Orange et Bouygues : les offres internet fixe omettent le coût de la location de la box, la DGCCRF s’agace

 

Orange et Bouygues omettent toujours pas le coût de la location de la box dans leurs offres internet fixe. La DGCCRF s'agace et les menace d'une amende de 15.000 euros. L'administration considère qu'il s'agit de tromperie. Bien que SFR se soit plié à la demande de Bercy, Orange et Bouygues considèrent qu'ils respectent déjà la réglementation. En effet, le prix de location des box internet est affiché sous le prix du service. Mais cela ne correspond pas à la demande de la DGCCRF.

Orange, Bouygues

Orange et Bouygues sont dans le collimateur de la DGCCRF. Les offres internet fixe des deux FAI omettent toujours le coût de la location de la box. L'administration s'agace et les menace d'une amende de 15.000 euros. Mais, elle est peu impressionnante pour des entreprises de cette taille. Selon la DGCCRF, la somme totale qui devra être payée par le consommateur doit être affichée dans les publicités et communications des FAI. Notamment quand les offres d'accès internet fixe comportent la location payante de la box.

Orange et Bouygues sont menacés par la DGCCRF pour le prix de leurs offres internet fixe

Début septembre 2017, Free réclamait que SFR, Orange et Bouygues affichent le vrai prix de leur box, location comprise. Maxime Lombardini, le président d'Iliad déclarait ainsi “Quand vous avez 3 à 5 euros de frais de location de box par mois et que c'est un accessoire indispensable, il y a quand même un moment où le consommateur est un peu trompé“. Rapidement, Free a été soutenu par la DGCCRF qui avait alors ordonné aux récalcitrants de se conformer à la réglementation en vigueur avant le 1er février 2018.

Désormais, SFR affiche le vrai prix de ses box, location comprise, comme Free. Mais Orange et Bouygues continuent de faire de la résistance. Les deux opérateurs ont intégrés le coût de la location de leurs box internet dans l'encart du prix, mais toujours pas dans le total que doit payer l'abonné. La répression des fraudes s'agace et précise qu'elle va mener de nouveaux contrôles et en tirer “toutes les conséquences du comportement des opérateurs en termes de sanctions”.

La DGCCRF fait ici référence à l'amende de 15.000 euros prévue dans les textes. Mais, une telle somme est guère dissuasive pour des entreprises de la taille de Orange et Bouygues. Il y a donc peu de chances pour que les deux opérateurs changent l'affichage de leurs prix dans les jours, semaines ou mois qui viennent.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free mobile
5G : Free accusé de “pratiques déloyales” dans ses publicités

La 5G Free ne pourrait pas vraiment multiplier les débits au vu des fréquences dont dispose l’opérateur. Ce qui ne l’empêche pas de présenter ainsi les mérites de son nouveau réseau. Une association de consommateurs porte plainte pour “pratiques commerciales…

bouygues télécom esim
Bouygues offre 50€ aux clients qui arrivent avant 11h pendant le couvre-feu

Bouygues Télécom s’adapte au couvre-feu décrété par le gouvernement. Pour convaincre ses clients de se rendre en boutique dans la matinée, l’opérateur a décidé d’offrir 50€ à l’achat d’un smartphone subventionné. Pour en profiter, il est impératif d’arriver dans l’enceinte…

orange stephane richard
5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L’opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans…