Test Asus ZenBook 13 OLED (UX325E) : l’un des meilleurs ultra-portable Windows du marché

 
Asus ZenBook 13 OLED

Le ZenBook 13 OLED est le nouvel ultra-portable haut de gamme d’Asus. Son principal atout, comme son nom l’indique, est son écran OLED, chose assez rare pour moins de 1000 euros. Mais le PC de la marque taïwanaise veut aussi être efficace dans la vie de tous les jours et offrir une expérience plaisante. Pari réussi ?

L’OLED est désormais monnaie courante dans le monde de la mobilité, mais cette technologie a encore du mal à s’imposer sur les PC. Les dalles restent chères à produire, ce qui conduit les constructeurs à lui préférer l’IPS LCD. Pourtant, les choses sont en train de changer, notamment avec Samsung qui a lancé la production à grande échelle de dalles OLED pour les géants de l’informatique. En cette année 2021, Asus prend les devants en misant tout sur cette technologie. L’une de ses figures de proue n’est autre que le ZenBook 13 OLED, que nous testons aujourd’hui.

Asus ZenBook 13 OLED

Le ZenBook 13 de cette année compte bien séduire les foules grâce à trois arguments en particulier : son format ultra-portable, tout d’abord, extrêmement flexible et pratique, son écran OLED, évidemment, mais aussi son tarif avantageux. Il est en effet vendu 1000 euros pour sa configuration la plus modeste (Intel Core i5), prix très intéressant pour un produit avec ce type de dalle.

Sur le papier, le ZenBook 13 OLED d’Asus a tout pour plaire. Mais cette formule est-elle une réussite pour un usage quotidien ? Nous allons le voir tout de suite.

Prix et disponibilité

Le ZenBook 13 OLED (UX325) est disponible sur le site officiel du constructeur ainsi que chez les revendeurs partenaires. La configuration la moins chère, celle avec un Intel Core i5, est vendue 1000 euros. Un prix vraiment attractif si l’on prend en compte la présence de la dalle OLED, qui fait en général exploser le tarif dans le monde de l’informatique.

Asus ZenBook 13 OLED

Une seconde configuration, avec un Core i7, est pour sa part vendue 1200 euros.

Fiche technique

Cet Asus ZenBook 13 OLED (modèle UX325E) propose une fiche technique très intéressante. Sa principale caractéristique est bien sûr son écran OLED de 13,3 pouces. Cette technologie apporte une bien meilleure image que l’IPS LCD classique que l’on retrouve plus couramment sur ce format. Nous y reviendrons plus bas.

Asus ZenBook 13 OLED (UX325E) 
EcranOLED non tactile de 13,3 pouces
1920 x 1080 pixels
60 Hz
Ratio écran/façade : 88%
Dimensions30,42 x 20,3 x 1,39 cm
Poids1,150 kg
CPU
Processeur Intel Core i5-1135G7, 2.4 GHz (8M Cache, jusqu'à 4.2 GHz, 4 cœurs)
GPUIntel Iris Xe Graphics
RAM16Go
Stockage512 Go
Connectique- 2 x USB-C
- 1 x USB-A
- 1 x HDMI 2.0
- 1 x slot carte Micro-SD
Connectivité- Wi-Ffi 6 802.11 (ax)
- Bluetooth 5.0

En ce qui concerne le processeur, nous avons le choix entre un Intel Core i5-1135G7 et un Intel Core i7-1165G7, donc un CPU Intel de 11e génération. Il est accompagné par un eGPU Intel Iris Xe, censé apporter un coup de pouce graphique, et par 16 Go de RAM. Pour la mémoire, Asus propose un SSD NVMe au format M.2 de 512 Go.

Une belle configuration qui promet une expérience agréable. Reste maintenant à savoir si dans la pratique, le ZenBook 13 OLED est un bon PC ou non.

Un design purement Asus

Au niveau du design, il n’y a aucune surprise, puisque le constructeur nous sert ses codes habituels. Le PC est disponible en argenté ainsi qu’en bleu/gris. C’est ce dernier coloris que nous testons aujourd’hui. Le capot arrière est en aluminium brossé, dont les stries apparaissent de façon circulaire autour du logo de la marque, donnant un effet très esthétique.

Asus ZenBook 13 OLED

La totalité du châssis est d’ailleurs réalisé en aluminium, ce qui donne un air chic au produit. Asus ne fait aucune fantaisie dans le visuel, nous avons un ultra-portable extrêmement « business friendly ». La partie inférieure jouit également d’une très bonne finition. On note la présence d’aérations discrètes ainsi que de quatre patins en caoutchouc qui permettent au PC de ne pas glisser une fois posé sur une table. Leur présence sonne comme une évidence, mais tous les constructeurs n’en mettent pas.

Asus ZenBook 13 OLED

Des petites vis peuvent être retirées via un tournevis de précision, mais malheureusement, le châssis ne peut se défaire, car solidement attaché à un endroit inaccessible. Dans les faits, nous ne pouvons donc pas faire évoluer ce ZenBook 13 en ajoutant du stockage ou de la RAM. La configuration restera telle quelle pendant toute la durée de vie du produit. Dommage.

Asus ZenBook 13 OLED

En ouvrant le laptop, on tombe évidemment sur le clavier, qui a la qualité d’aller d’un bord à l’autre du châssis sans gaspiller d’espace.

Asus ZenBook 13 OLED

On remarque un grand trackpad qui peut aussi servir de pavé numérique grâce à un jeu de lumière, le fameux NumPad. En appuyant sur un bouton sensitif, les chiffres apparaissent. Une idée exploitée depuis longtemps par le constructeur, mais qui fait toujours mouche. Le Numpad est d’autant plus agréable qu’il n’y a pas besoin de jongler entre le curseur et les chiffres, le PC comprenant immédiatement si vous souhaitez taper sur les touches virtuelles ou faire bouger la souris. Toujours aussi brillant, toujours aussi utile et toujours aussi efficace.

Asus ZenBook 13 OLED

Quant au clavier chiclet, il se montre agréable sous les doigts. La frappe rime avec plaisir et l’espacement entre les touches est idéal. Notre seul reproche serait peut-être une course de frappe un poil longue, mais rien de dramatique au quotidien. On note aussi la présence d’une touche spéciale pour accéder au logiciel MyAsus, intégré dans Windows, ainsi qu’un rétroéclairage blanc sur quatre niveaux.

Asus ZenBook 13 OLED

La partie-écran fait dans le grand classique. Asus nous a maintenant habitués à des bords fins, c’est qui est aussi le cas ici puisqu’ils font 4 mm sur les côtés (8 mm pour la partie supérieure). Le ratio écran/façade dépasse ainsi les 88%, ce qui apporte un confort supplémentaire à l’utilisation. On note la présence d’une caméra AR afin déverrouiller votre session avec Windows Hello (il n’y a pas de lecteur d’empreintes). C'est efficace, sûr, pratique, et plaisant à utiliser.

Asus ZenBook 13 OLED

En ouvrant le PC, on constate que la partie inférieure de l’écran relève le châssis de quelques millimètres afin de permettre à l’air d’atteindre les grilles en dessous, ce qui est malin. L’air est ensuite expulsé vers le haut, devant l’écran, via une aération placée dans la charnière, et ne gêne nullement l’utilisateur.

Asus ZenBook 13

En utilisation intensive, cette grille d’aération ne dépasse pas les 40 degrés. Cependant, cette maîtrise de la chaleur est compensée par un souffle audible de 45 décibels. Notons que nous parlons des moments où le PC est mis à rude épreuve, comme en jeu. Les ventilateurs soufflent au maximum, mais vous ne rencontrerez que peu de fois ce cas de figure. La plupart du temps, le souffle est inaudible (38 décibels) et il faut vraiment coller son oreille contre la grille pour l’entendre.

Asus ZenBook 13

Quant aux tranches, celles-ci accueillent évidemment la connectique. Asus se veut complet en offrant un port HDMI 2.0, un port USB 3.2 Type-C ainsi que deux ports ThunderBolt 4 pour l’alimentation, l’affichage et la connexion. Il faut ajouter à cela un port microSD, toujours pratique. En revanche, nous constations l’absence de port Jack 3.5 mm. Pour l’écoute, il faudra un casque avec un adaptateur ou alors utiliser les haut-parleurs (puissants, mais médiocres) présents en façade.

Asus ZenBook 13 OLED

Dans l’ensemble, le ZenBook 13 OLED est réellement plaisant à utiliser. Avec son format de 13 pouces, son poids de 1,150 kilo et son épaisseur de 1,4 cm, il est digne de son statut d’ultra-portable. Il peut se transporter facilement dans une sacoche et se faire discret au quotidien. On apprécie aussi la solidité de l’aluminium. Le produit ne craque pas sous les doigts à la manipulation, ce qui peut arriver avec un châssis plastique. Notre seul regret est l’absence de pochette fournie par Asus pour protéger le capot qui peut vite prendre les rayures. Les traces de doigts apparaissent aussi facilement. Mais dans l’ensemble, le design est une grande réussite.

Asus ZenBook 13 OLED

Un écran OLED qui en fait un peu trop

Le principal argument de ce ZenBook 13 OLED tient bien sûr dans son intitulé : sa dalle OLED. Celle-ci fait 13,3 pouces (contre 14 habituellement sur ce format), adopte une définition de 1920 x 1080 pixels ainsi qu’un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Elle n’est pas tactile. Les dalles OLED sont encore rares sur les PC portables. Samsung a promis la production en masse d’écrans de ce type, mais dans la grande majorité des cas, les ordinateurs sont encore équipés de dalles IPS LCD, moins coûteuses. Asus a donc une longueur d’avance et se permet même de faire baisser le prix de son produit à moins de 1000 euros. Pour rappel, l’OLED apporte beaucoup d’avantages par rapport au LCD classique, le principal étant un contraste infini (un pixel s’éteint pour afficher du noir).

Asus ZenBook 13

Signalons que le PC est livré avec un logiciel préinstallé (MyAsus) qui permet de changer le mode d’écran (Mode Naturel, Vif ou Personnalisé) comme sur les smartphones. Pour impressionner l’acheteur, on note qu’Asus a eu la main un peu lourde au niveau des couleurs, et ce dans tous les réglages. Le Delta E moyen atteint 4,6 en mode naturel et 6,5 en vif (un niveau en dessous de 3 traduisant des couleurs naturelles). Cela s’en ressent à l’œil nu. Les couleurs sont fluo, vibrantes, elles nous sautent aux yeux à chaque utilisation. Cela permet de donner un effet « whaou » à chaque fois qu’on l’allume, certes, mais nous regrettons que ce soit le cas dans tous les modes. Nous n’aurions pas craché sur une option qui permet d’avoir des couleurs plus fidèles à celles d’origine. C’est tout de même mieux pour du traitement photo ou vidéo.

Asus ZenBook 13 OLED

En dehors de ça, l’écran est excellent. On note un contraste évidemment infini. Les noirs sont profonds et les blancs éclatants. La température des couleurs est à 6500K, score parfait. Sur un affichage blanc, l’écran ne tire ni vers le rouge ni vers le bleu. Enfin, la luminosité maximale est de 400 cd/m², ce qui est acceptable pour un PC. On regrettera juste une dalle très sujette aux reflets qui rend difficile le travail en extérieur.

Asus ZenBook 13 OLED

En définitive, l’écran OLED du ZenBook 13 aurait pu être parfait sans cette histoire de couleurs. Il sera toujours possible de régler ça au doigt mouillé dans les options ou de télécharger des profils de couleurs adaptés, mais nous aurions aimé que ce soit plus simple. Asus a voulu faire trop de zèle.

Des performances correctes pour un ultra-portable

Le ZenBook 13 d’Asus laisse le choix entre deux configurations : une avec un Intel Core i5-1135G7 et une avec un Intel Core i7-1165G7. C’est la première version que nous testons aujourd’hui (4 cœurs, 8 threads, fréquence turbo de 4,2 GHz). Notre modèle dispose de 16 Go de RAM ainsi que d’un SSD MVNe de 512 Go. Il faut signaler que nous avons là un processeur basse consommation, donc qui n’est pas conçu pour la performance pure. Cela s’en ressent lors des benchmarks qui ne livrent pas des résultats incroyables, mais cohérents. Le ZenBook 13 est largement suffisant pour de la bureautique un peu poussée et de la navigation Internet. Tout y est fluide et sans accrocs.

Asus ZenBook 13 OLED

Le CPU est accompagné d’un eGPU Intel Iris Xe, modeste, mais qui permet d’avoir un coup de pouce en ce qui concerne la 3D. Inutile de rappeler que vous ne ferez pas tourner le nouveau Battlefield, Halo Infinite ou Cyberpunk 2077 avec ce ZenBook 13, mais ce GPU sera suffisant pour faire tourner des jeux peu gourmands. Nous avons par exemple lancé Fortnite ou Diablo 2 Resurrected, qui atteignent sans souci les 30 images par seconde en moyenne avec les graphismes réglés au minimum.

Asus ZenBook 13 OLED

Si vous voulez vraiment jouer sur le ZenBook 13 à des titres aux graphismes poussés, il faudra passer par des solution de cloud gaming, comme xCloud de Microsoft.

Asus ZenBook 13 OLED

Lorsque le PC est mis à rude épreuve, sur un jeu ou lors d’un encodage vidéo, le CPU tient la route avec une fréquence moyenne à 1200 Mhz et une température de 74 degrés, ce qui est très bien (68 degrés pour le GPU). Nous avons déjà évoqué plus haut la gestion du souffle et du bruit qui est acceptable. Dans les faits, Asus maîtrise parfaitement son ingénierie.

À lire aussi – Test Huawei MateBook 14s : le PC portable “de la maturité”

L’application MyAsus permet de gérer certains aspects du PC, en réglant la vitesse des ventilateurs, en changeant de profil de couleurs ou en mettant à jour les pilotes. Dans les faits, elle n’apporte rien de plus à ce que Windows fait déjà, mais on apprécie ce HUB qui rend certaines manipulations plus simples et plus abordables pour ceux qui ne sont pas doués en informatique. Enfin, un dernier mot sur l’OS. Le ZenBook 13 est livré avec Windows 10, mais passe automatiquement sur Windows 11 dès l’allumage, selon les dires du constructeur. Pour notre version de prêt, le ZenBook 13 nous a été directement livré sur Windows 11.

Asus ZenBook 13 OLED

Une excellente autonomie

Pour un ultra-portable, l’autonomie est l’une des données les plus importantes. L’Asus ZenBook 13 dispose d’une batterie de 67 Wh qui permet de tenir sereinement une journée entière. En réglant la batterie sur équilibré (via l’application MyAsus), nous avions encore 20 % de marge le soir après une journée de travail. Nous avons également effectué des tests plus poussés, en laissant tourner Netflix avec la luminosité réglée à 200 cd/m². Le PC s’est éteint au bout de huit heures et quelques minutes, ce qui est excellent. L’écran OLED, moins énergivore que le LCD, montre là encore ses qualités.

Asus ZenBook 13 OLED

L’ordinateur est accompagné d’un chargeur de 65 Watts qui se montre extrêmement discret. À peine plus gros que celui d’un smartphone, il ne pèse que 220 grammes. Il se trouvera facilement une place dans votre sac.



Note finale du test : Asus ZenBook 13 OLED

Le ZenBook 13 OLED est un ultra-portable très réussi, probablement l’un des meilleurs du marché Windows. Néanmoins, son principal atout, à savoir l’écran OLED, est aussi son plus grand défaut. Très agréable à l’œil, il aurait mérité plus de soin au niveau du calibrage, ce qui nous laisse un goût d’inachevé. Pour le reste, nous avons un produit maîtrisé de bout en bout qui a le mérite d’être commercialisé à un prix très attractif au vu de sa fiche technique.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !