ce que cherche à proposer la firme japonaise avec sa gamme. Mais cela mérite-t-il de dépenser…

Test de l’Asus ROG Phone 3 : le retour du roi

Le ROG Phone 2 était déjà le smartphone gaming le plus abouti. Son successeur relève encore le niveau. Si le design du ROG Phone 3 est plus sage, la fiche technique, elle, oublie cette fausse modestie grâce à la plate-forme…

Test Motorola Edge 5G : Motorola revient à son meilleur niveau

Le Motorola Edge est un smartphone qui se place sur le marché du milieu de gamme « plus ». Il cherche à se différencier de la concurrence grâce à son design tout en sobriété ainsi que grâce son écran (très) incurvé sur…

Test Microsoft Surface Book 3 : harder, better, faster, stronger

Début mai 2020, Microsoft levait le voile sur sa nouvelle gamme Surface avec notamment le Surface Book 3. Le nouveau PC hybride du géant américain reprend les bons ingrédients de son prédécesseur et améliore sa fiche technique. Suffisant pour se distinguer de la concurrence ? Réponse dans notre test complet.

Test Sony Xperia 1 II : la vraie bonne surprise de l’été

Le Sony Xperia 1 II est, à n’en pas douter, un excellent smartphone qui n’a pas à rougir de la concurrence de Samsung, Xiaomi, Oppo ou Huawei. Doté d’un écran hors du commun, d’une excellente plate-forme technique et d’une prise…

Test du Dell XPS 13 (2020) 4K : c’est qui le patron ?!

Comme chaque année Dell lance une nouvelle édition de son XPS 13, un PC ultraportable qui a su s’imposer comme la référence absolue sur le marché. Le roi conserve-t-il sa couronne en 2020 ? Réponse dans notre test complet.

Test Logitech G915 : on a trouvé le clavier gamer ultime !

Le G915 est le nouveau clavier gamer mécanique haut de gamme de Logitech. La marque suisse cherche ici à se démarquer sur deux points : le premier est la finesse, puisque le produit ne fait que 2,2 centimètres de hauteur….