Pixel 6 : Qualcomm affirme que Google ne va pas abandonner les puces Snapdragon

 

Malgré la récente annonce de Google concernant l'intégration d'une puce Tensor sur ses Pixel 6 et 6 Pro, l'entreprise devrait toujours travailler avec Qualcomm. C'est tout du moins ce qu'a expliqué Qualcomm à nos confrères de CNBC. Mais quelle forme cette collaboration va-t-elle prendre reste la grande question.

Google Tensor Pixel 6

Le coup d'envoi est donné : les prochains smartphones Google, les Pixel 6 et 6 Pro, vont bénéficier d'un tout nouveau SoC. Pour l'occasion, l'entreprise ne fait pas appel à Qualcomm, mais développe en interne son propre processeur. Le Google Tensor, puisque tel est son nom, fera donc palpiter les deux nouveaux smartphones. Certes, le nouveau processeur serait en deçà de l'actuel Snapdragon 888 en termes de performances pures. En revanche, il offrirait davantage de possibilités en matière d'IA, de traitement photo, et permettrait même de battre à plate couture un iPhone concernant le traitement vidéo.

Une page se tourne pour le géant de Mountain View, donc. Mais selon Qualcomm, cette décision ne signifie pas pour autant l'abandon de toute collaboration avec Google. Le fondeur de San Diego va continuer à “travailler en étroite collaboration avec Google sur les produits actuels et futurs basés sur la plateforme Snapdragon”, comme le relate le site CNBC.

Google et Qualcomm vont continuer à travailler ensemble

On ignore pour le moment si cette collaboration concerne uniquement l'interaction entre Android et les smartphones équipés d'une puce Snapdragon, ou si Google a dans ses cartons de nouveaux smartphones équipés de puces Snapdragon. On pense notamment au Pixel 6a, qui devrait s'afficher à un prix moindre que ceux des Pixel 6 et 6 Pro. Or, au vu de la technologie disponible sur la puce Tensor, il risque compliqué pour Google de produire un smartphone bon marché (le Pixel 4a était vendu 349 euros). Le géant de Mountain View se tournera-t-il alors du côté de Qualcomm ?

Quoi qu'il en soit, Google n'a pas d'autre choix que de se tourner du côté de Qualcomm pour concevoir ses puces 5G. Du moins, pas pour le moment. Néanmoins, il se murmure que Google souhaite faire appel à Samsung pour produire en masse ses nouveaux SoC. Dès lors, l'entreprise de Mountain View pourrait bel et bien se passer des services de Qualcomm.

Source : Wccftech



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !