Netflix : des abonnés russes portent plainte contre le service de streaming

 

Après l'arrêt des services de Netflix en Russie en réaction à la guerre en Ukraine, des utilisateurs russes ont décidé d'attaquer la plateforme en justice. Ces abonnés réclament 60 millions de roubles en compensation, soit près de 665 000 €. Netflix n'a pas encore réagi officiellement.

netflix russie
Crédits : Pixabay

Face aux exactions commises par l'armée russe en Ukraine, de nombreuses entreprises ont décidé de suspendre/arrêter leurs activités dans le pays dirigé par Vladimir Poutine. C'est le cas par exemple d'Intel et AMD ont arrêter de vendre des processeurs en Russie, ou encore de TikTok qui a décidé de limiter fortement les fonctionnalités disponibles dans le pays. De son côté, Netflix a également choisi de suspendre ses activités en Russie.

Cela comprend l'accès au service de streaming pour les utilisateurs russes, mais aussi l‘arrêt de toutes les acquisitions et le développement de productions originales crées en Russie. Face à cet arrêt des services du géant américain, le cabinet d'avocats Chernyschov, Lukoyanov & Partners a lancé une action collective auprès du tribunal Khamovnichesky de Moscou au nom des abonnés russes.

La raison de cette action en justice est une violation des droits des utilisateurs russes en raison du refus unilatéral de Netflix de fournir des services en Russie”, précise le cabinet dans son communiqué. Les avocats exigent 60 millions de roubles, soit 665 000 euros de dommages et intérêts. Cette somme sera reversée ensuite au million d'abonnés russes. Pour l'heure, Netflix n'a pas réagi officiellement à cette affaire. 

Netflix et la Russie, une histoire compliquée

Pour rappel, ce n'est pas la première fois que Netflix connaît des tensions avec les autorités russes. En décembre 2021, la Roskomnadzor, soit l'autorité nationale de surveillance de l'internet et des télécommunications, a placé Netflix dans la liste des “services audiovisuels du pays”. Cette catégorie spécifique comprend notamment tous les services de streaming qui comptent plus de 100 000 visiteurs russes quotidiens.

En cette qualité, et si la plateforme veut maintenir ses activités sur le territoire russe, Netflix devait diffuser en direct les programmes d'une vingtaine de chaînes étatiques, comme la chaîne d'informations NTV, la chaîne principale généraliste Channel One ou bien la chaîne Spas de l'Église orthodoxe. Bien entendu, toutes ces chaînes sont régulièrement pointées du doigt par les opposants au régime de Vladimir Poutine et sont considérées comme des outils de propagande. Cette mesure devait entrer en vigueur dès mars 2022, mais Netflix a choisi de quitter le pays après le début du conflit en Ukraine. 

Source : Deadline



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !