Nvidia rachète ARM 40 milliards de dollars pour devenir le roi de la mobilité et de l’IA

 

Nvidia et SoftBank Group annoncent la signature d'un accord définitif pour la cession de ARM Ltd. au géant des puces graphiques pour une somme pouvant aller jusqu'à 40 milliards de dollars. Le montant définitif est conditionné à l'atteinte d'objectifs dans le cadre de l'accord. La cession ne devrait pas être finalisée avant 2022.

ARM Nvidia
Crédits : Nvidia

C'est un événement dans le monde de la tech. Vous ne connaissez peut-être pas ARM, et pourtant cette firme est à l'origine du design de toutes les puces pour smartphone : ARM conçoit l'architecture et les coeurs des processeurs, que les fondeurs peuvent ensuite utiliser tels quels ou personnaliser dans leurs SoC. On s'attendait à ce que SoftBank, la holding qui détenait ARM Ltd. se sépare de sa filiale ARM depuis plusieurs semaines.

Nvidia va apporter ses technologies à l'architecture ARM

On sait donc désormais que c'est Nvidia qui bénéficiera de la cession pour un montant pouvant atteindre 40 milliards de dollars (33,7 milliards d'euros). Plus de la moitié de ce montant sera en effet payé sous la forme de transferts d'actions et le paiement de 5 milliards d'euros sera conditionné à l'atteinte d'objectifs chiffrés. SoftBank devrait en outre conserver entre 6,7% et 8,1% du capital de Nvidia à l'issue de la transaction.

L'opération ne devrait pas être finalisée avant mars 2022 – sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires. Nvidia estime dans un communiqué que cette acquisition “permettra d'unifier le leadership de Nvidia dans l'intelligence artificielle avec le vaste écosystème informatique de ARM pour apporter de l'innovation à tous les clients”. Le fondeur annonce également que la présence de ARM à Cambridge (Royaume-Uni) sera renforcée avec la construction d'un centre mondial de recherche et d'éducation dans l'intelligence artificielle.

Nvidia annonce également la construction d'un super-ordinateur doté des technologies de Nvidia et ARM. Par ailleurs, Nvidia explique qu'il va “s'inscrire dans la continuité du modèle de licences ouvertes et défendre la neutralité des clients”, balayant toute crainte quant à une déstabilisation de l'industrie mobile, totalement dépendante des technologies ARM. Surtout Nvidia glisse au passage qu'il compte “enrichir le portfolio de propriétés intellectuelles ARM avec des technologies Nvidia”.

Ce qui signifie, potentiellement, que des futures architectures ARM reprises par Qualcomm, MediaTek ou Apple pourraient intégrer nativement, par exemple, une accélération graphique matérielle conçue par Nvidia.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !