Nintendo Switch : la console est déjà piratée, grâce un exploit venant d’iOS !

Maj. le 8 novembre 2018 à 14 h 42 min

A peine sortie, la Nintendo Switch est déjà piratée ! Et plus étonnant encore, la procédure fut la même que pour le jailbreak d’iOS. En effet, le développeur qwertyotuiop, déjà à l’oeuvre sur la scène Apple, n’a eu qu’à changer quelques lignes de son exploit pour pouvoir accéder à la console. Il ne s’agit-là que d’un début toutefois.

Nintendo Switch piratage

La sortie d’une nouvelle console est toujours l’occasion de se réjouir d’une nouvelle machine rentrant dans la famille resserrée mais aimée des amateurs de jeux vidéo. C’est le constructeur historique japonais Nintendo qui est rentrée une nouvelle fois dans l’arène ces derniers jours.

En effet, la Nintendo Switch est désormais disponible partout, et vous pouvez d’ores et déjà découvrir notre test de la console sur le site. Toutefois, pour les pirates, la sortie d’une nouvelle console est surtout l’occasion d’en découvrir les failles et exploiter ses capacités.

La Nintendo Switch est déjà piratée avec la même faille qu’iOS

C’est le développeur qwertyoruiop, plus connu sur la scène hacking pour le jailbreak d’iOS 9.3 en partenariat avec la team Pangu, qui s’est penché sur la nouvelle console de Nintendo. Et surprise : il ne lui aura pas fallu longtemps pour découvrir une faille majeure.

Pourquoi cela ? Tout simplement car il n’a eu qu’à légèrement réadapter le même outil qu’il utilisait pour son jailbreak d’iOS 9.3. En effet, il a utilisé une faille connue de la version Webkit, l’explorateur web, utilisée par les deux systèmes.

Résultat : un début de droit de lecture/écriture sur la Nintendo Switch dans sa version 2.0. Aussi solide que la console puisse être, elle n’aura pas tenu longtemps face aux pirates. Mais ne vous emballez pas.

Pour le moment, il s’agit bien plus d’un « proof of concept » que d’un véritable piratage de la console, les plus malintentionnés qui auraient voulu avoir leurs jeux Switch gratuitement devront encore attendre.

Par contre, il s’agit d’un premier pas encourageant… s’il n’est pas très vite corrigé par le développeur, qui a fort à faire face aux premiers bugs de la console et devrait très certainement mettre à jour Wekbit rapidement suite à cette découverte. La lutte commence à peine.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !