Rachat d’ARM : les États-Unis bloquent l’acquisition de Nvidia

 

Nvidia s'est heurté à un nouvel obstacle dans sa tentative d'acquisition de la société de conception de semi-conducteurs ARM. D’après la Commission fédérale du commerce (FTC), ce rachat serait anticoncurrentiel.

ARM Nvidia
Crédits : Nvidia

La Commission fédérale du commerce (FTC) vient d’annoncer poursuivre Nvidia au sujet de la fusion potentielle avec ARM, après les plaintes déposées par Microsoft, Google, Qualcomm et d'autres après son annonce en septembre de l'année dernière. D’après les autorités, ce rachat « étoufferait les technologies concurrentes de nouvelle génération ». La FTC s'ajoute ainsi à la longue liste des parties concernées, dont la Commission européenne et l'Autorité britannique de la concurrence et du marché.

« Les technologies de demain dépendent de la préservation des marchés de puces d'aujourd'hui, compétitifs et à la pointe de la technologie », a déclaré Holly Vedova, directrice du Bureau de la concurrence de la FTC, dans un communiqué. « Ce projet d'accord fausserait les motivations d'ARM sur les marchés des puces et permettrait à l'entreprise issue de la fusion de saper injustement les rivaux de Nvidia. L'action en justice de la FTC devrait envoyer un signal fort indiquant que nous agirons de manière agressive pour protéger nos marchés d'infrastructures critiques contre les fusions verticales illégales qui ont des effets considérables et dommageables sur les innovations futures ».

À lire également – Nvidia RTX 2060 12 Go : la fiche technique officielle de la carte graphique dévoilée avant le lancement

Le rachat d’ARM par Nvidia serait anticoncurrentiel

Comme nous avons pu le voir dans la déclaration de la FTC, la plainte allègue que l'acquisition nuira à la concurrence en donnant à Nvidia l'accès aux informations sensibles sur le plan concurrentiel des titulaires de licences d'ARM, dont certains sont des rivaux de Nvidia. Ce rachat aurait donc pu créer un véritable séisme dans le monde des semi-conducteurs.

Désormais, même si NVIDIA réussit à défendre l'acquisition et à contourner la plainte de la FTC, l'acquisition d'ARM est maintenant retardée d'au moins plusieurs mois. Les négociations devraient maintenant glisser jusqu’au 9 août 2022, soit près de six mois après que NVIDIA a initialement prévu de conclure l'accord.

De son côté, l'UE enquête déjà sur l'opération. Nvidia a indiqué qu'elle ferait des concessions pour garantir la concurrence si la fusion avec ARM est approuvée, mais il semble désormais que la transaction n’ait que peu de chances d’aboutir.

Source : WSJ



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !