La Russie bloque Facebook et restreint l’accès à Twitter

 

La Russie vient de bloquer l'accès à Facebook. En pleine guerre en Ukraine, Moscou accuse le réseau social de brider la liberté d'expression des médias russes. Le régime de Vladimir Poutine a également décidé de restreindre l'accès à Twitter. 

facebook pistage ios
Crédits : Unsplash

Ce vendredi 4 mars 2022, le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse de Russie (Roskomnadzor) a ordonné le blocage intégral de Facebook. Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, l'autorité a adopté plusieurs textes de loi visant à sanctionner le réseau social en cas de diffusion “d’informations mensongères sur l’armée”.  Une semaine plus tôt, le régulateur russe avait déjà limité l'accès à Facebook en Russie.

Peu après l'annonce du blocage intégral de Facebook, l'autorité russe s'est attaquée à Twitter. Roskomnadzor a décidé de “restreindre l'accès” au réseau social américain sur demande du Parquet russe. Il est impossible de charger les tweets sans passer par un VPN si vous vous trouvez en Russie.

Lire aussi : Apple suspend les ventes d’iPhone, iPad et de tous ses produits en Russie

La Russie accuse Facebook de censurer les médias russes

La Russie accuse Facebook de propager de fausses informations sur la guerre initiée en Ukraine. Le régulateur pointe aussi du doigt le blocage de plusieurs sites financés par le Kremlin, comme la chaîne de télévision Zvezda, l'agence de presse RIA Novosti, Sputnik, Russia Today, Lenta.ru et Gazeta.ru.

Le régime russe affirme avoir remarqué “26 cas de discrimination contre les médias russes et les ressources d'information” depuis octobre 2020 sur Facebook. Pour justifier le blocage de Facebook sur le territoire russe, le régulateur affirme que le service viole “les libertés fondamentales de l'homme et les droits et libertés des citoyens de la Fédération de Russie”.

Pour mémoire, Facebook, et la plupart des réseaux sociaux, ont banni Russia Today (RT) et Sputnik d'Europe début de semaine. La Commission européenne estime que les médias se contentent de dérouler la propagande du régime de Vladimir Poutine.

Malgré les restrictions décrétées par Moscou, Meta, maison mère de Facebook, est déterminée à imposer d'autres sanctions aux internautes russes. Peu après l'annonce du blocage, le groupe californien a coupé tous les publicités en Russie. Concrètement, Facebook suspend les publicités qui ciblent les internautes localisés dans le pays et ne permet plus aux annonceurs en Russie de “créer ou de diffuser des publicités n'importe où dans le monde, y compris en Russie”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !