Montre Microsoft : autonomie de 2,5 jours, support Android et iOS et sortie imminente ?

Maj. le 17 février 2017 à 15 h 05 min

Les rumeurs entourant la sortie d’une smartwatch par Microsoft sont relancées par Forbes, annonçant une apparition de la montre connectée dans les prochaines semaines.

microsoft smartwatc sortie

L’idée d’une smartwatch Microsoft a déjà été entendue ici et là depuis un bon moment, ce qui est pour le moins logique, tout le monde se précipitant dans le nouveau marché des wearable, jusqu’au chanteur Will.i.am sortant sa Puls.

Mais la nouvelle information circulant sur la toile, via le très sérieux magazine Forbes, annonce une sortie de la montre de Microsoft dans les semaines à venir. La smartwatch inclura des fonctionnalités enregistrant des données de santé, incluant un suivi du rythme cardiaque « passif », ce qu’on imagine perte un terme désignant le fait que le suivi est permanent.

Là ou la smartwatch semble se distinguer de la concurrence, c’est d’une part dans sa compatibilité multi-plateforme, lui permettant de se synchroniser avec des smartphones Apple ou Android, et bien entendu Windows.

L’autre grand point fort annoncé concerne l’autonomie de la montre de Microsoft, qui est annoncée comme pouvant tenir deux jours et demi avec un usage régulier. C’est à peu près le double de ce que proposent les concurrentes de la smartwatch, et c’est un argument qui pourrait faire la différence.

L’un et l’autre de ces avantages observés fonctionnent ensembles et représentent une vrai force pour Microsoft. En effet, les usagers potentiels de smartwatch voulant profiter de plus d’autonomie que ce qui est proposé jusque là pourraient être intéressé par la montre, et un de leurs freins aurait alors pu être de ne pas avoir d’objet compatible avec leur appareil iOS ou Android, ce que Microsoft a également réglé ici.

montre connectee microsoft

C’est une démarche bien pensée de la part du géant, sa pénétration dans le marché des smartphones étant trop faible, que de ne pas avoir réduit sa cible potentielles aux seuls usagers de Windows (Phone), expliquant peut-être sa sortie, il y a quelques jours, d’un clavier virtuel pour Android Wear.

D’autre part, il s’offre également la possibilité de séduire par ce qu’il aura à offrir au niveau mobile, ce qui, en imaginant qu’il excelle alors, pourrait faire migrer des usagers Android et iOS sur Windows. Mais une telle chose tient du raisonnement pur, et demanderait à Microsoft de faire encore bien du chemin.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !