Google : AlphaCode, l’Intelligence artificielle maison, code aussi bien qu’un programmeur débutant

 

Google a entraîné son IA à résoudre des défis informatiques généralement soumis aux programmeurs humains. AlphaCode, l’itération de DeepMind destinée à résoudre cette catégorie de problèmes, évolue à grande vitesse. Les informaticiens doivent-ils s’en inquiéter ?

Un robot qui réfléchit / Crédit : 123RF

Créer des images 3D à partir de photos, exploser des joueurs professionnels à Starcraft, ou encore détecter le cancer du sein avec une certitude de 99 % : DeepMind sait tout faire, et généralement mieux qu’un être humain. Google a détaillé les résultats, forcément impressionnants, obtenus par AlphaCode en matière de programmation informatique dans la revue Science. Si elle ne se hisse pas encore au niveau des meilleurs programmeurs, l'IA sait résoudre les défis les plus simples.

À lire — Google a créé une intelligence artificielle capable de détecter un cancer du sein dans 99 % des cas

Pour arriver à ce résultat, AlphaCode a ingurgité plus de 700 Go de code en provenance de Github. Si l’on excepte les commentaires présents dans les programmes étudiés, aucune information sur les algorithmes ou les structures de programmation à utiliser ne lui ont été fournies : c’est grâce à l’apprentissage automatique qu’elle a pu « comprendre » comment parvenir au résultat demandé.

L’Intelligence artificielle AlphaCode conçoit la programmation comme un travail de traduction

Le problème est énoncé en langage humain, et l’ordinateur doit le traduire dans un langage de programmation donné. La première étape pour AlphaCode consiste donc à convertir la description du problème dans un modèle qui lui est compréhensible. La dernière phase consiste à « générer un code fonctionnel à partir de cette représentation interne ».

À lire — Google : voici pourquoi l’outil de traduction de l’appareil photo va devenir beaucoup plus efficace

AlphaCode ne présente pas toujours un code optimal pour un problème donné, tant s’en faut. D’après Science, « plus de 40 % des solutions proposées épuisent la mémoire du système ou mettent trop de temps à produire une réponse dans un temps raisonnable ». Les programmeurs humains étant également imparfaits, AlphaCode se classe dans la première moitié du tableau dans les compétitions. Il a un niveau de programmation équivalent à celui d’un « programmeur novice avec une formation de quelques mois ». De l’avis général, pour qu'AlphaCode arrive un jour au niveau de programmation d’un expert, il faudra consacrer une quantité exponentiellement croissante d’énergie et de ressources.

Source : Science



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !