StopCovid : Google et Apple pourraient aider l’application à pister les contacts avec les malades

 

StopCovid pourrait bénéficier de la participation de Google et d'Apple. Les deux géants américains proposent en effet de mettre à disposition des autorités une API pour faciliter le pistage des contacts via bluetooth. Le gouvernement semble ouvert à la proposition. 

StopCovid application coronavirus
Crédits : Unsplash

Cedric O, secrétaire d'Etat en charge du numérique pourrait examiner la solution commune que Google et Apple sont en train de développer pour pister les contacts avec des malades du coronavirus. Les deux géants sont en effet en train de travailler sur une API (interface de programmation) que tous les développeurs pourront utiliser dans leur application. Elle pourrait à terme aussi bénéficier à StopCovid.

Cette API sera disponible courant mai – elle vise à simplifier le développement la partie technique des applications de pistage de l'épidémie de coronavirus, en permettant d'optimiser la détection de faux positifs (imaginez par exemple que vous “croisez” une personne malade, vous sur le trottoir, elle dans un bus qui passe devant vous…), mais aussi en simplifiant la communication entre les appareils iOS et Android.

StopCovid pourrait utiliser une solution clé-en-main de Google et Apple

Apple a d'ailleurs partagé quelques données sur le fonctionnement du système.  Celui-ci prend en compte les nombreuses limites de la technologie Bluetooth avec des astuces pour les contourner. Par exemple en prenant en compte la durée de l'interaction avec une personne porteuse du virus. L'autre versant de la solution proposée par Apple et Google, c'est qu'elle est potentiellement plus respectueuse des données personnelles.

Apple et Google sont en effet soumis à des textes comme le RGPD en Europe pour garantir une collecte et un traitement des données personnelles respectueux de la vie privée. Cela n'a rien d'une nouveauté, et les deux groupes disposent déjà de solutions techniques clés en main pour gérer efficacement ces données.

Apple explique de son côté que les données de contact ne seront enregistrées dans votre application Santé que si vous l'avez accepté au préalable. Si vous n'avez pas configuré votre application Santé, les données de contact des 14 derniers jours resteront facilement accessibles si vous prenez la décision de l'installer (mais seront supprimées au-delà).

Lire également : Coronavirus – une application pour smartphone détecte le Covid-19 avec votre toux

Ces efforts semblent en tout cas intéresser les autorités françaises. Un membre du cabinet du secrétaire d'Etat chargé du numérique Cedric O estime ainsi, à propos du fait d'utiliser la solution Google et Apple dans l'application de lutte contre le coronavirus : il n’y a pas de religion là-dessus. Si une solution privée respecte toutes les règles édictées, notamment en termes de gratuité, de volontariat et de protection des données personnelles, elle sera regardée“.

Source : BFM TV



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !