PS4, PS5 : accusé d’arnaquer les joueurs, Sony risque une amende de 5,9 milliards d’euros

 

Sony est poursuivi pour un montant de près de 6 milliards d’euros pour avoir prétendument enfreint le droit de la concurrence et abusé de son pouvoir de marché afin d'imposer des conditions inéquitables aux éditeurs et développeurs de jeux, rendant ainsi les prix plus élevés pour les clients.

PS5
Crédit : Unsplash

Sony va devoir faire face à un procès de 5 milliards de dollars, car des accusations de surfacturation des clients pour les achats numériques ont été présentées au Competition Appeal Tribunal au Royaume-Uni. Une action collective intentée contre la société. Celle-ci l'accuse d'avoir “arnaqué” les clients avec des jeux numériques et des achats en jeu trop chers.

Menée par Alex Neill, champion des droits des consommateurs, la plainte allègue que Sony abuse de sa position dominante sur le marché pour imposer des conditions inéquitables aux développeurs et éditeurs de jeux, notamment en prélevant une commission de 30 % sur chaque achat de jeu numérique ou de jeu intégré effectué sur le PlayStation Store. Cela aurait, selon la plainte, fait grimper les prix pour les consommateurs.

Sony surcharge ses clients sur le PlayStation Store

« Avec cette action en justice, je défends les millions de Britanniques qui ont été involontairement surfacturés », a déclaré Neill. « Nous pensons que Sony a abusé de sa position et a arnaqué ses clients ». Pourtant, il faut rappeler que les commissions de 30 % sont assez communes dans l’industrie, puisqu’elles sont également appliquées par Apple sur l’Apple Store, ou encore par Google sur le Play Store. On ne sait donc pas pourquoi la plainte vise seulement Sony et non les autres entreprises qui ont des pratiques similaires. De son côté, Google a néanmoins récemment réduit la commission de sa boutique d’applications à seulement 12% en Europe.

Tous les résidents britanniques qui ont acheté des jeux numériques ou du contenu additionnel directement sur le PlayStation Store depuis le 19 août 2016 sont concernés par la plainte et pourraient recevoir une compensation. Il semblerait que, hors intérêts, les dommages et intérêts estimés par personne se situent entre 67 et 562 livres sterling. Au total, les clients auraient été surfacturés de 5 milliards de livres sterling, soit près de 5,9 millions d’euros.

Si Sony venait à perdre son procès, l’entreprise pourrait devoir rembourser l’intégralité de la somme aux clients lésés. Heureusement, si vous êtes basé au Royaume-Uni et que vous êtes un utilisateur de PlayStation, vous n'avez rien à payer pour participer à cette action. Malheureusement, comme l’action en justice n’a pas été déposée en France, les clients français n’auront eux droit à aucune compensation financière.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !