Comment Nvidia va booster les pilotes de ses GPU grâce à l’IA

 

Toujours plus d’entreprises, et d’internautes, commencent à mesurer le vrai potentiel de l’Intelligence artificielle. Nvidia compte bien utiliser cette nouvelle technologie pour améliorer ses produits. C’est d’ores et déjà visible à travers la technologie DLSS intégrée à ses cartes graphiques.

Nvidia Geforce RTX 4070 TI

Selon Nvidia, « la technologie DLSS analyse les images séquentielles et les données de mouvements à partir du nouvel accélérateur de flux optiques des GPU GeForce RTX 40XX afin de créer des images additionnelles […] sans compromettre ni la qualité visuelle ni la réactivité ». La compagnie est bien consciente que la partie logicielle d'un GPU est tout aussi importante que la liste de ses composants. Le DLSS 3 en est une bonne illustration, puisque c’est maintenant l’un des plus gros arguments de vente de la nouvelle génération de GeForce.

À lire — Nvidia : si vous trouviez les RTX 40XX trop chères, ne regardez pas le prix des RTX 6000

Nvidia ne veut cependant pas se contenter d’utiliser l’IA pour le rendu de l’image. Le fondeur a bien l’intention de la mettre à profit dans le domaine des pilotes du GPU. Un membre de Twitter dénommé CapFrameX colporte la rumeur selon laquelle Nvidia travaille à accélérer la cadence des mises à jour de ses GPU, et que pour ce faire, le code des pilotes serait optimisé par la grâce de l’Intelligence artificielle. Prises dans leur ensemble, toutes les petites améliorations apportées aux jeux d’instructions, au threading, et autres débits de données, pourraient offrir « 30 % de performances supplémentaires et une amélioration moyenne de 10 % ».

Les GeForce RTX optimisées à l'IA pourraient offrir un gain de performances de 30 %

Quelles puces de la famille de cartes GeForce RTX seraient concernées par ce véritable changement de paradigme ? Ce nouveau type de pilotes changera-t-il notre manière de mettre à jour notre équipement ? Nul, si ce n’est Nvidia, ne le sait encore, mais la course est engagée. L’équipe verte n’est pas le seul fabricant de composants à s’intéresser à l’optimisation logicielle assistée par l’IA. Il se murmure que AMD et Intel étudient également des solutions de ce type pour leurs propres puces.

À l’heure actuelle, AlphaCode, l’Intelligence artificielle de Google, code aussi bien qu’un programmeur débutant et il ne se passe pas un jour sans que ChatGPT fasse parler de ses prouesses.

Source : Videocardz



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !