Internet : la Russie peut couper la connexion en France à tout moment

 

La Russie peut couper internet en France et dans les pays de l'OTAN quand elle le souhaite, prévient le chef d'État-Major des armées britanniques. Des navires et sous-marins russes sillonnent l'océan Atlantique et ont été plusieurs fois aperçus à proximité des câbles reliant les États-Unis et l'Europe.

internet france

Internet mis en danger par la Russie ? Le Kremlin a la possibilité de couper la connexion en France et dans les pays de l'OTAN à tout moment, assure Stuart Peach, le chef d'État-Major des armées britanniques. Navires et sous-marins russes ont été repérés en train de roder autour des câbles de l'océan Atlantique, qui permet les communications entre les États-Unis et l'Europe mais aussi avec le reste du globe : 97% des communications mondiales sont effectuées par ce biais, indique le thinktank Policy Exchange.

La connexion internet en France menacée par la Russie ?

“Il y a un nouveau risque pour notre prospérité et notre mode de vie”, estime Peach. “La coupure ou destruction de ces câbles causerait immédiatement et catastrophiquement une fracture pour le commerce international et internet”, explique-t-il. Chaque jour, ce sont 10 trillions de dollars (1018) de transaction financières qui sont transmises à travers ces câbles.

D'après un rapport du député conservateur britannique Rishi Sunak, le risque est réel car la Russie a déjà utilisé pareille méthode. Quand le pays a annexé la Crimée en 2013, il a commencé par couper le câble principal qui reliait la province ukrainienne au reste du monde. Inquiétant alors que les renseignements américains ont fait part “d'opération agressives” de sous-marins russes près des câbles de l'Atlantique.

Le Guardian émet l'hypothèse que la Russie n'a pas l'intention de s'attaquer directement aux câbles, mais qu'elle cherche plutôt à collecter des données et intercepter des communications, comme ce qu'ont pu faire les États-Unis et le Royaume-Uni pendant longtemps. La Russie est accusée depuis plusieurs années d'avoir investi dans de l'équipement de “cyberguerre” en plus du matériel militaire plus traditionnel.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !