Pokémon : il achète une carte Dracaufeu à 53 000€ et écope de trois ans de prison

 

Un homme de Géorgie a été condamné à 36 mois de prison et à des frais de restitution de 85 000 dollars pour avoir utilisé les fonds de l'aide COVID-19 pour acheter une carte Pokémon.

Dracaufeu Pokémon
Carte Dracaufeu Pokémon – Crédit : Unsplash

L'année dernière, Vinath Oudomsine, habitant en Géorgie, a été inculpé par les procureurs fédéraux après avoir prétendument menti pour demander un prêt catastrophe COVID, puis avoir fait volte-face et dépensé cet argent pour une seule carte Pokémon. Il a maintenant reconnu sa culpabilité et a été condamné à la prison.

Souvenez-vous, Oudomsine, 31 ans, avait en effet plaidé coupable en octobre d'un seul chef d'accusation de fraude électronique. Les procureurs ont déclaré dans un document juridique qu'il avait soumis de fausses informations à l'Administration américaine des petites entreprises l'année dernière lorsqu'il a demandé un prêt d'aide COVID-19 pour une entreprise de “services de divertissement” qu'il prétendait posséder.

À lire également : La police chinoise saisit 7,6 tonnes de fausses cartes Pokémon

3 ans de prison pour avoir acheté une carte Pokémon

Vinath Oudomsine a finalement été condamné à trois ans de prison après avoir obtenu illégalement un prêt d'aide à la lutte contre le coronavirus et utilisé une grosse partie de cet argent pour acheter une carte Pokémon à collectionner. L’homme aurait dépensé 57 789 dollars, soit un peu plus de 53 000 euros, pour se procurer un Dracaufeu. On est loin des 3 millions de dollars que dépense Logan Paul pour des cartes Pokémon, mais il s’agit tout de même d’une somme conséquente.

Comme vous le savez probablement, les cartes Dracaufeu font partie des cartes Pokémon les plus recherchées, de par leur rareté mais également car il s'agit d'un Pokémon emblématique de la première génération. Cet exemplaire en particulier n'était pas n'importe quelle carte Dracaufeu, puisqu'il s'agissait de la 10e carte la plus chère de l’Histoire.

Malheureusement pour Oudomsine, elle appartient désormais au gouvernement américain.  En plus de sa peine de prison de trois ans dans un pénitencier fédéral, Oudomsine devra également rembourser le prêt de 85 000 dollars, et s’acquitter d'une amende supplémentaire de 10 000 dollars. De plus, l’homme restera en “liberté surveillée” pendant trois autres années une fois sa peine préliminaire purgée.

Source : Kotaku



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !