Stopcovid : 2 millions d’utilisateurs et une efficacité en pointillés, l’application ne convainc pas

Maj. le 21 juin 2020 à 12 h 46 min

Selon les derniers chiffres l’application StopCovid n’a été téléchargée que par 1,7 millions d’utilisateurs, soit moins de 2% de la population française. Critiquée, l’application se heurte aussi à des expériences peu concluantes menées à l’étranger.

Stopcovid

Nos confrères de 20 minutes rapportent dans un long article éditorial que l’application StopCovid n’a été téléchargée, à date, que par 1,7 millions de Français soit moins de 2% de la population. On est encore très loin des 14% requis pour que cette application ait le moindre impact statistique. Et on ne parle pas des 60% nécessaires pour que l’application ait une efficacité satisfaisante.

Lire également : StopCovid – l’application de suivi des contacts est enfin disponible

StopCovid : trop peu, trop tard

L’application arrive très tardivement, alors que le déconfinement est déjà bien entamé. Mais ce n’est sans doute pas la seule raison qui pousse les français à un tel scepticisme. D’abord il y a l‘approche que les autorités françaises ont décidé de retenir, à rebours de la plupart de nos voisins européens. Les données de traçage sont en effet centralisées, au lieu de rester sur le smartphone.

Cette approche pose déjà, n’en déplaise aux messages rassurants du gouvernent, un vrai risque quant à la sécurité des données. Et ce n’est pas le seul problème. Moins sécurisée par design, le centralisme (oserait-on parler de jacobinisme) de cette application est en effet difficile à concilier avec l’approche plus protectrice et décentralisée d’applications conçues dans des pays voisins comme l’Allemagne.

Cela a d’ailleurs conduit la Commissaire européenne chargée du numérique Margrethe Vestager à ouvertement critiquer l’approche retenue par la France.

StopCovid risque d’exclure la France d’un système de contact tracing européen

La situation est d’autant plus paradoxale, a fait valoir la commissaire, que la France plaide depuis le début pour une solution commune aux pays de l’Union, tout en choisissant d’ignorer les choix de ses voisins. Bien joué !

Du coup l’utilité de cette application spécifique à la France a, dans un espace Schengen avec des frontières ouvertes, de quoi poser des questions. Vu que les ressortissants des pays voisins ne pourront pas utiliser leur application de contact tracing en France et vice-versa.

Nos confrères de 20 minutes rappellent par ailleurs que l’efficacité de ce type d’application reste un gros point d’interrogation et que pour l’heure, les expériences déjà lancées à l’étranger ne sont guère convaincantes…

Source : 20 minutes



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google : une notification Android pour prévenir en cas de séisme

Google pourrait prochainement inclure les alertes concernant les séismes directement sur Android. Cette nouvelle fonctionnalité pourrait d’abord être déployée en Californie puis partout dans le monde si elle prouve son efficacité. Google songe à inclure une nouvelle fonctionnalité directement dans…