Pour le père du logiciel libre, Facebook doit être anéanti

 

Pour le père du logiciel libre, Facebook est l’ennemi juré de la vie privée, contrairement à ce que la firme de Palo Alto veut faire croire. Richard Stallman appelle même à son éradication. Nous vous expliquons ses arguments.

richard-stallman-facebook
Richard Stallman

Pour rappel, Richard Stallman est le fondateur de la Free Software Foundation, et donc l’auteur de la licence GNU/GPL. Il a profité de son séjour au Québec pour tenir un discours musclé à l’encontre d’un réseau social que nous connaissons bien, Facebook. Il dézingue d’abord les logiciels propriétaires en les qualifiant de « privateurs ».

Concernant le réseau social, l’Américain, diplômé d’Harvard, n’est pas tendre et dresse un pamphlet contre lui chez nos confrères du Devoir : « Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée », il ajoute que « Facebook utilise bien plus ses usagers que ses usagers ne l’utilisent ».

Pour lui, c’est un « service parfaitement calculé pour extraire et pour amasser beaucoup de données sur la vie des gens » et que sans la vie privée mais aussi « sans la possibilité de communiquer et d’échanger sans être surveillé, la démocratie ne peut plus perdurer. »

Les données servent à proposer des publicités ciblées, vous le savez. Néanmoins, n’oublions pas que Facebook fait partie des entreprises qui soutiennent Apple devant la cour dans sa lutte contre le FBI pour le chiffrement des données. Mais cette affaire du chiffrement pourrait avoir tendance à faire grimper les entreprises en bourse, il n’y a pas de fumée sans feu.

Stallman remet ensuite une couche sur les logiciels propriétaires qui nous privent de notre liberté selon lui. L’éditeur du logiciel a tout pouvoir et peut donc imposer la censure, décider des fonctionnalités et du contenu ou encore, à l’instar de Windows 10 avoir recours aux mises à jour forcées pour un logiciel.

Sachez tout de même que Facebook est disponible depuis quelques temps via Tor, le navigateur sécurisé qui vous garantira de ne pas être pisté, mais cela suffira-t-il à dissiper les doutes ? Nous n’y croyions guère.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…