Tesla et l’Autopilot sont accusés d’avoir causé la mort d’un adolescent

 

Tesla et l'Autopilot sont accusés d'avoir causé la mort d'un adolescent. En 2019, un jeune homme a laissé la vie lors d'une collision mortelle entre son véhicule et une Tesla Model 3 avec l'Autopilot activé. Pour la famille du garçon, le système de conduite autonome est responsable du décès de leur enfant.

tesla justice
Crédits : Tesla

Les faits remontent en 2019. Jovani Maldonado, alors âgé de 15 ans, voyage avec son père Benjamin à bord du pick-up familiale, un Ford Explorer. Alors que Benjamin tente de changer de voie à faible allure, une Tesla Model 3 lancée à 96 km/h les percute violemment. Le jeune homme est éjecté du véhicule – il ne portait pas sa ceinture de sécurité – et meurt sur le coup.

D'après les données du tableau de bord de la Tesla Model 3, l'Autopilot était bel et bien activé. Or, la voiture n'a ralenti à aucun moment, et ce même quelques secondes avant l'impact. Pour la famille, le système de conduite autonome de Tesla n'a pas su réagir aux conditions de circulation. De fait, ils ont décidé de traîner Tesla en justice pour obtenir réparation et justice dans cette affaire.

De son côté, le constructeur américain garantit que la fiabilité de son système n'est pas à remettre en cause, à l'inverse du comportement des conducteurs. “Une mauvaise utilisation de l'Autopilot pourrait faire la différence entre la vie et la mort”, a assuré un cadre de Tesla dans une interview pour le New York Times.

À lire également : Tesla Autopilot : ivre, il s’endort au volant, la police le poursuit sur 11 km !

L'Autopilot de Tesla régulièrement mis en cause

Il est nécessaire de rappeler que l'attention du conducteur est requise lors de l'utilisation du système de conduite autonome, un point sur lequel Tesla insiste particulièrement. Pour autant, ce n'est pas la première fois que l'Autopilot est impliqué dans des accidents de la route. On se souvient malheureusement de cette collision mortelle survenue en avril 2021. Une Tesla Model S avait percuté un arbre à vive allure en sortie de virage, alors que l'Autopilot était activé.

En mai 2021, une autre Model S avec l'Autopilot enclenché avait embouti de plein fouet une voiture de police. Mais dans ce cas précis, le conducteur avait reconnu avoir baissé sa garde, contrairement aux recommandations de Tesla. Désormais, ce sera au tour de la justice de déterminer si un dysfonctionnement de l'Autopilot est la cause de l'accident qui a coûté la vie à Jovani Maldonado. Ou à contrario, si la faute incombe au conducteur de la Tesla Model 3 impliquée.

Source : Futurism



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !