Google attaque en justice Epic Games pour avoir enfreint les règles du Play Store

 

Même si Fortnite a été retiré du Play Store, des millions d'utilisateurs Android continuent d'avoir accès à l'application. Google a donc à son tour attaqué Epic Games en utilisant les mêmes arguments qu’Apple.

Fortnite iPhone

Google a contre-attaqué Epic Games au sujet des achats in-app sur Fortnite, en affirmant que l'entreprise a “délibérément violé” son accord avec les développeurs du Play Store. En effet, Google a évoqué dans sa plainte une rupture de contrat survenue lorsque Fortnite a ajouté à son application un système de paiement propriétaire qui a contourné le service de facturation du Play Store.

Selon l’entreprise, Epic s'est “injustement enrichi” à ses dépens, c’est pourquoi elle demande à présent une compensation pour les frais de service qu'elle a perdus en raison du système de paiement direct d'Epic, qui est toujours accessible par des millions de joueurs malgré le retrait du jeu du Google Play Store.

Sur le même sujet : App Store – Apple va perdre des milliards de dollars par an suite au procès Epic Games

Google utilise les mêmes arguments qu’Apple pour attaquer Epic Games

La stratégie adoptée par Google devrait porter ses fruits au tribunal, puisqu’il s’agit tout simplement des mêmes arguments qu’avait avancés Apple au cours du procès qu’il avait remporté face à Epic Games. On se doute donc que l’issue du procès sera favorable à Google.

En effet, la juge Ivonne Gonzalez Rogers a récemment déjà rendu sa décision dans le cadre de l'action intentée par Epic contre Apple, dans laquelle elle a déterminé qu'Epic avait effectivement violé le contrat qu'il avait conclu avec l'App Store d'Apple en autorisant un mode de paiement distinct pour le jeu Fortnite.

Epic s’était également notamment inquiété des frais perçus auprès des développeurs d'applications pour les paiements in-app, et a spécifiquement critiqué la commission de 30% que les deux sociétés prennent sur ces paiements. Face aux critiques, Apple et Google avaient finalement réduit la commission de l’Apple Store et du Play Store à 15 %. Selon le studio, Apple et Google auraient la main mise sur leur magasin d’application respectif, et imposeraient trop de restrictions sur le type d’applications qui peuvent être mises en vente.

Le développeur de Fortnite a eu droit à une victoire significative lors du procès l’opposant à Apple, puisqu’il a tout de même réussi à contraindre Apple à assouplir les règles de l’App Store pour les jeux vidéo, même si Fortnite restera banni sur les iPhone pendant au moins 5 ans.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !