La Russie limite l’accès à Facebook et accuse le réseau social de censure

 

La Russie vient d'annoncer que l'accès à Facebook sera limité sur son territoire. Accusant le réseau social de censure, l'administration russe va mettre en place des sanctions dont les contours sont encore indéfinis. Moscou réagit aux mesures prises par Meta à la suite de l'invasion de l'Ukraine. 

Facebook

La Russie vient de prendre la décision de limiter l'accès à Facebook sur son territoire. “En conformité avec la décision du Procureur général à l'égard du réseau social Facebook, à compter du 25 février, Roskomnadzor adopte des mesures pour limiter son accès”, annonce le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse de Russie (Roskomnadzor), dans un communiqué.

Le Kremlin accuse le réseau social de censurer les médias russes et de violer les droits humains des citoyens russes. “Le Parquet, en consultation avec le ministère des Affaires étrangères, a décidé de reconnaître Facebook comme un réseau social impliqué dans la violation des droits humains et libertés fondamentales ainsi que des droits et libertés des citoyens russes”, précise Roskomnadzor dans son communiqué.

Lire également : Les pirates d’Anonymous déclarent la guerre à la Russie pour soutenir l’Ukraine

La Russie exige que Facebook arrête de censurer les médias russes

Le gouvernement de Vladimir Poutine n'a pas précisé en quoi consistaient concrètement les restrictions à l'encontre de Facebook. De son côté, Meta, maison mère de Facebook, n'a pas encore réagi à l'annonce.

Après l'entrée des troupes russes sur le territoire ukrainien, Facebook avait pris des mesures pour assurer la sécurité des citoyens d'Ukraine dès ce jeudi 24 février. Le réseau social, régulièrement sous le feu des critiques pour sa gestion des fake news, a annoncé la mise en place d’un centre d’opérations interne pour analyser l’évolution de la situation en temps réel.

Le groupe californien a d'abord intégré un dispositif qui permet de verrouiller instantanément un compte avec un seul clic. Cette mesure vise à protéger les utilisateurs contre les exactions russes. Facebook avait proposé une solution analogue lors de l'invasion de l'Afghanistan par les Talibans l'an dernier.

Surtout, Facebook a censuré des images et vidéos montrant les conflits armés à la frontière. En parallèle, le réseau social a autorisé un discours d'une milice ukrainienne ultranationaliste qui affronte actuellement les soldats russes.

Ces décisions ont visiblement provoqué la colère de Moscou, qui réclame que “l'administration de Meta lève les restrictions imposées par Facebook aux médias russes et d'expliquer la raison de leur imposition”. La Russie affirme que ses “demandes ont été ignorées par les propriétaires du réseau social”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !