Test Asus Zenbook Pro 16X OLED : un PC premium presque parfait, mais qui en fait beaucoup trop

 
Asus ZenBook 16X OLED
  • 3199.99€
    Voir l'offre
  • 3199.99€
    Voir l'offre
  • 3632.98€
    Voir l'offre

Le Zenbook Pro 16X OLED est le nouveau pari d’Asus. Avec cet ordinateur ultra haut de gamme, le constructeur ne veut faire aucun compromis, aussi bien au niveau de la technique que de l’expérience utilisateur. En résulte un produit premium qui tente des choses intéressantes, mais pas forcément avec succès…

  • Fnac
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    3632.98€
    Découvrir l'offre

Asus aime les expérimentations. Le constructeur taïwanais n’hésite jamais à tenter des choses sur ses produits, surtout sur les ultra haut de gamme. C’est de nouveau le cas avec le Zenbook Pro 16X OLED, ordinateur premium qui ne veut faire aucun compromis.

Asus ZenBook 16X OLED

Il s’agit d’une machine réservée à un public précis : les créateurs, c’est-à-dire les vidéastes, les graphistes ou les animateurs 3D. Elle est vendue à un prix très élevé et a été pensée comme la vitrine du savoir-faire du constructeur. Elle mise sur trois points pour convaincre.

Sur sa fiche technique attrayante tout d’abord, qui promet un PC capable de tenir la cadence en toutes circonstances. Sur son écran OLED 4K, ensuite, qui permet une image précise et des couleurs fidèles. Enfin, le Zenbook met surtout en avant son design premium, notamment avec la Dial Wheel physique et surtout un clavier capable de se surélever.

Asus ZenBook 16X OLED

Un PC qui veut tout faire, et tout faire bien. Reste maintenant à voir si la formule, si plaisante sur le papier, s’avère efficace dans la vie de tous les jours.

Prix et disponibilité

Le Zenbook Pro 16X OLED est disponible sur le site d’Asus et chez les revendeurs partenaires. Il est vendu à partir de 3 299 euros. Notre modèle de prêt, qui se compose d’un Intel Core i9, de 32 Go de RAM, d’une RTX 3060 et de 2 To de stockage, est lui commercialisé à 4 449 euros. C’est le plus cher.

Asus ZenBook 16X OLED

Nous sommes donc face à un ordinateur ultra-premium qui s’assume. Asus ne s’est en effet pas imposé de limites de prix afin d’afficher un produit vitrine, qu’importe s’il ne se vend pas par palettes. Pour ce tarif, l’utilisateur a logiquement le droit d’être exigeant et de ne tolérer aucune erreur.

  • Fnac
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    3632.98€
    Découvrir l'offre

Une fiche technique au sommet

Notre Asus Zenbook Pro 16X OLED de test dispose d’une fiche technique plus qu’attrayante, puisqu’elle inclut tout ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Nous avons une dalle OLED tactile de 16 pouces en 4K, idéale pour les graphistes. À l’intérieur, nous avons un processeur Intel Core i9 de 12e génération, 32 Go de RAM et 2 To de stockage. Le PC dispose d’une carte graphique Nvidia GeForce RTX 3060.

 Asus ZenBook Pro 16X OLED
Écran- dalle OLED
- 3840 x 2400
- 60Hz
Dimensions35,50 x 25,10 x 1,78 cm
Poids2,4 kg
CPUIntel Core i7-12700H ou Intel Core i9-12900H
GPUIntel Iris Xe, RTX 3060
Mémoire vive16 Go ou 32 Go de RAM
Stockage1 To ou 2 To SSD
Connectique ROG Flow X13- 2 x USB-C
- 1 x USB-A
- 1 x HDMI
- 1 x cartes SD
- 1 x mini-Jack 3,5mm
- 1 x ROG XG port
Connectivité- Wi-Fi 6 802.11 (ax)
- Bluetooth 5.0

Il faut ajouter à cela divers éléments intéressants, comme la présence d’un stylet inclus dans la boîte, d’une Dial Wheel physique ou encore d’un clavier modulable. Bref, Asus veut proposer ce qui se fait de mieux. Cela est-il suffisant pour convaincre ? Nous allons le voir tout de suite. 

Un design expérimental réussi, mais qui n’évite pas quelques écueils

N’y allons pas par quatre chemins : le design du Zenbook Pro 16X OLED est une grande réussite au niveau du visuel. Nous avons un ordinateur à la fois sobre, beau et chic qui tient son rang notamment grâce à un châssis en aluminium à la finition impeccable.

Asus ZenBook 16X OLED

Le PC n’est pas exactement un ultra-portable, mais Asus a su lui donner des lignes aériennes qui le feraient presque croire. Pourtant, nous avons entre les mains une belle bête de 2,4 kilos et de plus de 17 mm d’épaisseur. Autant dire que vous ne le transporterez pas avec vous tous les jours pour travailler sur le pouce.

Asus ZenBook 16X OLED

Chaque détail a été pensé pour donner un aspect premium au produit. Sur le capot arrière, nous avons par exemple le logo Asus dédié aux PC haut de gamme (le A qui rappelle le logo de Star Trek). Il se paye même le luxe d’être rétroéclairé avec une lumière personnalisable. On n’évite toutefois pas les vilaines traces de doigt qui arrivent très facilement sur le châssis noir (couleur unique). Les plus maniaques passeront leur temps à essuyer, mais rien de dramatique non plus.

Asus ZenBook 16X OLED

La partie inférieure d’un PC arbore des lignes très agressives, mais qui paradoxalement de donnent pas une impression de dureté au design général. On apprécie le travail d’Asus sur la ventilation, certes présente, mais bien intégrée au visuel. Nous parlons surtout de la grille située à l’arrière, la plus importante. Nous notons la présence de larges patins en caoutchouc qui garantissent une bonne adhérence sur une surface plane. Toujours pratique.

Asus ZenBook 16X OLED

À l’aide d’un tournevis de précision, il est possible de très facilement retirer la plaque en aluminium sous le PC. On peut ainsi accéder à ses entrailles et changer le SSD (format M2). La RAM, quant à elle, est soudée à la carte mère et il est impossible d’en rajouter. Mais avouons qu’avec 32 Go, l’utilisateur est plutôt tranquille à ce niveau-là.

Asus ZenBook 16X OLED

C’est en ouvrant l’Asus Zenbook qu’il nous dévoile toute sa « magie ». La première chose que l’on remarque, c’est bien entendu ce clavier qui se surélève automatiquement grâce à un système ingénieux de levier. Point de moteur ou de composants électriques derrière ce mécanisme, ce qui est plutôt rassurant et nous laisse présager un système durable. Mais nous ne pouvons jurer de rien, il faudra constater la fiabilité de la chose après plusieurs mois d’utilisation.

Asus ZenBook 16X OLED

L’inclinaison de quelques degrés du clavier a deux objectifs. Le premier est de garantir une certaine fraîcheur au châssis. En plein travail, l’utilisateur n’est pas gêné par la chaleur sous les touches. Nous y reviendrons plus bas. Le deuxième est de proposer plus de confort.

Asus ZenBook 16X OLED

Si cette inclinaison peut surprendre au début (nous avons même eu du mal), on s’y habitue très vite. Nous nous rapprochons ainsi du confort apporté par un clavier classique de PC fixe (qui sont souvent inclinés). Notons que l’inclinaison est obligatoire : impossible de le laisser à plat.

Asus ZenBook 16X OLED

La frappe est très agréable, les touches disposant d’une bonne résistance et d’une course parfaite. On apprécie aussi que le clavier soit rétroéclairé sur quatre niveaux (avec couleurs et animations personnalisables). Deux petites choses à déplorer, cependant : l’absence de capteurs d’empreintes (seule une reconnaissance faciale -très efficace- avec Windows Hello est présente) et l’emplacement hasardeux de la Dial Wheel.

Asus ZenBook 16X OLED

La Dial Wheel, c’est l’un des arguments de ce PC. Déjà présente de manière virtuelle (dans le trackpad) sur les ZenBook et VivoBook, elle permet d’accéder rapidement à des raccourcis et de faciliter des manipulations sur des logiciels comme Photoshop (nous allons y revenir en détail plus bas) ou Abode Premiere. Son placement est cependant assez hasardeux. En écriture, la paume de l’utilisateur repose dessus. Si nous ne la sentons pas, le contact réveille parfois la Dial Wheel et active certaines fonctionnalités. Il faut donc constamment être vigilant en écriture ou tout simplement la désactiver dans les réglables.

Asus ZenBook 16X OLED

Le tackpad, quant à lui, est intéressant. D’une largeur très confortable, il est parfaitement placé. Il ne dispose pas de clic physique, mais d’un retour haptique. La sensation est déroutante au début, mais on s’y fait après quelques minutes d’utilisation seulement. Le tout fonctionne à la perfection. En plus de répondre au doigt et à l’œil, il peut compter sur la présence du NumPad (spécificité d’Asus), ce pavé numérique virtuel qui vient compenser l’absence sur le clavier principal. Cela fait déjà quelques années que le constructeur utilise cette technologie et elle a maintes fois prouvé son efficacité.

Asus ZenBook 16X OLED

Enfin, parlons un peu des tranches. Le ZenBook Pro 16X OLED dispose d’une connectique assez complète pour un laptop, avec un port USB 3.2 Type-A, deux ports ThunderBolt 4, un port HDMI 2.1, un lecteur de cartes SD, un port Jack 3.5 mm ainsi qu’un port secteur. Tout est là, là où il faut. La présence d’un deuxième port USB Type-A n’aurait pas été de trop, tout de même.

Asus ZenBook 16X OLED

Asus tente des expérimentations intéressantes avec ce ZenBook Pro 16X OLED. Nous avons certes pointé du doigt les choses qui n’allaient pas, mais dans l’ensemble, ce ne sont que des détails qui se dépassent facilement à l’utilisation. La marque taïwanaise a effectué de l’excellent travail sur ce produit. En plus d’avoir un design maîtrisé, il propose des petits trucs en plus par rapport à la concurrence, comme ce clavier incliné ou la Dial Wheel. Bref, une réussite.

Un écran OLED de toute beauté

L’Asus ZenBook Pro 16X OLED dispose, comme son nom l’indique, d’une dalle OLED. Cette dernière fait 16 pouces et adopte une définition de 3840 x 2400 pixels, soit 4K, idéal pour les créateurs qui ont besoin de précision. Le taux de rafraîchissement est de 60 Hz et le ratio écran façade frôle les 90%. La technologie OLED s’installe peu à peu dans le monde du PC, notamment grâce à Asus qui n’hésite plus à l’utiliser sur ses produits. On rappelle que cette technologie apporte de nombreux avantages par rapport à l’IPS LCD classique, comme un contraste infini (ce qui est le cas ici d’après nos mesures), un plus grand respect des couleurs et surtout une meilleure maîtrise de la consommation.

Asus ZenBook 16X OLED

Asus propose plusieurs modes de couleurs via son application intégrée My Asus. Tous les profils testés se montrent extrêmement maîtrisés, selon nos mesures. La température est à chaque fois de 6500 K, ce qui est parfait. L’écran ne tire ni vers le rouge, ni vers le bleu, et la luminosité frôle les 400 cd/m², ce qui est correct (un peu juste pour travailler dehors avec les reflets bien présents, toutefois).

Asus ZenBook 16X OLED

Niveau respect des couleurs, le mode Vif (en gamme Native) affiche un Delta E moyen de 5,4. Ici, elles sont exagérées volontairement pour donner un aspect fluo et flatter la rétine. En mode Normal, le Delta E moyen est à 1,1. Il descend à moins de 1 en Display P3. C’est excellent. Les couleurs affichées sont donc très fidèles aux couleurs réelles. Un atout non négligeable pour ceux qui travaillent l’image comme les photographes ou les graphistes.

À lire aussi – Test Asus ROG Flow Z13 : à la fois PC et tablette, l’ultraportable gamer ultime ?

Nous ne parlons ici que des modes par défaut, puisqu’Asus donne la possibilité de complètement personnaliser l’affichage, que ce soit la température ou le respect des couleurs. Chacun trouvera son réglage souhaité. Plus encore, Asus propose, via son logiciel intégré ProArt, de carrément calibrer soi-même la dalle si vous disposez d’une sonde i1Display (la plus répandue). Vraiment appréciable pour les pros de l’image. Bref, la dalle OLED est un véritable atout pour cet ordinateur. Asus a fait de l’excellent travail en nous offrant l’un des meilleurs écrans du marché des laptops. Chapeau.

Asus ZenBook 16X OLED

Le ZenBook est doté de six haut-parleurs. Deux sont placés en dessous du châssis, à l’avant. De par leur position en biais, le son n’est pas étouffé lorsque le PC est posé sur une surface absorbante, comme une couette ou une nappe. Quatre autres viennent en renfort de part et d’autre du clavier. L’audio en lui-même est très réussi, bien équilibré et idéal aussi bien pour l’écoute de musique que d’autres activités. Plus encore, le Zenbook propose une bonne puissance, malgré une distorsion audible (mais peu gênante) au-dessus des 75%. Asus rend donc une bonne copie.

Asus ZenBook 16X OLED
  • Fnac
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    3632.98€
    Découvrir l'offre

Un PC surpuissant avec une parfaite maîtrise de la chauffe

Notre Asus ZenBook Pro 16X OLED est équipé d’un processeur Intel Core i9-12900H (14 cœurs, 8 threads) de 12e génération épaulé par 32 Go de RAM. Le PC est aussi disponible avec un Intel Core i7 12700H.

Asus ZenBook 16X OLED

Nous n’allons pas jouer le suspense, le ZenBook Pro 16X OLED est un monstre. Il s’agit du PC Windows 11 le plus puissant que nous ayons testé dans nos colonnes. Il atteint des sommets en benchmark et reste stable en plein travail (3000 MHz). Il saura donc satisfaire ceux qui ont besoin de performances, que ce soit pour le boulot (montage vidéo, traitement photo, export) ou pour le jeu.

Asus ZenBook 16X OLED

Le PC est équipé d’une carte graphique Nvidia GeForce RTX 3060 (6 Go), un GPU qui a du sens pour un produit destiné aux créatifs. Nous avons évidemment effectué une batterie de benchmarks sur divers jeux, tous réglés en 1080p et avec les graphismes au maximum. Si le gaming n’est pas la vocation première du Zenbook, cela peut donner un bon panorama de ses capacités. Les résultats sont très convaincants. À noter qu’ils ont été obtenus en mode performance :

Kingdom Come Deliverance : 62 images par seconde

Death Stranding : 65 images par seconde

Forza Horizon 5 : 51 images par seconde

Sea of Thieves : 59 images par seconde

Cyberpunk 2077 : 61 images par seconde avec le ray-tracing désactivé, 35 images par seconde avec le ray-tracing au max.

Le plus intéressant dans tout cela, c’est la gestion de la chauffe et du bruit. Lorsqu’il est poussé dans ses derniers retranchements, le ZenBook atteint les 47 décibels. C’est beaucoup ! Un souffle très présent qui vise à garder le PC toujours frais, mais qui n’étonne pas pour un produit de cette catégorie. La manœuvre est réussie, puisque le CPU garde une température très acceptable qui ne dépasse pas les 65 degrés en moyenne, tandis que le GPU monte à 74 degrés (ce qui n’est pas non plus très élevé).

Asus ZenBook 16X OLED

Mais le gros travail a été fait au niveau du châssis. L’air est absorbé à travers la grille sous le PC et expulsé via la ventilation située derrière l’écran. Non seulement le souffle ne gêne pas l’utilisateur, mais ce dernier ne se rend pas compte que le châssis chauffe. On doit cette prouesse au clavier surélevé. N’étant pas directement au contact avec le système de refroidissement, il reste à température ambiante. On note juste un point un peu chaud au-dessus du trackpad, mais rien de dramatique. L’enfer peut se déchaîner dans le châssis, on ne remarque rien.

Asus ZenBook 16X OLED

À noter que nous parlons ici du mode performance. Le PC propose un mode Pleine Vitesse qui ne prend pas de gants. Les ventilateurs sont poussés constamment au maximum et le souffle atteint les 60 décibels. La conséquence est que la chauffe du processeur ne dépasse pas les 55 degrés (65 degrés pour le GPU). À réserver à ceux qui travaillent au casque et qui ne seront pas gênés par ce bruit d’avion au décollage.

Asus ZenBook 16X OLED

Le ZenBook Pro 16X OLED n’est pas seulement un PC surpuissant, c’est avant tout un ordinateur qui maîtrise parfaitement ses performances. Asus a toujours été bon dans ce domaine, mais le constructeur excelle sur ce terminal.

Un ordinateur dédié aux créatifs

Pour séduire les créatifs, Asus ne mise pas seulement sur son hardware, mais aussi sur sa partie logicielle ainsi que sur quelques fonctionnalités exclusives. Nous avons évoqué la Dial Wheel, plus haut. Elle existait déjà sur certains ordinateurs du constructeur, mais de manière virtuelle. Ici, nous avons une molette. Elle permet de scroller très rapidement et d’accéder facilement à des fonctions précises d’un glissement de doigt. Elle peut se personnaliser entièrement à travers l’application Asus ProArt, préinstallée.

Asus ZenBook 16X OLED

Dans les faits, cette Dial Wheel facilite le travail, notamment dans les applications créatives, comme Photoshop où on peut rapidement changer d’outil ou encore sur Adobe Premiere Pro pour scroller facilement dans le montage. Pas de quoi changer la vie, donc, mais un ajout bien sympathique. Cependant, nous l’avons dit plus haut, elle est mal placée, ce qui peut conduire à des erreurs de manipulation. Nous aurons aimé qu’elle prenne ses quartiers quelques centimètres plus à gauche.

Asus ZenBook 16X OLED

Le logiciel Asus ProArt ne permet pas seulement de personnaliser la Dial Wheel, mais également de régler divers aspects, comme le calibrage des couleurs (comme dit plus haut), de créer des groupes d’applications à lancer ensemble, de prioriser les applications au niveau des performances ou de gérer la puissance des ventilateurs…

Asus ZenBook 16X OLED

Nous regrettons cependant que cette application soit un peu fouillis, en plus d’être une vraie usine à gaz. Il faut parfois plusieurs secondes pour accéder à un menu, un comble pour un PC avec un Core i9. De plus, elle fait doublon avec MyAsus, autre application préinstallée qui elle aussi sert de HUB pour gérer votre PC. On doit parfois naviguer entre les deux pour trouver une option. Par exemple, les différents profils d’écran sont dans MyAsus, mais le calibrage par soi-même est dans ProArt. On ne sait plus où chercher.

À lire aussi – Test Huawei MateBook 16s : le nouveau roi du format 16 pouces

La personnalisation du rétroéclairage du clavier aurait pour sa part eu toute sa place dans ProArt, mais se retrouve confinée dans un recoin de MyAsus. Plus encore, les deux applications permettent de gérer la puissance des ventilateurs. On s’y perd ! Il faudra naviguer à tâtons dans les premiers temps. Nous aurions aimé qu’un seul logiciel qui regroupe tout et qui soit bien plus agréable à la navigation.

Asus ZenBook 16X OLED

S’ajoute à cela ScreenXpert, qui permet d’ajouter des icônes flottantes sur Windows pour accéder à des fonctionnalités précises, comme App Navigator qui permet de jongler facilement entre plusieurs apps (ce que fait déjà Windows 11) ou de désactiver le micro ou la webcam. Un logiciel un peu inutile, dans les faits, mais qu’on peut choisir de ne jamais lancer. En plus de ces logiciels Asus, d’autres apps sont préinstallées, comme Disney+, Prime Video, Xbox (qui vous offre un mois de Game Pass au premier démarrage) mais aussi l’abominable antivirus McAfee qu’on aura tôt fait d’éliminer du PC.

Asus ZenBook 16X OLED

Enfin, signalons la présence d’un stylet dans la boîte. S’il fonctionne bien, nous avons du mal à voir son utilité sur une dalle qui ne peut ni se détacher ni se mettre totalement à plat. Pas évident d’écrire ou de dessiner sur un écran constamment attaché et qui bouge sous la moindre pression.

Asus ZenBook 16X OLED

Bref, Asus apporte beaucoup de choses dans son ZenBook Pro 16X. Si certaines idées sont bonnes (la Dial Wheel), on regrette la partie logicielle. À vouloir en faire trop, elle perd l’utilisateur dans un trop plein de menus et de sous-menus. Il faut du temps pour maîtriser tous les arcanes des applications intégrées. Dommage, on aurait aimé quelque chose de plus intuitif.

Une autonomie décevante, mais attendue

Le ZenBook Pro 16X OLED ne dispose pas d’une autonomie monstre. Une faiblesse attendue, car habituelle sur des ordinateurs « gamers ». Ici, en lecture de vidéo, avec la luminosité de l’écran réglée à 200 cd/m² (à 60 %) et le rétroéclairage désactivé, nous avons tenu un peu moins de six heures. C’est correct pour un produit de ce type.

Asus ZenBook 16X OLED

Il ne faudra jamais trop s’éloigner d’une prise électrique, donc, et toujours emporter son chargeur 200 watts avec soi. Il pèse tout de même 600 grammes ! Autant dire que l’ultra-mobilité n’est pas le crédo de ce ZenBook Pro 16X.

  • Fnac
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    3199.99€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    3632.98€
    Découvrir l'offre

Note finale du test : Asus ZenBook Pro 16X OLED

L’Asus ZenBook Pro 16X OLED est un excellent ordinateur. Véritable bijou de technologie, il arrive aussi bien à convaincre au niveau de ses performances que de son écran et de sa gestion de la chauffe. Il se démarque de la concurrence grâce à quelques expérimentations originales (le clavier et la Dial Wheel), mais n’évite pas quelques écueils, notamment au niveau logiciel. Il cherche parfois à en faire trop, ce qui le dessert. Un ordinateur réservé aux pros qui veulent le meilleur et qui ne craignent pas de casser leur tirelire.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !