RED Hydrogen One : test de résistance, le smartphone holographique se fait démolir en vidéo

Le Red Hydrogen One passe sur le grill du célèbre YouTubeur JerryRigEverything pour son test de résistance. La vidéo met en évidence certaines faiblesses notamment ses parties en kevlar et en plastique qui se désolidarisent aisément de la coque comme de vulgaires autocollants.

RED Hydrogen One test de résistance, le smartphone holographique se fait démolir en vidéo

La chaîne YouTube JerryRigEverything vient de publier une nouvelle vidéo montrant un test de résistance sur le smartphone holographique Red Hydrogen One. Son écran est recouvert d’un verre Gorilla Glass dont la version n’a pas été communiquée, la dalle commence à se rayer au niveau 6 de l’échelle de Mohs qui permet de mesurer la dureté des minéraux, mais c’est au niveau 7 qu’elles sont les plus nombreuses. C’est dans la moyenne des nombreux autres appareils testés auparavant.

RED Hydrogen One : ce test de résistance montre comment son kevlar tombe comme de simples autocollants, en vidéo

A l’aide d’un cutter, le vidéaste met en évidence la fragilité du smartphone puisque sans aucune difficulté celui-ci arrive à enlever le revêtement portant le nom de la marque présent sur la bordure inférieure. Il semble que les éléments en plastique et en kevlar ne sont que de vulgaires autocollants présents tout autour de la coque. De plus, cette dernière prend facilement les rayures comme le démontre le YouTubeur. Cependant, des vitres protègent fort heureusement les capteurs photo pour éviter qu’ils ne s’abîment trop rapidement.

L’écran a également eu droit à son « baptême du feu » puisque exposé à la flamme d’un briquet, les pixels touchés ne mettront pas bien longtemps à revenir à la vie, mais semblent laisser un halo bleu. Le vidéaste termine sa séance de torture en tentant de plier l’appareil de toutes ses forces. Le smartphone tient parfaitement le choc à cet exercice. Nous avons déjà eu l’occasion d’avoir un aperçu du RED Hydrogen One et son écran holographique à l’occasion d’une vidéo de prise en main.

La fiche technique du Red Hydrogen One s’articule autour du SoC Snapdragon 835, un écran LTPS IPS LCD QHD 3D de 5,7 pouces, 6 Go de RAM, jusqu’à 256 Go de stockage, ainsi qu’une batterie d’une capacité de 4500 mAh. Que pensez-vous de cet appareil ? Partagez votre opinion à son sujet dans les commentaires.

Lire aussi : RED dévoile un incroyable module caméra 8K 3D pour son Hydrogen One

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Samsung prépare un zoom optique x5 pour rivaliser avec Huawei

Samsung vient d’annoncer la production de masse d’un module photo équipé d’un zoom optique x5. Grâce à ce nouveau composant, le constructeur sud-coréen cherche à rivaliser avec Huawei, qui est devenu depuis son P20 Pro le roi de la photo…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…